analyticstracking

Favorites Bookmarks Welcome  livre-d-or-nouveau  Blog Lomagman Nous sommes le Mardi 14 Aout 2018 et il est 18:07:28

 

 
 
 

rapport_accidents_milieux_evolution_des_chariots

accidents_milieuxevolution_chariots

 

Employ�s D'Entrep�t 

 

voir aussi la partie:| liste contr�le engins manutention  | New 01/08/2003  en cours d'introduction. Et question cariste globalchariot_reglesusa_euro stabilite_des_chariots_elevateur.php

  Syst�me stabilisateur pour chariot: En ligne 11/04/2005--- 1.- Pr�sentation sur circuit. Page d'introduction et Vid�os: sas_safetytoyo\sassystemactivestabilitytoy_lecture.php

Les statistiques des accidents professionnels en Suisse, page annexe. 15/08/2003

 

Derri�re les passages brillants de biens de consommation se trouve un monde de chariots �l�vateurs, des planchers d'�tag�res basculants et des accidents en attente de se produire.

Texte traduit par ordinateur sur Internet, correction approximative, on y comprends tout de m�me. webmaster, lomag-man.org   30/07/2003. Faire traduire : traducteur

Voir, exemples de rapports sur les accidents professionnels, s'inspirer et pouvoir comparer,  en travers des styles am�ricains et d'autres pays d'Europe.

 

Actualit�s, accidents professionnels. New. 17/03/2004

 

 

Par Michelle Holcenberg
SANT� DU CONSOMMATEUR INTERACTIVE

Septembre 6, 1995 : Obtenir fatigue outre du plus haut support de stockage � un entrep�t de la Caroline du Sud n'�tait aucun exploit moyen. Le directeur 47-year-old adjoint a figur� hors d'un plan : il s'est tenu sur une palette en bois et a fait le soulever au conducteur de fourche d'�l�vation 15 pieds dans le ciel, o� il a eu acc�s facile aux pneus. Malheureusement, la palette a commenc� le balancement, le faisant perdre son �quilibre. Avant que le conducteur de fourche d'�l�vation pourrait agir, le surveillant a gliss� et est tomb�, frappant sa t�te sur le plancher en b�ton. Il �tait l'un de presque 100 ouvriers tu�s dans les accidents de fourche d'�l�vation qui ann�e.

Les accidents de fourche d'�l�vation sont un risque tout trop commun pour des ouvriers d'entrep�t, avec des glissades et des chutes, �tant �cras� par les objets en chute, les flaques chimiques, et les feux. Mais les ouvriers d'entrep�t eux-m�mes choisissent une menace plus omnipr�sente : douleur dorsale.

C'est �vident � l'entrep�t de l'�picerie d'Albertson dans San Leandro, la Californie, particuli�rement sur les fruits de mer de jour va en vente. Pour des ouvriers d'entrep�t, ce n'est aucun pique-nique. "quand le crabe et la langoustine sont en vente, les caisses entrent enti�rement emball� avec de la glace," dit l'ouvrier Richard Fierro d'ancien Albertson. "juste le crabe et seule la langoustine p�sent environ 50 livres."vers la fin du jour, la glace a fondu partout le plancher, la convertissant en g�n�ral lisse, Fierro indique. Et le support de ces caisses lourdes prend dans les deux sens vraiment un p�age sur le dos.

"je ne peux pas penser � n'importe qui qui a �t� dans l'industrie d'�picerie sur une certaine p�riode de temps qui n'a pas des l�sions dorsales," dit l'ancien ouvrier Jack Peasley de l'entrep�t 52-year-old. "ils viennent avec le travail."

Peasley a pass� 31 ans pendant qu'un ouvrier d'entrep�t pour les magasins chanceux d'�picerie (maintenant Albertson), o� il a d�velopp� la douleur dorsale chronique. Il a appr�ci� la camaraderie et le bon salaire qui sont all�s avec son travail, mais les attributs ses probl�mes dorsaux inf�rieurs persistants au recourbement constant, au vrillage, au levage lourd, et � l'empilement. De nos jours il donne � ses vert�bres surcharg�es un repos et travaille comme agent d'affaires commercial pour l'union locale de Teamsters � Oakland, la Californie.

"appelez n'importe quels dommages, et nous les avons eus"

Une exp�rience de Peasley et de Fierro est typique des ouvriers qui passent leurs jours soulevant et d�pla�ant des marchandises pour des supermarch�s et des magasins tels que le d�p�t � la maison et l'Ikea. Les ouvriers d'entrep�t sont au moins huit fois plus probablement de souffrir dorsal des probl�mes que d'autres ouvriers, selon l'institut national de la s�ret� et de la sant� professionnelles (NIOSH). La perte de douleur, de douleur et de potentiel de vie pour l'ouvrier sont assez mauvaise. Mais les dommages prennent leur p�age sur des employeurs aussi bien. Le Conseil national de s�ret� estime que les industries aux Etats-Unis sont perdantes pas moins de $177 milliards par ann�e aux dommages non fatals des ouvriers.

Au del� de la contrainte arri�re, des ouvriers d'entrep�t sont infest�s par d'autres dommages musculoskeletal, y compris les muscles tir�s, nerfs pinc�s, contraintes, et entorses, selon des rapports f�d�raux. Les t�ches r�it�r�es, telles que le poignet-vrillage ont exig� d'actionner un transporteur, ont �galement comme cons�quence les milliers de cas de syndrome de tunnel carpal, d'un �tat atrocement douloureux et d�bilitant qui empi�te sur des nerfs dans le poignet. Les dommages r�it�r�s semblables de contrainte peuvent �galement se produire en �paules, coudes, genoux et pieds. "imaginer n'importe quels dommages, et nous les avons eus," dit Peasley.

Comment pouvez-vous emp�cher ces dommages potentiellement de neutralisation ? Beaucoup d'ouvriers d'entrep�t se tournent vers les ceintures et les appuis arri�res � la bou�e vers le haut des muscles vuln�rables, mais Fred Blosser de NIOSH indique que l'agence ne conseille pas de telles ceintures pour le levage lourd. En fait, �videmment les ceintures causent la perte de tonalit� de muscle et de temps fini de fatigue parce qu'elles lient les groupes de muscle ensemble. Ils peuvent �galement causer un sens faux des personnes d'incitation de s�curit� d'essayer de soulever le poids qu'ils normalement rejetteraient comme trop lourd. NIOSH recommande d'apprendre et employer des techniques de levage appropri�es � la place. Entre autres, l'agence recommande que les ouvriers �vitent de plier et tordre le corps dans le processus. (voir les bouts pour travailler sans risque, ci-dessous, pour plus de d�tails sur le levage.)

Les d�c�s d'entrep�t �vitables

Les glissades et les chutes sont une autre cause principale de beaucoup de dommages pour les entrep�t d' ouvriers, selon Steve Stallone, un directeur de communications pour le Longshore international et une union d'entrep�t.(voir la doc. s�curit� dans les manutentions maritimes: Longshoring and Marine Terminal) C'est pour cette raison qu'ils doivent apprendre � �tre l�gers sur leurs pieds et constamment sur la surveillance pour des flaques, des objets tomb�s, et des v�hicules mobiles.

Pour ces raisons, maintenir l'entrep�t organis� n'est pas simplement une question de bonne hygi�ne, mais un souci de la vie et mort, car il est pour beaucoup d'industries. "vous voulez vous assurer que les secteurs sont propres, ordonn�s, et d�gag�, sans encombrement," dit OSHA Russelle repr�sentatif R. McCollough. Maintenir des bas-c�t�s et des passages clairs � tout moment, nettoyant des flaques sans tarder, et des articles s'assurant sont stock�s correctement est crucial. Ce qui peut se produire quand ces d�tails sont n�glig�s s'est produit r�cemment dans un magasin � la maison de d�p�t dans le Connecticut r�cemment, quand un employ� 41-year-old a �t� �cras� � la mort par une charge de 2.000-livres de bois de charpente incorrectement empil�.

Les experts en mati�re de sant� professionnelle sont au courant de telles d�c�s, qu'ils disent sont presque toujours �vitables. J. Paul Leigh, un professeur de l'�pid�miologie et de la m�decine pr�ventive � l'universit� de la Californie, Davis, a trouv� les 10 � 15 d�c�s par 100.000 ouvriers d'entrep�t, lui faisant un des 100 travaux les plus mortels principaux. Les bo�tes et les r�cipients en chute ont caus� presque un tiers des d�c�s dans les entrep�ts, suivi de pr�s des accidents dans les forklifts et d'autres v�hicules. Le reste des ouvriers est mort des br�lures, de l'arr�t du coeur, de la chaleur, et des accidents impliquant de diverses machines ou marchandises.

Les quotes-parts peu r�alistes de production s'ajoutent seulement au danger. Quand les employ�s emballent contre l'horloge, ignorer la s�ret� pratique et le bon sens, mutilation peut r�sulter. les "gens se brisent dans l'un l'autre sur des transporteurs et les forklifts," Peasley indique. "la fourche d'�l�vation peut incliner plus de de surcharge avec des palettes."

Stallone convient. les "gens courent autour comme l'essai fol de r�pondre � des normes de production. C'est comment ils se blessent."il ajoute que quand la fatigue et l'�puisement placent dedans, le potentiel pour des accidents monte. (pour des bouts valables sur emp�cher des dommages, voir les nos 12 bouts pour le travail s�r d'entrep�t).

La liste du souhait de l'ouvrier d'entrep�t

Bien que quelques fabricants fassent l'�quipement ergonomique, il y a de beaucoup de chemin � faire immobile. La vibration des forklifts et d'autres v�hicules, par exemple, peut causer beaucoup d'usage et d�chirer sur les corps des ouvriers. M�me la vibration des forklifts d'autres peut �tre malsaine. Dans la vue de Peasley, les v�hicules ont besoin des amortisseurs. Sans eux, il dit, la conduite au-dessus d'un petit b�ton se sent comme "obtenir frapp�e sur le fond de votre �pine avec un marteau."

Le probl�me est, la plupart de ces v�hicules ne viennent pas avec des amortisseurs. Et voici le Catch-22 : Si un employeur devaient les ajouter, il serait dans la violation des normes d'OSHA qui interdisent n'importe qui mais dans le fabricant des articles ajoutant ou de modifications sur un v�hicule. L'employeur �galement serait responsable de tous les dommages aux ouvriers qui r�sultent des modifications.

Les ouvriers exp�riment�s peuvent penser � quelques autres les choses qui feraient fonctionner l'entrep�t plus facile sur leurs corps. Liste sur de Peasley et de Fierro souhait : �liminant le niveau le plus bas sur les supports multicouche sur lesquels des produits sont stock�s de sorte que les ouvriers ne doivent pas constamment se plier vers le bas � l'ascenseur et empiler des articles. Dans une �tude 1992 d'entrep�t d'�picerie, NIOSH a sugg�r� �lever des niveaux de support pour juste cette raison, et certains sont disponibles. Cependant, les supports multicouche sont des standard � l'�chelle industrielle et ne sont pas actuellement sous la r�vision. Peasley sugg�re �galement remplacer la poign�e de vrillage de la commande de transporteur avec une poign�e ergonomique, qui pourrait r�duire l'incidence du syndrome de tunnel carpal. En effet, certains ont nouvellement �tabli des forklifts, de ce type de Raymond Corporation de Greene, New York, comportent les avancements ergonomiques tels que des commandes tenues dans la main de poign�e.

En d�pit des maux, il n'est pas tout mauvais. Une fois demand� s'il irait de nouveau au travail dans l'entrep�t, Peasley est up beat.

"avec mon anciennet� ? Ouais, "il dit. "c'est emploi bloqu�, bons salaires, et une bonne pension."et pendant un jour, il dit, des dommages plus ne seront consid�r�s simplement une partie du travail.

-- Michele Holcenberg est l'auteur ind�pendant qui a travaill� pour Alternet et le magasin en ligne de sant� prosp�rent.

Voir, exemples de rapports sur les accidents professionnels, s'inspirer et pouvoir comparer,  se corriger en travers des styles am�ricains et d'autres pays d'Europe.


D'autres Ressources

Institut national pour la s�ret� et la sant� professionnelles (NIOSH)
Une agence f�d�rale qui fait des recommandations d'aider � emp�cher des dommages et des maladies professionnelles. NIOSH offre un certain nombre de publications sur la s�ret� de lieu de travail, y compris un guide des pratiques de levage s�res.
800/356-4674
http://www.cdc.gov/niosh/homepage.html
Pour le conseil complet et pratique sur emp�cher des dommages de fourche d'�l�vation, voyez les 1999 NIOSH alertes, "en emp�chant des dommages et des d�c�s des ouvriers qui op�rent ou travaillent pr�s de Forklifts" chariots �levateur: http://www.cdc.gov/niosh/2000112a.html

Occupational Safety and Health Administration (OSHA)
Partie du d�partement du travail, l'OSHA cr�e et impose des r�glements de salubrit� et de s�ret� de lieu de travail.
800/321-6742
http://www.osha.gov
OSHA's new Worker's Page
offre des informations sur les droits de l'ouvrier et vous permet de classer une plainte en ligne au sujet des violations de s�ret� de lieu de travail.

Entreposage du Conseil "Recherche" d'�ducation et
Une association internationale pour les directeurs d'entrep�t, WERC distribue "des directives de programme de s�ret� d'entrep�t" et a l'information � jour sur des r�glements d'OSHA pour des directeurs et des employ�s.
630/990-0001

Votre union locale de Teamsters. Il y a 568 chapitres locaux et de 1.5 millions de membres en Am�rique du Nord. (�num�r� dans l'annuaire t�l�phonique ou � : http://www.teamster.org/).

Si vous �tes Californie, � Washington, l'Or�gon, l'Alaska ou Hawa�, vous pouvez �galement entrer en contact avec l'union internationale de Longshore et d'entrep�t, qui a approximativement 42.000 membres.
415/775-0533
http://www.ilwu.org


R�f�rences

Institut national pour la s�ret� et la sant� professionnelles. HETA 91-405-2340. Une recherche sur des entrep�ts d'�picerie de Big Bear, Columbus, Ohio. Ao�t. 1993.

NIOSH. Rapport de t�moignage �crit de Linda Rosenstock, M.D., M.P.H., directeur de NIOSH comme soumis au sous-comit� sur la protection de main d'oeuvre. Mai 21, 1997.



Pass� en revue, Reviewed by, par Chris C.W. Kunis, MD, panneau certifi�, board certified, dans la m�decine interne et la m�decine professionnelle et environnementale et par Paul Manchester, MD, M/H, officier m�dical en chef pour les USA Healthworks de la Californie.

Voir, exemples de rapports sur les accidents professionnels, s'inspirer et pouvoir comparer,  se corriger en travers des styles am�ricains et d'autres pays d'Europe.

16.09.2010 13:58:46

Actualit�s, accidents professionnels

[ rapports_accidents_chariots_et_manutention2005 ] [rapports_accidents_chariots_et_manutention2006 ]  rapports_accidents_chariots_et_manutention2007  rapports_accidents_chariots_et_manutention2009

arretdu3avril 2007_defaut-de-formation-nouveaucollabo_france07 

condamanation-defautdinformation-deformation-et-deverification-appareildelevage-france-2008

 

Valais: accident mortel de travail
SwissInfo - Berne,Switzerland. 23/12/2004
GRANGES VS - Un ouvrier valaisan de 45 ans est d�c�d� � son travail �cras� par ... L'homme �tait seul au moment de l'accident qui s'est produit vers 17h40. ...

Le droit de refus du travailleur
Cyberpresse - Montr�al,Qu�bec,Canada. 18/12/2004
Jacques constate en arrivant au travail que les freins du chariot �l�vateur qu'on lui a attribu� sont d�fectueux. Aucun autre ...

Minist�re du Travail
Gouv. Ontario (Communiqu�s de presse) - Ontario,Canada. 09/12/2004
... Le 7 avril 2003, un technicien en chariots �l�vateurs � fourche �tait en train de r�parer un chariot �l�vateur � fourche � Costco Wholesale Canada Ltd ...

D�c�s d'un travailleur de Les Blocs Normand inc. : la CSST ...
Gouv. du Qu�bec (Communiqu�s de presse) - Qu�bec,Canada. 09/12/2004
... et mette en application une m�thode d'empilage et de d�sempilage s�curitaire; assure la formation de tous les travailleurs utilisant un chariot �l�vateur. ...

 

La CSST reconna�t les innovations des entreprises de la r�gion ...
Gouv. du Qu�bec (Communiqu�s de presse) - Qu�bec,Canada. 24/11/2004
... charger des paquets d'arceaux m�talliques de grande dimension sur la remorque d'un camion, les travailleurs utilisaient un chariot �l�vateur conventionnel. ...

 

 

Accident de travail mortel au port de Montr�al
Matinternet - Qu�bec,Canada. En ligne le 16/11/2004
Un accident de travail a co�t� la vie � un homme de 32 ans lundi matin dans le port de Montr�al. Selon les informations rapport�s ...
 

 

Huit intoxications � l'usine �lectrolux de L'Assomption
L'Artisan - Repentigny,Qu�bec,Canada. 09/11/2004
... Sur les lieux, les sapeurs ont vite r�alis� que les fuites de gaz provenaient d'un chariot �l�vateur d�fectueux. � 10h57 ...
 

 

D�c�s d'un camionneur-artisan chez Les chantiers de Chibougamau ...
Gouv. du Qu�bec (Communiqu�s de presse) - Qu�bec,Canada
... le chargement de son camion dans la cour � bois de l'usine Les chantiers de Chibougamau lt�e, le camionneur a �t� heurt� par un chariot �l�vateur. ...   Sur site le 25/10/2004

 

 

EMPLOYEUR bl�m� par la CSST. RC Saguenay-Lac Saint-Jean ,Quebec,Canada.
L'homme a fait une chute de plus de 5 m�tres, lorsque la plate-forme du chariot �l�vateur sur laquelle il prenait place est tomb�e. ...
http://www.radio-canada.ca/regions/saguenay-lac/nouvelles/200407/14/004-csst-blame.shtml  (de pr�f�rence dans la barre d'adresse de votre navigateur) En ligne le 15/07/2004

 

CNW Telbec (Communiqu�s de presse) - Canada. A l'attention du directeur de l'information:
... de cette entreprise l'a d�couvert, �cras� entre le m�t (long cylindre hydraulique servant au levage des charges) et le ch�ssis d'un chariot �l�vateur. ...       http://www.cnw.ca/fr/releases/archive/July2004/08/c1628.html  09/07/2004

 

 

LES jambes broy�es, un travailleur est entre la vie et la mort. Radio-Canada - Qu�bec,Canada. En ligne le 05/06/2004
... la scierie des Chantiers Chibougamau. L'homme a eu les jambes broy�es par un chariot �l�vateur. Selon H�l�ne Nepton de la S�ret� ...http://radio-canada.ca/regions/saguenay-lac/nouvelles/200406/03/005-acciden_chantiers_chibougamau.shtml  --->>ATT! copier et collez dans la barre d'adresse de votre navigateur. Sinon Cliquez ici 

 

PERDRE sa vie � la gagner Jobboom Magazine - France. En ligne le 18/05/2004
... Quinze ouvriers ou contrema�tres sont morts d'un accident, les autres ... le risque est presque inexistant�, assure Patrice Duguay, professionnel scientifique � ... http://www.jobboom.com/jobmag/26-03-texte.html Inclus statistique : Top 10 des emplois mortels au Qu�bec en 2002 et Top 10 des emplois mortels aux �tats-Unis en 2002

D�c�s d'un travailleur de l'entreprise Soudure Unique Val-d'Or ... Gouv. du Qu�bec (Communiqu�s de presse) - Qu�bec,Canada
... Le 18 octobre 2002, le travailleur est �cras� mortellement par le chariot �l�vateur qu'il op�rait dans la cour arri�re de l'entreprise.... Sur site le 18/05/2004
http://communiques.gouv.qc.ca/gouvqc/communiques/GPQF/Mai2004/17/c4029.html 

Gen�ve. Vendredi 30/04/2004 Une rang�e de rayons s�effondre � Aligro.�Personne n�a �t� retrouv� sous les d�combres. Enqu�te en cours. GEN�VE �On pensait que c��tait un tremblement de terre, soupire un vendeur d�Aligro.�         En ligne, le 03/05/2004

ADOLESCENT �cras� par un chariot �l�vateur � Beauport : la ... Gouv. du Qu�bec (Communiqu�s de presse) - Qu�bec,Canada
Le 28 juillet 2003, l'adolescent travaille � l'entreprise et est �cras� par un chariot �l�vateur qu'il tente d'embarquer sur la plate-forme
d'une ... http://communiques.gouv.qc.ca/gouvqc/communiques/GPQF/Avril2004/29/c6681.html 
30/04/2004

Des accidents du travail li�s � la route Ouest France - France. sur site le 25/04/2004
... L'accident mortel le plus fr�quent au travail, c'est d'abord l'accident de la route, que ce soit au ... C'est un risque professionnel � part enti�re. �. ... http://www.larochesuryon.maville.com/actu/detail.asp?idDoc=135263&IdCla=15 

Teck News Agency (1977) Limited encourt une amende de 110 000 $ pour avoir enfreint la Loi sur la sant� et la s�curit� au travail.
Le chariot a d�gringol� de l'extr�mit� du quai de chargement et s'est �cras� plus bas, sur l'op�rateur, ....
http://www.cnw.ca/fr/releases/archive/April2004/07/c9331.html En ligne le
09/04/2004

Il reste coinc� sous un chariot �l�vateur. En ligne jeudi 01/04/2004. Employ� comme cariste dans l'entreprise Cisabac, est rest�
coinc� sous un chariot �l�vateur hier vers 10h30. ...
http://archives.lejsl.com/cgi/jsl_handle?artid=/setl/20040331.JSA0094.html 

Le transport est effectu� par un cariste de l'entreprise vend�enne, �quip� d'un chariot �l�vateur,  . Subitement,  Ouest France - France.  samedi 27 mars 2004. 

Si le lien ne fonctionne plus. Lire > Page annexe: actualites_pages_accidentsmanutention

http://www.larochesuryon.maville.com/actu/detail.asp?idDoc=129884&IdCla=15 

 

Un homme a �t� victime d'un accident de travail, le 17 mars, vers 11 h 30,...heurt� par un chariot �l�vateur
http://www.guidemtlnord.com/php/articleinfo.php?id=3363&journal=MN&articleid=3363  ve.
26/03/2004 

 

D�c�s d'un travailleur de chez Boa-Franc inc.: la CSST rend ...
Gouv. du Qu�bec (Communiqu�s de presse) - Qu�bec,Canada
... L'enqu�te r�v�le que la m�thode de manutention du bois r�duit
la visibilit� de l'op�rateur de la chargeuse et que la circulation dans
la cour est ... http://communiques.gouv.qc.ca/gouvqc/communiques/GPQF/Mars2004/16/c0583.html  En ligne
le 17/03/2004

 Suite [ rapports_accidents_chariots_et_manutention2005 ] [rapports_accidents_chariots_et_manutention2006 ]  rapports_accidents_chariots_et_manutention2007  rapports_accidents_chariots_et_manutention2008  rapports_accidents_chariots_et_manutention2009  arretdu3avril 2007_defaut-de-formation-nouveaucollabo_france07 

condamanation-defautdinformation-deformation-et-deverification-appareildelevage-france-2008
 

13.04.2011


 
Affichage optimisé: 1024/768
La Newsletter

Recevez régulierement les derničres actualités en logistique, magasinage et manutention ainsi que les derničres brčves et nouveautés du site Lomag-man.org

Inscription ici !

Contactez-nous

Imprimer

Log Blog

 Publicite
 

Free Online Html To PDF Converter html-to-pdf Convert URL to PDF    Convert Text/Html to PDF

Option 1:Intégrale, Inclus graphisme, ou: Option 2,: Bouton imprimer (ci-dessus, ou en bas de page, choisir Imprimante PDF - Sans graphisme des pages.

Imprimer  Contactez-nous 

Inscrivez-vous a la newsletter ici !

Lomag-Man.org est © Copyright 2002 - 2018 Webmaster

Log Blog

Contacte