analyticstracking

FavoritesBookmarksWelcome livre-d-or-nouveau (fermé) Blog Lomagman (ferné) Nous sommes le Dimanche 21 Octobre 2018 et il est 22:04:45

 

 
 
banderolle_https_scriptes-dangereux-fausses-infos-des-navigateurs_16.10.18
 
TRUMP-bombardements_USA_en_Coree-Du-Nord_Guerre-Jamais-Finie_2-Corees-freres-desuni_par_meprises-de_L.OTAN-USA

 

Page Annexe 1:TRUMP-bombardements-us_AU_LAOS_Vietnam_le-vrai-visage-de-loncle-sam-amerique-te-veux-mort-des_Terres-Brules_consequences-actuelles (PAGE EN ATTENTE, MERCI, 29.07.2018)

Histoires, et prétentions du peuple perdu des USA, sur de leur supériorité, mais qui seront déçu, ils ont tout fait pour une apocalypse contre eux même. Le réveil sera dur. Déjà, il leur faudra tout reprendre des changements imposés par TRUMP. Après son mandat, parce que ce gouvernement, vas commencer à vaciller dès début décembre 2018, et très brutalement, puis 2019, une situation de feux et d’enfer.

On constate que des interventions militaires dans le monde entier ont une longue tradition pour les USA qui n'ont pas seulement utilisé leurs forces dans le cadre de missions internationales, mais très souvent, trop souvent, ont mobilisé leurs troupes sans aucun mandat, dans le seul but d'imposer leurs intérêts dans d'autres pays, notamment en Amérique Latine qu'ils considèrent comme leur 'arrière-cour' et où ils sont intervenus à tout bout de champ: «La doctrine de 'sécurité nationale' a amené Washington à soutenir les dictatures les plus dures et à combattre, par l'intervention directe ou indirecte, les diverses tentatives nationales de modifier l'ordre établi. La lutte 'contre le communisme' a interdit tout espoir de changement, hier à Saint Domingue, au Chili, au Nicaragua, au Salvador, plus récemment en Haïti.» (Le Monde Diplomatique) 
Pour comprendre ce comportement en soi déjà exécrable, il faut voir que l'histoire des Etats-Unis est fondée depuis ses origines sur une série de mythes justificateurs d'une politique totalitaire, car elle repose sur la prétention des Américains WASP (White Anglo-Saxon Protestant) d'être «le peuple de Dieu» – «God's Own Country», comme le dit la devise US –, dont le «destin» est d'apporter sa «civilisation» au reste du monde. 
Cette prétendue «civilisation» repose sur le fait que, quand les puritains anglais du «Mayflower» ont débarqué au Massachusetts en novembre 1620, ils se soient considérés comme les «Envoyés de Dieu», «le Peuple élu» qui avait trouvé la «Terre promise». Le premier gouverneur de leur colonie, John Winthrop, a même été comparé à Moïse, et pour ces «Elus», il s'est agi d'étendre le règne de Dieu jusqu'aux confins de la terre.
Cette façon de voir a eu comme premier résultat, l'extermination des Indiens, d'après l'exemple de Josué dans l'Ancien Testament qui a anéanti Amalécites et Cananéens. Des millions d'autochtones ont perdu ainsi la vie et les survivants étaient confinés dans des réserves.

Page Annexe 2: TRUMP-bombardements-us_en_Coree.N_Cambodge_Japon_plus_vrai-visage-l.oncle-sam-amerique-te-veux-mort_Pays-Terrres-consequences-actuelles

(PAGE EN ATTENTE, MERCI, 26.07.2018)

Page Annexe 3: TRUMP-bombardements_USA_en_Coree-Du-Nord_Guerre-Jamais-Finie_2-Corees-freres-desuni_par_meprises-de_L.OTAN-USA VOUS ETE ICI

...Cette citation de Donald Trump n’est pas sans rappeler celle de Curtis LeMay, ancien général des forces aériennes américaines. En effet, dans une autobiographie de 1965, il aurait dit, en parlant des forces nord-vietnamiennes : « nous allons les bombarder jusqu’à les faire revenir à l’âge de pierre ».La cartographie comme outil de sensibilisation. bombardement genicidaires americains sur le Cambodge, Le Vietnam, et le Laos...

 

INDEX PAGE: Le président américain Donald Trump a averti dimanche l'Iran de ne "jamais plus menacer les Etats-Unis" ET RAJOUTE SES MEMES MENACES ET RETHORIQUES ANGOISSANTS, ANXIEUX, ET MORBIDES ET TERRIFIANT DE PEUR: sous peine de "conséquences telles que peu au cours de l'Histoire en ont connues". TRUMP-a-Hassan-Rohani-ne-menacez-plus-jamais-les-USA_ET-SA-RETHORIQUE_vous-aurez-des-consequences-que-l.Histoire-n.a-jamais-connue Attention, il ne faut pas ue notre president des Etats Unis Donald TRUMP pete, il est atteint de L’érubophobie ou la carminophobie, ca risque de rayer par un feu l'Iran, La Coree du Nord ou un autre pays Lambda... Attention, il ne faut pas que notre president des Etats Unis pete, il est atteint de L’érubophobie ou la carminophobie, ca risque de rayer par un feu l'Iran, La Coree du Nord ou un autre pays Lambda... l'Iran ���� est déterminé à «déjouer les complots» des Etats-Unis ����

On nous signale deux petites infos : 1.-Les F-35, c’est un peu comme les rasoirs à lame jetable. Le manche et les trois premières lames ne sont pas vraiment chers. Par contre, les recharges, c’est une autre histoire. Une par une, ça a l’air indolore et inoffensif, mais quand on fait l’addition sur une année, aïe, aïe, aïe…Mais, SPAD_S VII-USA-chasseur-helice (photo) est moins cher...jsf-35-un-fiasco-pour-les-usa-et-un-danger-pour-leurope_Trump-coit-gagner-100.mill-par-avion..... Le Club de Mediapart Le gouvernement Harper et le fournisseur Lockheed Martin, au Texas, ne s'entendent pas sur le prix de vente de l'avion de chasse F-35. IL COUTE ENTRE 65, ET 95 MILLIONS DE DOLLARS PIECE !! ET C'EST TECHNIQUEMENT UNE BETE A CHAGRIN, UNE USINE A GAZ, IL FAUT RAJOUTER LES SERVICES QUI FERAIENT EN 30 ANS DE PRESQUE 20 MILLIONS EN PLUS

, PAR AVIONS !!!!!! LES USA SONT AU BORD DU GOUFFRE. LES CHIFFRES DE PLEIN EMPLOI, OU du PIB des Etats-Unis qui a progressé de 4,1%, en juillet 2018, sont des manigances, et ne reflètent pas la réalité.!!

2.- L'arsenal des puissance nuccleaire, de la Russie, a Israel QUI EN A PLUS QUE CE QU'IL DECLARE, Israel a exactement, plus de 3'000 Ogives nucleaires actives: L'arsenal des puissance nuccleaire, de la Russie, a Israell-arme-nucleaire-en-cinq-chiffres-cles_01.08.18

TRUMP-a-Hassan-Rohani-ne-menacez-plus-jamais-les-USA_ET-SA-RETHORIQUE_vous-aurez-des-consequences-que-l.Histoire-n.a-jamais-connue. NON A L'EMPIRE OTAN, USA, OMC ! LIBERTE D'EXPRESSION POUR TOUS LES PAYS ! DIGNITE DES PAYS ET LEURS DROITS SELON LES SEULS LOIS UNIVERSELLES DE RESPECT DES ACCORDS AVEC DES PARTENAIRES QUELCONQUES ! LES PEUPLES, ONT SUR TOUTE LA PLANETE LA JUOISSANCE DES BIENS DE LEURS TERRES,ENVIRONNEMENT TOUT AUTRES RESSOURCES NATURELLES, EAU, CHASSE...LEURS ENVIRONNEMENTS,ET

NON A L'EMPIRE OTAN, USA, OMC ! LIBERTE D'EXPRESSION POUR TOUS LES PAYS ! DIGNITE DES PAYS ET LEURS DROITS SELON LES SEULS LOIS UNIVERSELLES DE RESPECT DES ACCORDS AVEC DES PARTENAIRES QUELCONQUES ! LES PEUPLES, ONT SUR TOUTE LA PLANETE LA JUOISSANCE DES BIENS DE LEURS TERRES,ENVIRONNEMENT TOUT AUTRES RESSOURCES NATURELLES, EAU, CHASSE...LEURS ENVIRONNEMENTS,ET LA LIBERTE DE SE PROCURER, OU SE FAIRE PROCURER DES BESOINS MANQUANTS D'URGENCE,DE FAIRE DU COMMERCE, ET NUL, MALADES ET FOUX A LIER, OTAN, USA, PANTAGON, OMC, ONU…., NE DISPOSE D'UNSTRUMENT JURIDIQUES APPROUVES (PERSONNE NE LES AURAIT ACCEPTES, NI NE LES ACCEPTES) EN TOILE D'ARAIGNE ET DANS DES SUCCESSIONS DE LECTURE, QUI NE DONNE AUCUNE POSSIBILITE DE NEGOTIATION (QUE LE MONDE REJETE), DES FORMES DE « LOIS »EN BOUCLE ET EXPRESSEMENT CREE POUR CERNER N’IMPORTE QUEL ETAT QUI NE SE SOUMETTRAIT PAS AUX OBLIGATIONS « MENSONGERES ET FASCISTES » DE PRIVATIONS TOTALES. UN PAYS, N'IMPORTE LEQUEL, NE DOIT EMPECHER CES PRATIQUES QUE L'HOMME A TOUJOURS EXERCEES, SANS JAMAIS D’ISOLATION CRIMINELLES DE LA PART D'UN QUELCONQUE TRAITES NE CONCERNANT AUCUN PAYS, IL S'AGIT D'ACTES MAFIEUX, QUE L'ON N’A JAMAIS UTILISE DANS AUCUN TEXTE DEPUIS LES CONFLITS MILLENAIRES, ET DES INTENTIONS GENOCIDAIRES, ET DU FAUX EN TERMES DE JUSTICE HUMAINE, ET PROVOCATION D’ACTES DE GUERRE, EN TOUT TEMPS, TOUS LES JOURS, UNPAYS, PUIS, UN AUTRES. ILS SONT COMPLETEMENT MALADES ET FOUX A LIER, TRUMP, OTAN, USA, PANTAGON, OMC, ONU…. L’OTAN, L’OMC, L’ONU, LES USA PRATIQUES DES COMPORTEMENTS BASES SUR DES TRAITES OU TEXTES, QUI N'ONT AUCUNE VALEUR, CAR SECTAIRES, ET NE PEUVENT ETRE UTILISER, CAR PRIVATIF, ET MORTEL, DANS TOUTES LOIS TERRIENNES DEPUIS LA NUIT DES TEMPS, ET SELON LE DROIT DE L'HOMME, ET LA PROTECTIONDE L’ENFANCE !!! TOUT : OTAN, PANTAGON, OMC, …C’ESTA JETER, CES MOMENTS D’IL Y A 70M ANS ONT PROFITES DES AMERICAINS ET CERTAINS ALLIES. MAIS AUCUNE SITUATION ACTUELLE NE NECESSITE L’EGEMONIE DE CES ENTITES, QUI SONT A DECHIRER, ET HORS DU TEMPS. LA TERRRE A CHANGEE DEPUIS 1945. ET MALADES ET FOUX A LIER, OTAN, USA, PANTAGON, OMC, ONU…FONT PIRESQUE HITLER !!! ET ILSVONT LE PAYER UN JOUR, ILS LE PROVOQUE EUX MEME, LEUR PERTE, PIRE !!!

2.USA-meutriere-toxique-prevue-entre-TRUMP_l.OMC-L.OTAN-L.ONU-l.UNICEF-HCDH-OMS-Allies_rompue-par-monarque_TRUMP

(page en preparation, merci. 12.07.2018)agent-orange-4_cest-un-enfer-comment-le-vietnam-a-subi-les-attaques-chimiques-des-etats-unis agent-orange-4_cest-un-enfer-comment-le-vietnam-a-subi-les-attaques-chimiques-des-etats-unis. Voici la vidéo incroyable, et provenant d'un imbécile heureux TRUMP, qui enchaine des "tactiques" de milliardaire, quand il vendait des briques, sable et béton. EN PLUS IL NE GERE RIEN EN BUSINESS-MAN, IL NE SAIT TOUT SIMPLEMENT PAS Y FAIRE SON JOB : en bas de page Il se fout de la gueule des "spécialiste qui lui trouvent toujours des raisons miraculeuses sur ses "actes politiques vraiment idiotes", ou ses comportements de fou thérapeutiquement malade... HE MACRON, TU QUITTE L’UE, ET ON FAIT DU TRAVAIL QUE JAMAIS LES HUMAINS N’ONT JAMAIS ENTREPRIS…TRUMP THERAPEUTIQUEMENT MALADE ET FOU A LIER Des centaines de sites internet à la solde des usa et l’OTAN, OMC, etc., sont entrain de supprimer des nombres impressionnantes de pages "erreurs 404, page non trouvée", depuis les débuts des hostilités qui sont nés dès l'intronisation de Donald Trump a la maison blanche. Vrai

Page Annexe Ancienne: Nucléaire iranien: Donald Trump annonce le retrait des Etats-Unis de l'accord.

Page Annexe Ancienne: TRUMP agit exactement comme les colons de l'époque de l'extérmination des indiens et de la traite et meutre des noirs dans l'exclavagiste. Barack-Obama_Hassan-Rohani_Monde-OK_respecte_accord-nucleaire-2016 Barack-Obama_tient-une-copie-de-l.Accord-nucleaire-iranien-en-2016-comme-tout-traites-des-reajustement-suivent-meme_L.U.E
Hassan-Rohani-respectel.accord-nucleaire-2016-rapport-de-l.AIEA-et-tout-pays-sur-L.Iran-mai2018 Barack-Obama_tient-une-copie-de-l.Accord-nucleaire-iranien-en-2016-comme-tout-traites-des-reajustement-suivent-meme_L.U.E

(A lire en milieu de page, colonne de gauche, tableau erouge SVP, merci) © webmaster AT lomag-man.org

Trump, n'est pas une personne saine:

(A lire en milieu de page, colonne de gauche, tableau erouge SVP, merci)

( page en cours, merci 24.07.2018 ) SUITE , SVP. © webmaster AT lomag-man.org

VOILA, PERSOINNE NE S'IMAGINAIT SIGNER DES TEXTES MAFIEUX, FAIT PAR DES GANGSTERS, ET COW BOYS SAN ETAT D'AME VOILA, PERSONNE NE S'IMAGINAIT SIGNER DES TEXTES MAFIEUX, FAIT PAR DES GANGSTERS, ET COW BOYS SAN ETAT D'AME.

Le TRUMP et politiques de vagabondage, de monarque mondial, essaiste, amateur, et d'incompétence de son gouvernement des "milliardaires dirigeants" 2017

actu_news-2-infos-monde politique, environnement, le tout TRUMP, etc...INDEX-3-monde_TRUMP_Allies-ONU-OTAN-Base-MilitairesLes_70-ans_de-Mensonges    actu_news2017_Catastrophe-de-TRUMP-ses-administres-Le-Pantagon_TOUT


 

Page DERNIERE ACTU: 4.trump-s.en-prend-au-montenegro-petit-pays-avec-gens-tres-agressifs_nesera-pas-aidepar_L.OTAN_Trump-n.y-enverrait-pas-son-fils_en-guerretrump-s.en-prend-au-montenegro-petit-pays-avec-gens-tres-agressifs_nesera-pas-aidepar_L.OTAN_Trump-n.y-enverrait-jamais-son-fils_en-guerre HAUTAIN, DIVINITEquand-donald-trump-degage-premier-ministre-montenegro-au-sommet-otan-25.5.17-s Pousse toi minable monténégrin ;-((

Le fait que Donald TRUMP déclare publiquement des modes de fonctionnement préférentiels, et en contradiction avec les objectifs de l’OTAN, tant L’OMC, etc., avec aisance et un excès de sureté qui est démontré et mis a jours avec assurance par Donald TRUMP « …JE N’ENVERAIS JAMAIS MON FILS OMBATTRE AU Monténégro, ou l’OTAN… », comme intégré dans des articles « prétendu légitimes » des textes règles ou traites toujours normalement en plein changement apocalyptiques de ces organes, en gros, vu le caractère et les similitudes des traites de guerre, tout comme ceux de commerce…TRUMP nous démontre et admet des structures aux appréciations intellectuelles et de fonctionnement hasardeuses, et loin de ce qu’ils nous...La suite... merci. 24.07.2018 http://www.lomag-man.org/ - Webmestre@lomag-man.org (c)Webmestre-lomagman.org

décrit la campagne de bombardement comme « probablement l’un des pires épisodes de violence américaine déchaînée contre un autre peuple, mais c’est certainement celui que les Américains connaissent le moins«Entre parenthèse, les effets des bombardements cités au milieu de cette page, ont des répercutions, dans tous les besoins humains, maladies à l’infini, sur des générations, le mental, psychologiques, sur les infrastructures, les capacités ou performances des Etats concernes a s’émanciper, ou a être apte a négocier envers les autres pays de près ou de loin, des entreprises, avec bonne conscience, et des meilleures pratiques, sans se plier sur soit, et devenir incapable de servir sa population avec sérénité, et efficacité. ICI: Annexe 1: TRUMP-bombardements-us_AU_LAOS_Vietnam_le-vrai-visage-de-loncle-sam-amerique-te-veux-mort-des_Terres-Brules_consequences-actuelles Annexe 2: TRUMP-bombardements-us_en_Coree.N_Cambodge_Japon_plus_vrai-visage-l.oncle-sam-amerique-te-veux-mort_Pays-Terrres-consequences-actuelles Annexe 3: TRUMP-bombardements_USA_en_Coree-Du-Nord_Guerre-Jamais-Finie_2-Corees-freres-desuni_par_meprises-de_L.OTAN-USA(PAGE EN ATTENTE, MERCI, 26.07.2018)

 

Liens des autres pages, suivez les flèches!!cette colonne en bas! Gauche, ou Droite, merci.

   COMME POUR LES TEXTES DE L'OTAN, TRUMP, LE PANTAGON, RIEN NE CHANGE CONCERNANT L'OMC. C'ESTT EXACTEMENT LES MEME PRINCIPES QUI ONT MIS A MAL, ET TRAHIT LA CONFIANCE DES EUROPEENS, PUIS PAR EFFET DE "BILLARDS" LE RESTE DU MONDE.

NOUS AVONS DONC REPRIS LA PARTIE D'UNE DE NOS PAGES SUR L'EMPIRE DE L’OTAN L’OMC, L’ONU, ET LES USA de TRUMP, le PANTAGON, et des ALIESl'Iran ���� est déterminé à «déjouer les complots» des Etats-Unis ����

Un faucon MIKE POMPEO ?, NON, un faucon, c'est plus noble, et certains PORCS, ou COCHONS, sont plus propres que certaines categories "d'humains", des "BARBOUZES DIABLOTINS" car ils sont nombreux. Et depuis 1945 Un faucon MIKE POMPEO?, NON, un faucon, c'est plus noble, et certains PORCS, ou COCHONS, sont plus propres que certaines categories "d'humains", des "BARBOUZES DIABLOTINS" car ils sont nombreux. Et depuis 1945, il y en a eu des centaines de milliers, dans toutes les spheres et niveaux hirarchiques des USA...Mike Pompeo,TRUMP, MIK PENCE,

. Un faucon ?, NON, UN "BARBOUZE DIABLOTIN" , OUI. Mike Pompeo, héritier des « bonnes » anciennes manières fortes, qui ont brulées des peuples désarmés, terres, des champs, VILLES ENTIERES, avec des agents chimiques, et larguages par milliers des bombes...

 
  • Guerre du Viêt Nam, utilisation de napalm et de l’agent orange, en particulier lors de l’opération ’Ranch Hand’ (75 millions de litres d’herbicides). Les victimes de l’agent orange (population vietnamienne et soldats US) souffrent de cancers et de différentes lésions et leurs enfants de malformations..
  • Intervention au Laos et au Cambodge.

Les anciennes modes et methodes brutales et empiriques d'une epoque depassee, de la diplomatie americaine, heritee par Mike Pompeo, ET PLUSIEURS AUTRES "DIABLOTINS", TRUMP, MIK PENCE, et le secrétaire américain au trésor, STEVEN MNUCHIN..., adepte d’intelligence économique, et commerciaux à l’avantage des USA, donc peux de tracas, on vide, et on traficote, le clodo STEVE BANNON, Paul Manafort. Et surtout, un de la plupart des proches de TRUMP, qui dominait durant sa vie, les très vieilles méthodes des comptoirs de vente coloniaux avec des pays faciles a dompter selon des nombreuses pratiques connues, du 18em siècle, a 2018 (je dirais jusqu’a 2017). Début des illusions, d’une montée économique interne « VIRTUEL », avec des promesses de TRUMP, pas réalistes, et sans visibilités dans une approche temporel quelconque. Et PAF, ils commencent à voir qu’il ne suffit pas d’employer tout le monde, et dans tous les domaines, dans des productions disproportionnées, sans assurance, ni plans. Sans publier le pire STEVE BANNON, « agent des liaisons » avec des groupements extrémistes de droite, électorats de TRUMP.Le 14 Août 1945 se déroulait au Japon une opération de bombardement militaire orchestré par les USA. Cette opération est assez peu connue et je vais aujourd'hui vous raconter ce qu'il s'est passé. Une petite série basée sur l'histoire du Japon ! 70 ans d'exterminations totale des dizaines de pays dans le monde par les USAImpunités !...Annexe 1, et 2, 3

Un "faucon", non, un BARBOUZE et DIABLOTIN sur la Corée du Nord. Mike Pompeo est un Barbouze, qui perpétue les traditions et opérations de la CIA, et FBI, qui ne se cachait pas de vouloir être une puissance autoproclamée, et ne rien devoir a personne. Mike Pompeo, reprends les méthodes employées depuis toujours des la fin de la seconde guerre mondiale, contre tous, bruler des pays entiers, bombarder, semer des zizanies par milliers, et en plus des communications d’espionnages, des déplacements intenses, tel que Mike Pompeo a remis à l’ordre du jour, envers toutes formes des gouvernements, les dictateurs amis des Etats Unis n’ont jamais étaient en reste. La terre n’y a rien gagnée, sauf en technologie (surtout par besoin de leurs armees), tout le reste n’est que cauchemars qui s’aggrave de jours en jours. Et depuis Donald TRUMP, la dynamique avec Mike Pompeo, ne présage rien de bon. Des nouveaux CUBA, des nouveaux Corée du Nord, et plus… vont être sciemment sortit de terre, et les guerres vont reprendre comme au bon vieux temps. Il n’y a ni OTAN, ni OMC, ni AIEA, à prétendre d’aucune parole.

Comme Donald Trump, il défend la stratégie de la « pression maximale » sur Pyongyang. Alors que Rex Tillerson était opposé à des frappes préventives, Pompeo avait expliqué que son rôle à la CIA était de « fournir des options » au président américain, louant « l’instinct » du pensionnaire de la Maison Blanche.

Partisan d’une CIA « brutale » sur l’Iran. Il a les divers héritages des guerres du KATANGA, l’Asie, Coree, LE LAOS, VIETNAM... >>voir et lire: Page, (en preparation 25.7.18), Etat de peur : comment la campagne de bombardement la plus meurtrière de l’histoire a créé la crise actuelle en Corée (Counterpunch)

Sa nomination pourrait bien signer la fin de l’accord sur le nucléaire iranien. Comme Donald Trump, Mike Pompeo l’a qualifié de « désastreux ». Et alors que le président américain a simplement signé un sursis en janvier dernier, il pourrait en finir une fois pour toutes avec le traité en mai prochain, à moins que les alliés européens de Washington ne durcissent le texte.

Opposé à l’Accord de Paris

Son ascension au Sénat a été financée avec les pétrodollars des frères Koch. Lors de sa confirmation, il a refusé de clarifier sa position sur le changement climatique et le rôle joué par l’homme. En 2013, il avait cependant exprimé son scepticisme, expliquant sur la chaîne C-SPAN que les scientifiques étaient « divisés » sur la question. A propos de l’Accord de Paris, il avait attaqué Barack Obama, l’accusant de capituler face « aux extrémistes de l’environnement ».

Il relativise l’impact de l’ingérence russe

A la tête de la CIA, il a affirmé que la Russie et Vladimir Poutine étaient « une menace majeure » pour les Etats-Unis, et il a accusé Moscou d’avoir « tenté d’interférer » avec l’élection américaine. Mais il a répété à plusieurs reprises que la campagne russe n’avait eu « aucun impact » sur le résultat final, déformant les conclusions incertaines du renseignement américain sur la question.

Il a défendu le recours à la torture

En novembre 2016, il a défendu le programme d’interrogatoires de la CIA sous George W. Bush, affirmant que les hommes et les femmes ayant participé n’étaient « pas des tortionnaires mais des patriotes ». Pompeo est également favorable à laisser la prison de Guantanamo ouverte.

Nous revenont sur le probleme des faux textes americains, comme le tres sinique "accord" commercial de l'OMC, qui n'a aucune valeur, d'une part parce que, il est fait en pure blocage des moyens de sortie de crise, il tourne en boucle d'un article a l'autre, et c'est la premiere fois qu'un texte entre patenaires quelque soit leuqualite n'offre aucune pote de sotie, et des textes, tout comme l'OTAN, vous enferme, et vous en ete prisonier, et devenz des vassales au service des USA, il est intellectuellement d'une idiotie jamais etablit par les anciennes civilisations jusqu'a l'apparition des USA, et leurs organnes vicieux notement l'OTAN. Ce sont des textes criminels, qui empeche de maniere diabolique aux nations de jouir de leur liberte et biens, etat, dans leur terre avec legitimite. On ne devrait meme pas en parler tout les jours pour chaque fait et geste entre les peuples, et pays du monde. LES USA, TRUMP, MIKE POMPEO, LE PANTAGONE, L'OMC, etc, SONT DES ETRES SATANIQUES, IL N'Y A PAS A CHERCHER, ET A LA FIN, SI INCROYABLE QUE CA SOIE, ILS VONT PERDRE, ET DESERTER LEUR PAYS. CE N'EST QU'UNE QUESTION DE TEMPS. ET CELA VIENDRA D'EUX MEME, A L'INTERIEUR DE L'AMERIQUE USA. CE PAYS VAS IMPLOSER DE L'INTERIEUR DE MANIERE INATTENDU. TOUTES LES OONDITINS SONT REUNIES, SONT "SUR LA TABLE", ET IL EST DEJA TROP TARD. SAUF SI ILS INVENTENT UNE MACHINE A VOYAGER DANS LE TEMPS POUR REVENIR EN ARRIERE. MIS A PART LES EXTERMINATIONS ...D'INDIENS, etcc. ET DU RESTE DU MONDE, FAISANT JUSQU'A CE JOUR 2'500'000 a PLUS DE 10'000'000' MILLIONS DE VICTIMES, C'EST LE MENTAL DES AMERICAINS QUI EST DETRUIT, ET VIT PAR LE CRIME, ET LES GENOCIDES DE MANIERE SUCCESSIVES, ET MIRACULEUSEMENT SUIVIT. ILS SONT HANTE DEPUIS L'ETERMINATION DES INDIENS ET ESCLAVE NOIRS, PUIS LA CREATION DES DIVERS CLANS DE LA MORT JUSQU'A NOS JOURS..

…Restèrent ainsi en dehors les structures montées par la CIA en Méditerranée. Leur finalité n’était pas l’infiltration/exfiltration, mais répondait à des impératifs de guerre clandestine. Au demeurant, l’Europe ne fut pas le seul continent à voir se constituer des réseaux Stay-Behind…
…Les opérations clandestines des Etats-Unis en Asie (Iran, Pakistan Taïwan, Thaïlande), au Proche-Orient, en Afrique (Congo) et à Cuba¹, s’accompagnèrent toujours de la mise sur pied de telles structures, parfois complétées par des opérations spéciales (comme au Tibet, au Vietnam et au Laos). Ce n’est plus les armées secrètes de l’OTAN qu’il faudrait alors évoquer, mais bien les armées secrètes de la CIA². De ce point de vue, il n’y a rien de nouveau…
Gérald ARBOIT Mai 2016…

(page en preparation, merci. 29.07.2018) http://www.lomag-man.org/ - Webmestre@lomag-man.org (c)Webmestre-lomagman.org.


LA GUERRE DE COREE, À partir de 1945, à la fin de la Seconde Guerre mondiale - "Corée du Nord"

Bombardement américain du port de Wonsan en 1951. Le bombardement de saturation américain a rasé 18 des 22 
villes nord-coréennes , un niveau de destruction inégalé dans les guerres modernes. (Photo: Département de la Défense des États-Unis)
Pour la réunification révolutionnaire de la Corée!

Les médias américains ont diabolisé la Corée du Nord depuis le début de la guerre froide anti-soviétique après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Il est typiquement décrit comme quelque chose d'une bande dessinée - un régime irrationnel, paranoïaque constamment engagé dans des provocations, se comportant comme un enfant pétulant, se débattant pour attirer l'attention, immergé dans une crise de succession sans fin, un royaume ermite incinération du Sud et nuking Japon, sinon Hawaii, tout en affamant délibérément sa propre population. Cette caricature n'est rien d'autre qu'une grossière propagande de guerre. En fait, c'est la Corée du Nord qui a été incinérée par l'impérialisme américain dans la guerre de Corée et qui, depuis lors, a fait l'objet de provocations sans fin et de menaces nucléaires de la part de Washington. Même avant le début officiel de la guerre en juin 1950, les États-Unis le gouvernement a promis de "faire reculer le communisme" dans la péninsule coréenne et ailleurs. Pendant la guerre, il a officiellement adopté l'objectif de «destruction» de la Corée du Nord. Et malgré l'armistice de 1953, la guerre de Corée n'a jamais cessé.

http://www.lomag-man.org/embargo-americains-sanctions-otan-onu-TRUMP/Bombardements-US-COREE-N/USA_detruire_Coree-D-Nord_population_villes-villages_M.de-communication_equipements_usines1950.mp4 MacArthur a prétendu qu'il avait un plan pour gagner la guerre en dix jours: «J'aurais largué une trentaine de bombes atomiques. . . tendus à travers le cou de la Mandchourie, "laissant" derrière nous - de la mer du Japon à la mer Jaune - une ceinture de cobalt radioactif. . . il a une vie active entre 60 et 120 ans. Pendant au moins 60 ans, il n'y aurait pas eu d'invasion terrestre de la Corée du Nord. » 2 Ou toute vie humaine en Corée au nord du 38e parallèle.C'était un programme de génocide sur une échelle dépassant Hitler. 

Le président américain Truman décore le général MacArthur lors d'une cérémonie à l'île Wake, en octobre 1950. À l'arrière-plan se trouve l'ambassadeur des États-Unis en Corée du Sud, John Muccio, qui a reçu une médaille de mérite. MacArthur a prévu d'éliminer la Corée du Nord avec des bombes atomiques. Muccio a envoyé une lettre disant que c'était la politique officielle de tirer sur les réfugiés. (Photo: AP)

Pendant les combats, le général Douglas MacArthur s'est préparé à frapper la Corée du Nord avec des dizaines de bombes atomiques; En 1951, le président Harry Truman a approuvé le plan visant à bombarder le Nord si les forces communistes poussaient plus au sud. En 1969, Richard Nixon a mis des avions de chasse à l'arme nucléaire en alerte de 15 minutes et Henry Kissinger a ordonné au Pentagone de trouver des scénarios pour utiliser les centaines d'ogives américaines prépositionnées en Corée du Sud. Dans les années 1990, Bill Clinton a soupesé une attaque nucléaire contre les installations nucléaires nord-coréennes et mis en place des groupes de travail pour planifier le «jeu final» en Corée du Nord, que Hillary Clinton poursuit toujours en tant que secrétaire d'État. En 2002, George W. Bush a classé la Corée du Nord parmi les "axes du mal", une liste de "régimes voyous" qui devraient être annihilés une fois que Washington aura repoussé l'Irak de Saddam Hussein. Actuellement, l'administration Obama intensifie ses pressions sur la Corée du Nord, resserrant un blocus économique et organisant des «jeux» de guerre provocateurs américano-sud-coréens juste au large de sa côte occidentale. Peu importe si les démocrates ou les républicains sont au pouvoir, les dirigeants américains ont tenté de détruire la Corée du Nord pendant plus de six décennies.

Contrairement à ses partisans politiques, la République populaire démocratique de Corée n'est pas socialiste mais un Etat ouvrier bureaucratiquement déformé, modelé sur l'Union soviétique stalinisée. Il est similaire dans ses fondements à la Chine, au Vietnam et à Cuba, bien qu'avec ses propres caractéristiques - notamment un «culte de la personnalité» extrême qui s'est transformé en une succession dynastique. Son idéologie officielle de juche- l'autosuffisance - est simplement une version extrême de l'autarcie nationale inhérente au dogme stalinien de «construire le socialisme dans un pays». Mais la position relativement privilégiée de la bureaucratie du Nord et les caprices de la famille Kim dérangent à peine les dirigeants américains. Depuis des décennies, ils soutiennent un régime de meurtres de masse de marionnettes coloniales dans le Sud. Le péché originel de la Corée du Nord, aux yeux des Etats-Unis, était en train de renverser le régime capitaliste - pour lequel le «crime» Washington a constamment cherché à renverser le régime, ou à défaut, à oblitérer le pays entier. En revanche, les trotskystes défendent inconditionnellement la Corée du Nord contre l'impérialisme et la contre-révolution interne, tout en cherchant à renverser sa strate conservatrice, nationaliste et stalinienne au pouvoir, à travers une révolution politique prolétarienne au Nord et la réunification révolutionnaire de la Corée.

1945-1949: occupation impérialiste et massacres dans le sud

Suspectés "collaborateurs communistes " arrêtés à Yongdong.  

Petite presentation sur la separation des deux Coree http://www.lomag-man.org/embargo-americains-sanctions-otan-onu-TRUMP/Bombardements-US-COREE-N/Coree-du-Nord_a-subit-une-quasi_Extermination-par-les-USA_sur_Civiles-un-empire-du-mal-qui-menace-le-monde_libre_comme_les_USA%20.mp4 Coree-du-Nord_a-subit-une-quasi_Extermination-par-les-USA_sur_Civiles-un-empire-du-mal-qui-menace-le-monde_libre_comme_les_USA

Alors que la Seconde Guerre mondiale se terminait brusquement après l'horrible bombardement atomique d'Hiroshima et de Nagasaki au Japon, l'armée soviétique repoussa rapidement l'armée japonaise hors de Mandchourie et du nord de la Corée. Il s'est arrêté au 38e parallèle au nord de Séoul, conformément à l'accord de Potsdam d'août 1945 qui a divisé les sphères d'intérêt soviétiques et occidentales dans le monde entier. En même temps, les communistes coréens dirigés par Kim Il Sung, qui combattait les occupants coloniaux japonais dans les luttes de guérilla depuis les années 1930, étendirent rapidement leur influence dans toute la péninsule, mettant même en place une République populaire de Corée (PRK) de courte durée. Le gouvernement militaire américain a amené Syngman Rhee des Etats-Unis à la tête d'un "conseil démocratique" de droite dans le Sud, dont l'appareil était constitué des marionnettes qui dirigeaient la Corée en tant que colonie japonaise de 1910 à 1945. Les Etats-Unis

Mais cela n'a pas empêché la propagation des troubles dans le Sud. Contrairement à d'autres pays occupés par les États-Unis après la Seconde Guerre mondiale (Allemagne, Japon, Autriche), la Corée n'était pas une puissance impérialiste vaincue, mais une nation colonisée qui aspirait à se débarrasser de la domination étrangère. En 1946, un soulèvement d'automne a éclaté avec une révolte paysanne contre les propriétaires terriens détestés, une grève des chemins de fer et des assauts massifs sur les postes de police. Le gouvernement militaire américain a déclaré la loi martiale. Bien qu'en 1945 il ait été convenu qu'après une «tutelle» de cinq ans, la Corée serait réunifiée et indépendante, avec le début de la guerre froide, Washington a renoncé à cet engagement. En mars 1948, les Etats-Unis annoncent des élections pour un gouvernement anticommuniste dans le Sud. Lorsque le Parti des travailleurs de Corée (WPK) a tenu des rassemblements pour s'y opposer, les États-Unis ont arrêté 2 500 cadres communistes. En avril,

«Au cours de la prochaine année, les soldats ont brûlé des centaines de« villages rouges »et violé et torturé d'innombrables insulaires, tuant finalement jusqu'à 60 000 personnes - un cinquième de la population de Cheju. Ils ont commis ces atrocités à la vue de la plus haute autorité alors en Corée du Sud - l'armée américaine, qui avait occupé la péninsule au sud du 38e parallèle après la défaite du Japon lors de la Seconde Guerre mondiale. Les Américains ont documenté la brutalité, mais ils ne sont jamais intervenus. "

- "Ghosts of Cheju", Newsweek , 19 juin 2000

Pour les 50 prochaines années, ce fut un crime de mentionner même le Ch Massacre UEJ en Corée du Sud, mais ce ne fut que l' un de plusieurs. Une nouvelle République de Corée a rapidement adopté un National Traitors Act interdisant le WPK, forçant les militants communistes à se diriger vers les collines pour commencer la lutte de guérilla. En octobre 1948, une rébellion dans les villes de Yeosu et de Suncheon , dans le sud-ouest du pays , a été écrasée par les forces américaines qui ont tué jusqu'à 2 000 civils. En décembre 1949, les troupes sud-coréennes de Mungyeong ont exécuté des dizaines de prisonniers (principalement des enfants et des Prisonniers sur l'île de Cheju en attente d'exécution en 1948.

Pour les 50 prochaines années, ce fut un crime de mentionner même le Ch Massacre UEJ en Corée du Sud, mais ce ne fut que l' un de plusieurs. Une nouvelle République de Corée a rapidement adopté un National Traitors Act interdisant le WPK, forçant les militants communistes à se diriger vers les collines pour commencer la lutte de guérilla. En octobre 1948, une rébellion dans les villes de Yeosu et de Suncheon , dans le sud-ouest du pays , a été écrasée par les forces américaines qui ont tué jusqu'à 2 000 civils. En décembre 1949, les troupes sud-coréennes de Mungyeong ont exécuté des dizaines de prisonniers (principalement des enfants et des personnes âgées) accusés de collaborer avec des bandes communistes. Pendant ce temps, les autorités américaines réorganisaient leur stratégie mondiale pour la guerre froide, passant de "l'endiguement" du communisme, le mot d'ordre de  les premières années, à «faire reculer» le bloc soviétique, une politique incarnée dans le rapport 68 du Conseil de sécurité nationale (NSC-68), publié en avril 1950. La première place de cette doctrine a été tentée dans la guerre de Corée. Juin.

Newsweek a cité l'historien Bruce Cumings de l'Université de Chicago sur l'origine de la guerre de Corée:

"Les Américains s'en souviennent comme d'un éclair le matin, comme l'attaque japonaise sur Pearl Harbor .... En fait, la guerre a commencé comme un conflit civil en 1945 - et n'a toujours pas pris fin. "

En réponse à la proclamation de la République de Corée (RDC) dans le Sud, une République populaire démocratique (RPDC) a été créée dans le Nord. Plus tard en 1948, les troupes soviétiques quittèrent la Corée du Nord et, au milieu de 1949, les troupes américaines se retirèrent du Sud. Cependant, le fort sud-coréen Rhee (qui s'opposait au retrait américain) était parfaitement conscient que sa survie dépendait d'une présence militaire américaine, surtout après la victoire des communistes chinois contre Tchang Kaï-chek en octobre. Ainsi, en 1949 et au début des années 1950, l'armée de la République de Corée organisa des raids provocateurs à travers le 38e parallèle, dont tout le monde comprenait la contre-attaque par la RPDC.

En même temps, Kim Il Sung et les nationalistes coréens, irrités par le désengagement des Américains de l'accord de 1945 pour une Corée réunifiée dans cinq ans, ont vu le départ des troupes américaines comme une opportunité de réunifier le pays en balayant détesté propriétaire / régime militariste dans le Sud. Lorsque ses forces furent suffisamment renforcées et assurées du soutien des Soviétiques et des Chinois, le 25 juin 1950, l'Armée populaire coréenne (KPA) lança l'attaque. L'armée "ROK", qui avait été une force de police de garnison sous les Japonais, ne faisait pas le poids face au KPA, qui comprenait 60 000 soldats aguerris qui avaient combattu avec les communistes chinois dans la guerre civile qui vient de se terminer. Alors que l'APK roulait vers le sud, ils ont été accueillis par des soulèvements dans plusieurs provinces. Rhee a répondu comme toujours, ordonnant l'exécution de 30 000 prisonniers accusés de liens communistes,Bodo League . En ajoutant cela, l'été dernier, le New York Times (10 juillet) a rapporté qu'une commission sud-coréenne:

"... a confirmé que pendant les premières semaines chaotiques de la guerre, quand les troupes nord-coréennes ont dévalé la péninsule, les militaires et la police du Sud ont rassemblé des milliers de suspects de gauche - les historiens disent 200.000 - et les ont exécutés pour les empêcher de forces envahissant

Guerre de Corée: plus de massacres américains en Corée du Sud

De longues files de réfugiés fuyant Yongdong le 26 juillet 1950. La veille, des centaines de réfugiés 
ont été massacrés par des soldats américains et des avions de guerre au pont de No Gun Ri, à huit miles de là. (Photo: AP)

Les massacres d'avant-guerre (1946-1949) par les laquais sud-coréens américains (parfois supervisés par des officiers américains) n'étaient que le prélude au massacre massif de Coréens perpétré directement par l'armée américaine pendant la guerre de Corée, comme avions de guerre américains. les troupes sont revenues, cette fois soi-disant comme des forces "des Nations Unies". Au nom de la «liberté» et de la «démocratie», les États-Unis se sont livrés à des massacres massifs en Corée de 1950 à 1953. Cela impliquait le nivellement de pratiquement toutes les villes de Corée du Nord par des bombardements de tapis; en ciblant les centres de population civile avec des bombes incendiaires et en larguant d'énormes quantités de napalm (essence gelée), en brûlant les habitants d'une croustade; exécuter de sang-froid un grand nombre de paysans et de "communistes présumés"; et délibérément assassiner des milliers de réfugiés. C'était une politique d'extermination de masse.un cinquième de toute la population nord-coréenne à l'époque. En outre, Washington s'est préparé à larguer des dizaines de bombes atomiques sur le Nord et transformer le pays en un vaste cimetière radioactif.

Scène du crime: pont de chemin de fer où des centaines de réfugiés sud-coréens ont été massacrés par les troupes américaines le 25 juillet 1950. (Photo: photo aérienne de l'USAF, du département américain de l'armée, No Gun Ri Review [janvier 2001])

Pendant des années, il y avait un rideau de silence sur les massacres dans le Sud. Mais en 1999, une équipe de reporters de l'Associated Press - Charles Sandley, Charles J. Hanley et Martha Mendoza - publia une série d'articles révolutionnaires détaillant de façon horrible un massacre survenu le 26 juillet 1950 à un pont à l'extérieur de No Gun Ri , près de la ville de Yongdong. 1 Les rapports étaient basés sur des témoignages de survivants coréens et d'une douzaine de soldats américains qui avaient participé ou assisté au massacre. Les rapports ont eu un effet profondément choquant. Le Pentagone avait nié ceci et des rapports semblables pendant des années. Au début, il a affirmé qu'il n'y avait même pas de troupes dans la zone de No Gun Ri. Mais face au témoignage d'une douzaine d'anciens combattants américains, il a dû faire marche arrière. Les histoires de l'AP ont remporté un prix Pulitzer pour les reportages d'investigation. Quinze mois plus tard, le Pentagone publiait un rapport reconnaissant qu'un grand nombre de civils avaient été tués par des soldats du 7ème Régiment de Cavalerie à No Gun Ri, mais affirmant qu'il était inférieur à 100. Néanmoins, il conclut que le carnage n'était pas un meurtre délibéré "Mais" une tragédie malheureuse inhérente à la guerre. "

Le rapport US News & World Report de droitea tenté de discréditer l'histoire de l'AP, comme l'a fait un ancien officier de cavalerie, Robert Bateman, qui a publié un livre pour le réfuter. Avec des informations tirées des archives du Pentagone, ils se sont concentrés sur l'un des vétérans, Edward Daily, qui s'est avéré avoir fabriqué son histoire afin de réclamer des prestations pour le trouble de stress post-traumatique. Mais les détracteurs admettent que de nombreux réfugiés ont été tués, et ne peuvent expliquer le témoignage de 30 survivants coréens ou des onze autres soldats américains qui avaient des souvenirs indélébiles du massacre. "Nous venons de les anéantir", a déclaré l'ancien mitrailleur Norman Tinkler. "C'était juste un massacre en gros", a déclaré l'ex-carabinier Herman Patterson aux journalistes. Vets a rapporté qu'un capitaine Melbourne Chandler, "après avoir parlé avec des officiers supérieurs par radio, Il avait ordonné à des mitrailleurs de sa compagnie d'armes lourdes de s'installer près de l'embouchure du tunnel et d'ouvrir le feu. »« Chandler a dit: «Au diable tous ces gens. Débarrassons-nous de tous »(« Le chapitre caché de la guerre: Des ex-GIs racontent avoir tué des réfugiés coréens », dépêche de l'AP, 23 septembre 1999).

Un reportage de la BBC sur la guerre de Corée citait Joe Jackman, vétéran de la Cavalerie, à propos de No Gun Ri: «Il y avait un lieutenant qui criait comme un fou, il faisait feu sur tout,« tuez-les tous »... Je ne savais pas s'ils étaient des soldats ou quoi. Les enfants, il y avait des enfants là-bas, peu importe ce que c'était, entre huit et 80, aveugles, estropiés ou fous, ils les ont tous tués. »Mais ce n'était pas l'action de certains soldats paniqués - ils agissaient sur commande. L'histoire originale de l'AP cite le colonel à la retraite Robert Carroll, alors lieutenant, qui voit des avions mitrailler les réfugiés puis des tirailleurs ouvrir le feu sur les réfugiés: «C'est juste après que nous recevons des ordres, personne, civil, militaire, personne. Le matin du 26 juillet, la 8e Armée américaine a transmis par radio des ordres à travers le front coréen: «Il est interdit aux réfugiés de traverser les lignes de combat à tout moment.» Un jour plus tôt, le quartier général de la 5 (étiqueté "Secret") sur "Politique de mitraillage des réfugiés civils." Dans bureaucratese froid, il se lisait:

"3. L'armée a demandé que nous protégions tous les groupes de réfugiés civils qui se sont approchés de nos positions.

"4. À ce jour, nous avons respecté la demande de l'armée à cet égard. "

Et le 24 juillet, le QG de la 1ère Division de Cavalerie a envoyé un ordre explicite: "Pas de réfugiés pour traverser la ligne de front. Tirez tout le monde en essayant de traverser les lignes. Faites preuve de discrétion pour les femmes et les enfants. "

Le matin du 26 juillet, la 8e Armée américaine a transmis par radio des ordres à travers le front coréen: «Il est interdit aux réfugiés de traverser les lignes de combat à tout moment.» Un jour plus tôt, le quartier général de la 5 (étiqueté "Secret") sur "Politique de mitraillage des réfugiés civils." Dans bureaucratese froid, il se lisait:Quelque 1 800 gauchistes sud-coréens et autres prisonniers ont été massacrés près de Daejeon par la police de la République de Corée en l'espace de trois jours en juillet 1950. 
(Photo: US Army)

Le massacre de No Gun Ri n'était que l'un des nombreux meurtres de masse. Un massacre beaucoup plus important a eu lieu à l'extérieur de la ville de Daejeon dans la première semaine de juillet 1950, lorsque la police sud-coréenne a exécuté en l'espace de trois jours au moins 1 800 détenus de gauche et autres prisonniers. Au total, 4 000 civils ont été assassinés à Daejeon par les forces de la République de Corée. Cela était connu à l'époque par les plus hautes autorités américaines. Néanmoins, quand des rapports de cette atrocité ont été publiés par des journalistes communistes, le gouvernement des États-Unis les a dénoncés comme des «fabrications». Le Pentagone a également caché des photos de ce massacre pendant un demi-siècle en les classant secrètes. Un nombre encore plus important de gauchistes sud-coréens ont été exécutés, environ 10 000, dans la ville de Busan(Pusan) durant cette même période (juillet-août 1950). Des documents montrent qu'un conseiller américain de l'armée de la République de Corée a autorisé le mitraillage de 3 500 prisonniers à Busan. Une vaste présentation d'éléments de preuve sur le massacre de Daejeon, utilisant des documents découverts par la Commission Vérité et Réconciliation sud-coréenne , a été préparée par l'Associated Press et est disponible sur Internet (cliquez sur sur le lien ci-dessus).

Les 26 et 29 juillet 1950, des soldats et des avions américains ont massacré plus de 100 personnes lors d'un massacre perpétré dans le village de Chugok, dans le comté de Yongdong. Le 3 août, le commandant de la 1ère division de cavalerie, le général de division Hobart Gay, a fait sauter un pont traversant la rivière Naktong en Corée du Sud afin d'empêcher les réfugiés de la traverser. Gay a écrit plus tard à un historien militaire, "dans l'air avec le pont allé des centaines de réfugiés." Le même jour, 25 miles en aval dans le village de Tuksong-Dong, les ingénieurs de l'armée ont fait sauter un deuxième pont sur le Naktong. La détonation "s'est levée et s'est renversée et elle était pleine de réfugiés", a déclaré Leon Denis, l'un des ingénieurs ("Autres incidents de réfugiés tués par des GI lors de la retraite en Corée", dépêche de l'AP, 13 octobre 1999). Plus d'incidents ont continué à apparaître. Le 20 janvier 1951, à Youngchun, des bombardiers américains larguèrent des bombes incendiaires à l'entrée d'une grotte, tuant 300 villageois locaux blottis à l'intérieur. "Plus tôt cette semaine, à 60 miles à l'ouest, 300 autres réfugiés sud-coréens ont été tués par une attaque aérienne américaine alors qu'ils bloquaient une maison de stockage dans le village de Doon-po, "Ont rapporté les journalistes de l'AP dans une troisième dépêche (28 décembre 1999). Un collègue a rapporté avoir vu "les corps gelés d'au moins 200 Coréens en civil" le 26 janvier 1951 sur une route près du village de Yong-in .

Les massacres d'infanterie, les bombardements aériens et même la marine ont été massacrés sans discernement. Des années plus tard, les chercheurs ont trouvé des documents dans les archives nationales d'un massacre sur une plage près du port sud-coréen de Pohang . Le 1er septembre 1950, le destroyer USS DeHaven "a reçu des ordres du SFCP [le service de tir de la côte] d'ouvrir le feu sur un grand groupe de réfugiés se trouvant sur la plage", selon le journal du navire. Les officiers du navire ont remis en question l'ordre, mais se sont ensuite conformés. L'AP (13 avril 2007) a rapporté:   "'La mer était une mare de sang', a déclaré Choi Il-chool, 75 ans. 'Les cadavres gisaient partout.' Des témoins affirment que 100 à 200 civils ont été tués dans les bombardements de la Marine. "Le 20 août 1950, une attaque aérienne américaine contre 2 000 réfugiés s'est rassemblée à Haman., près de Masan, a fait près de 200 morts (dépêche de l'AP, 3 août 2008). Le 10 septembre 1950, l'armée de l'air largua 93 chars de napalm sur l' île de Wolmi , faisant au moins 100 morts, selon les survivants ( International Herald Tribune , 21 juillet 2008).

No Gun Ri, Daejong, Busan, Chugok, Tuksong-Dong, Youngchun, Doon-po, Yong-in, Pohang, Haman, Wilmi Island, le pont sur la rivière Naktong: ces noms devraient être gravés dans la mémoire collective comme d'horribles massacres commis par les forces américaines dans la guerre de Corée. Et ce ne sont que quelques-uns de ceux dans lesquels 100 morts ou plus sont signalés. Il y en a d'innombrables autres dans lesquelles des douzaines et des dizaines ont été mitraillées, mitraillées, napalmées et incendiées.

Extrait de la lettre du 26 juillet 1950 de l'ambassadeur américain John Muccio à Ass't. Seconde. Le secrétaire d'Etat américain, Dean Rusk, a fait état de la politique officielle américaine selon laquelle les réfugiés approchant les lignes américaines seront fusillés.

Comme l'infâme massacre de My Lai en 1968 au Vietnam, ce n'était pas l'acte d'un lieutenant seul - ils étaient le résultat de la politique officielle. En 2006, un ancien historien de Harvard aux Archives nationales, Sahr Conway-Lanz, a découvert une lettre de l'ambassadeur américain en Corée, John Muccio, à son supérieur, le secrétaire d'État adjoint Dean Rusk, envoyée la veille du No Gun Ri massacre. Il a fait état d'une réunion de haut niveau avec les commandants militaires et a décrit la politique: «Si des réfugiés apparaissent du nord des lignes américaines, ils recevront des tirs de sommation, et s'ils persistent à avancer, ils seront fusillés» (voir Tuer les réfugiés coréens », dépêche de l'AP, 29 mai 2006).Il n'y a donc pas le moindre doute que les autorités militaires supérieures des États-Unis en Corée ont directement ordonné le massacre délibéré de réfugiés non-combattants, un crime de guerre sans ambiguïté, et que les autorités civiles de Washington le connaissaient. Pourtant, personne n'a jamais été jugé, ni même accusé, pour ce meurtre de masse.

 Pendant des décennies, les dictatures de droite en Corée du Sud et le gouvernement des États-Unis ont maintenu un couvercle sur tous les rapports de massacres par leurs forces armées. Mais en décembre 2005, sous un gouvernement libéral à Séoul sous la présidence de Roh Moo-hyun, une Commission Vérité et Réconciliation a été créée pour enquêter sur les massacres de masse qui remontent à la période coloniale japonaise. Il a eu plus de 200 cas de guerre sur son rôle. L'été dernier, il a été rapporté que la Commission avait constaté que "les troupes américaines avaient tué des groupes de civils sud-coréens à 138 reprises pendant la guerre de Corée". Mais maintenant, un gouvernement de droite dirigé par Lee Myung-bak est au pouvoir. la commission sans antagoniser les États-Unis. Ainsi, avec de nouveaux commissaires en charge, l'abattage a été radié comme étant dû à «la nécessité militaire. "Aucune indemnisation ne sera demandée ou des accusations criminelles seront déposées dans 97% des cas portés devant le corps, et les survivants n'auront rien. Voilà pour la "vérité" et la "réconciliation".

http://www.lomag-man.org/embargo-americains-sanctions-otan-onu-TRUMP/Bombardements-US-COREE-N/couper-la-route-entre-nord-sud_Bombardements-americain_au-Vietnam_NAPALM-MASSIF_GENOCIDE.mp4 couper-la-route-entre-nord-sud_Bombardements-americain_au-Vietnam_NAPALM-MASSIF_GENOCIDE

Guerre de Corée: Napalm et Nuke Menaces dans le Nord

Bombardement au napalm d'un village près de Hanchon, en Corée du Nord, le 10 mai 1951. L'utilisation du napalm dans les villages devint plus 
tard infâme au Vietnam, mais beaucoup plus fut déversé sur la Corée du Nord. (Photo: AP)
Bombardement au napalm d'un village près de Hanchon, en Corée du Nord, le 10 mai 1951. L'utilisation du napalm dans les villages devint plus 
tard infâme au Vietnam, mais beaucoup plus fut déversé sur la Corée du Nord
. (Photo: AP)

Dans le Sud, les forces américaines se sont livrées à des meurtres de masse commis au détail, tuant des centaines de civils à la fois. Alors que l'armée américaine (avec les troupes et les contingents de la Grande-Bretagne et de la Turquie) traversait le 38e parallèle envahissant le nord, ils se livraient au massacre massif de milliers et de dizaines de milliers de Nord-Coréens, traitant toute la population comme "l'ennemi". Il était considéré comme une «guerre limitée» mais il était sous le commandement du général MacArthur, qui prônait une guerre totale contre le communisme - et l'avait menée contre le Japon. Même après avoir été relevé de son commandement d'insubordination en avril 1951, la politique de MacArthur se poursuivit. L'historien prééminent de la guerre de Corée, Bruce cumings, a écrit:

carte guerre de Coree du Nord. Dans le Sud, les forces américaines se sont livrées à des meurtres de masse commis au détail, tuant des centaines de civils à la fois. Alors que l'armée américaine (avec les troupes et les contingents de la Grande-Bretagne et de la Turquie) traversait le 38e parallèle envahissant le nord, ils se livraient au massacre massif de milliers et de dizaines de milliers de Nord-Coréens, traitant toute la population comme "l'ennemi". Il était considéré comme une «guerre limitée» mais il était sous le commandement du général MacArthur, qui prônait une guerre totale contre le communisme - et l'avait menée contre le Japon. Même après avoir été relevé de son commandement d'insubordination en avril 1951, la Carte: warchat.org

"La force aérienne a largué 625 tonnes de bombes sur la Corée du Nord le 12 août [1950], un tonnage qui aurait nécessité une flotte de 250 B-17 dans la seconde guerre mondiale. À la fin d'août, les formations B-29 perdaient 800 tonnes par jour dans le Nord. Une grande partie était du napalm pur. De juin à la fin d'octobre 1950, les B-29 ont déchargé 866,914 gallons de napalm. "

- "Corée: les menaces nucléaires oubliées", Le Monde Diplomatique , décembre 2004

Dès le départ, l'objectif était d'anéantir tous les centres urbains du Nord. Dans son livre récent, La guerre de Corée: une histoire (Modern Library, 2010), Cumings note:

"Les Etats-Unis ont largué 635 000 tonnes de bombes en Corée (sans compter 32 557 tonnes de napalm), contre 503 000 tonnes sur l'ensemble du théâtre du Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale. Au moins 50% des dix-huit des vingt-deux grandes villes du Nord ont été effacées. "

Répondant aux apologistes pour cette dévastation, cumings souligne le racisme implicite derrière elle: "notez la logique: ils sont des sauvages, de sorte que nous donne le droit de douche napalm sur des innocents."

 

 

Pour comprendre l'étendue de la destruction de la Corée du Nord par la puissance aérienne des États-Unis, envisager certaines comparaisons. En Allemagne, les estimations du nombre de civils tués dans la guerre aérienne alliée vont de 305 000 (US Strategic Bombing Survey) à 600 000, sur une population allemande totale de 78 millions. Le bombardement visait à détruire la capacité industrielle du Reich et à briser le moral (ce qu'il a notoirement manqué de faire) par pure terreur. (Ceci, des impérialistes «démocratiques» qui prétendent aujourd'hui mener une «guerre contre la terreur»!). Lorsque la population civile a été la cible de bombes incendiaires - notamment Hambourg et Dresde - cela a été largement dénoncé comme crimes de guerre. Au Japon, en raison de préjugés racistes, les dirigeants américains avaient moins de scrupules à massacrer sans discrimination des civils asiatiques plutôt que des civils européens ("blancs") (voir John Dower,Guerre sans pitié: course et puissance dans la guerre du Pacifique [Pantheon Books, 1986]). Quelque 100 000 personnes ont été tuées lors d'une seule attaque à la bombe incendiaire à Tokyo en mars 1945, et plus de 200 000 personnes ont été assassinées dans les bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki en août. Au Japon, les estimations des décès de civils se montent à 600 000, sur une population totale de 72 millions d'habitants - la même ampleur qu'en Allemagne, mais sur une période beaucoup plus courte de neuf mois.

Pyongyang, capitale de la Corée du Nord, en 1953, presque entièrement détruite par les bombardements américains pendant la guerre de Corée.

En Corée du Nord, en revanche, les bombardements américains ont duré trois ans, et leur but n'était pas de terroriser la population, c'était l' anéantissement . cumings cite Curtis LeMay, l'architecte du bombardement aérien qui a incinéré des cités japonaises (et qui a plus tard préconisé de bombarder le Vietnam "de nouveau à l'âge de pierre"). LeMay dit qu'il s'est disputé avec ses supérieurs du Pyongyang, capitale de la Corée du Nord, en 1953, presque entièrement détruite par les bombardements américains pendant la guerre de Corée du Nord pyongyang destruction korean war. Destruction de pyongyang guerre coréenne

Pentagone au début pour "laisser nous monter là-bas. . . et brûler cinq des plus grandes villes de Corée du Nord. »Alors qu'il y avait des objections au sujet des victimes civiles, il a dit, à la fin« sur une période de trois ans ou plus. . . Le nombre de morts civils en Corée du Nord pendant la guerre était de plus de 1 million, et le nombre total de victimes était de 1,5 million et plus, sur une population totale de 8 personnes. -9 millions:presque 20 pour cent de la population . Plus un autre million tué en Corée du Sud.

Lorsque les révélations ont été publiées sur le massacre de No Gun Ri et d'autres cas de meurtres en masse perpétrés par les forces américaines en Corée du Sud, le ministère des Affaires étrangères de la RPDC a publié une  mémorandum (21 mars 2000) détaillant le massacre perpétré par les impérialistes du Nord. Une cible principale était la capitale, Pyongyang, qui a été détruite à 75% par des bombardements aériens. "Pendant la guerre, les agresseurs américains ont fait plus de 1 400 raids aériens sur Pyongyang, détruisant 428 000 bombes, détruisant tous les établissements industriels, les établissements d'éducation, de santé et de service public et les maisons et tuant de nombreux civils innocents." Au cours de ces raids, les avions américains ont largué plus de 6 000 bombes au napalm les 11 et 12 juillet 1952, tuant quelque 8 000 personnes. Ils ont également frappé à plusieurs reprises d'autres villes du Nord, notamment Nampho, Hamhung, Hungnam, Sinuiju et Chongjin, les brûlant au sol. Dans l'ensemble, la note indiquait que «le napalm et les autres bombes larguées par les avions de guerre américains totalisaient près de 600 000 tonnes, soit 3,7 fois les 161,

Alors que l'Armée sud-coréenne battit rapidement l'armée sud-coréenne au début de la guerre (juillet-août 1950), les États-Unis revinrent en force en septembre (sous couvert d'une «action policière» des Nations Unies), l'équilibre des forces décalé de façon spectaculaire. En quelques semaines, l'armée des États-Unis / «ONU» a repoussé le KPA trop étendu vers le nord. Mais lorsque les Américains franchirent la ligne de partage au 38e parallèle le 1er octobre 1950, l'équilibre militaire changea de nouveau. La Chine a envoyé une armée de volontaires du peuple d'un million de soldats pour aider leurs camarades nord-coréens. Sous l'illusion qu'ils continuaient à avancer, la Huitième Armée américaine lança une offensive «Home by Christmas» le 25 novembre. Au lieu de cela, le 25 décembre, toute la force américaine / onusienne avait été repoussée hors de la Corée du Nord. En se retirant, il a adopté une politique de la terre brûlée,

Au cours de sa brève occupation (octobre à la mi-décembre 1950) du Nord, les États-Unis ont intensifié les massacres aveugles qu'ils ont perpétrés dans le Sud. Un musée à Sinchon ¸ où le massacre a été particulièrement intense, documente plusieurs d'entre eux, y compris plus de 1500 personnes explosées ou brûlées vives dans des abris antiaériens dans la ville du 17 au 20 octobre; 2.000 personnes ont tiré, ont été baïonnées et ont poussé le pont de Sokdang sur une période de trois semaines; et 900 autres (dont 500 femmes et enfants) ont été massacrés le 7 décembre. Au total, plus de 35 000 civils ont été tués dans la région de Sinchon, soit un quart de la population totale. Ailleurs, le 7 novembre, ils ont abattu plus de 500 civils sur le mont. Sudo à Haeju , et 600 autres dans la vallée de Haugogaeà Kumsan. Le 5 décembre à Sariwon City, ils ont arrêté et pris 950 habitants au mont. Mara, puis les mitraillèrent à mort. Lorsque l'armée américaine est entrée dans la capitale nord-coréenne de Pyongyang , ils ont emprisonné 4 000 civils et en ont tiré 2 000 dans la cour de la prison. Pour une liste de ces meurtres horribles, voir la section sur la RPDC du rapport du Tribunal international des crimes de guerre de Corée (qui s'est tenue le 23 juin 2001 à New York).

Mais ce n'est que (en partie) ce que les États - Unis ont fait . Ce qu'il se préparait à faire était bien pire. Après que MacArthur eut été expulsé du Nord, le 24 décembre 1950, le commandant des États-Unis et de l'ONU a fait une demande officielle de 38 bombes atomiques accompagnées d'une liste de 24 cibles pour transformer la Corée du Nord en désert. il) dans un paysage lunaire inhabitable. Dans des interviews publiées à titre posthume, MacArthur a prétendu qu'il avait un plan pour gagner la guerre en dix jours: «J'aurais largué une trentaine de bombes atomiques. . . tendus à travers le cou de la Mandchourie, "laissant" derrière nous - de la mer du Japon à la mer Jaune - une ceinture de cobalt radioactif. . . il a une vie active entre 60 et 120 ans. Pendant au moins 60 ans, il n'y aurait pas eu d'invasion terrestre de la Corée du Nord. » 2 Ou toute vie humaine en Corée au nord du 38e parallèle.

C'était un programme de génocide sur une échelle dépassant Hitler. Était-ce juste un fanfaron d'un général connu comme un fanfaron? Pas du tout. Le 30 novembre 1950, le président Truman (qui avait ordonné l'attentat à la bombe contre le Japon) menaçait lors d'une conférence de presse d'utiliser n'importe quelle arme dans l'arsenal américain. Beaucoup ont considéré cela comme un lapsus. Ce n'était pas. Le même jour, un ordre a été donné au Strategic Air Command de préparer l'envoi de groupes de bombes en Extrême-Orient avec des «capacités atomiques». Plus tôt, les chefs d'état-major interarmées avaient estimé que les bombes atomiques pouvaient ... dans une bande en Mandchourie, immédiatement au nord de la frontière coréenne. "C'était exactement le scénario de la fin du monde de MacArthur, moins les bombes au cobalt (qui n'existaient pas).

Et pas seulement en Corée du Nord. Notez que le plan auquel il est fait référence dans les mémorandums des plans du chef de guerre de l'US Air Force incluait l'industrie nucléaire et les centres gouvernementaux en Mandchourie et en Chine, ainsi qu'en Corée.
Et pas seulement en Corée du Nord. Notez que le plan auquel il est fait référence dans les mémorandums des plans du chef de guerre de l'US Air Force incluait l'industrie nucléaire et les centres gouvernementaux en Mandchourie et en Chine, ainsi qu'en Corée.

Cumings rapporte que "les Etats-Unis se rapprochaient le plus de l'utilisation des armes atomiques en avril 1951, lorsque Truman a révoqué MacArthur [en tant que commandant en chef en Corée] .... Truman a échangé MacArthur pour ses politiques atomiques. "En mars, l'opération de chargement de bombe atomique à la base aérienne américaine sur Okinawa est devenue opérationnelle; les bombes étaient là, et il suffisait de les assembler. Le 5 avril, les chefs d'état-major interarmées ont ordonné des représailles atomiques immédiates contre les bases mandchouriennes si un grand nombre de nouvelles forces chinoises entraient dans les combats. Le même jour, le chef de la Commission de l'énergie atomique a entamé le processus de transfert des capsules nucléaires Mark IV à la Neuvième armée de l'air en Corée. Seule la restriction chinoise a apparemment arrêté ce fonctionnement plan. En juin 1951, le JCS envisagea de nouveau d'utiliser des bombes A, cette fois-ci pour des raisons tactiques sur le champ de bataille. Et en octobre 1951, les forces américaines exécutèrent «l'opération Hudson Harbour», un bombardement atomique simulé comprenant un assemblage d'armes et envoyant un avion B-29 d'Okinawa en Corée du Nord pour larguer des bombes A factices ou des bombes TNT lourdes comme essai d'utilisation. armes nucléaires.

Les plans de bombardement de la Corée du Nord ne s'arrêtent pas à l'armistice de 1953, qui met fin aux combats mais laisse des dizaines de milliers de soldats américains occuper la Corée du Sud (29 000 y sont toujours). En juin dernier, à l'occasion du soixantième anniversaire du déclenchement de la guerre de Corée, les Archives de la sécurité nationale (un groupe dédié à «percer les secrets du secret gouvernemental») ont publié une série de documents sur la planification par l'administration Nixon. Codé «Freedom Drop», le plan prévoyait «l'utilisation sélective d'armes nucléaires tactiques contre la Corée du Nord», avec des ogives de 10 à 70 kilotonnes chacune contre une douzaine. aérodromes. Ce n'était guère abstrait: en 1967, les Etats-Unis avaient 950 armes nucléaires stockées en Corée du Sud, en violation flagrante de l'accord d'armistice coréen qui interdit (au paragraphe 13d) l'introduction de toute nouvelle arme. Pendant la crise de 1969, «des avions de combat américains dotés d'armes nucléaires sont restés en alerte en 15 minutes pour frapper le nord» (dépêche de l'AP, 9 octobre 2010). Le plan a finalement été mis de côté après avoir conclu que cela mènerait probablement à une guerre totale, entraînant l'Union soviétique.

Les impérialistes américains en quête de «fin de partie» en Corée du Nord?

les Etats-Unis avaient 950 armes nucléaires stockées en Corée du Sud, en violation flagrante de l'accord d'armistice coréen qui interdit (au paragraphe 13d) l'introduction de toute nouvelle arme. Pendant la crise de 1969, «des avions de combat américains dotés d'armes nucléaires sont restés en alerte en 15 minutes pour frapper le nord» (dépêche de l'AP, 9 octobre 2010). Le plan a finalement été mis de côté après avoir conclu que cela mènerait probablement à une guerre totale, entraînant l'Union soviétique.Toujours dans les années 1990, l'administration Clinton a envisagé des «frappes chirurgicales» contre des installations nord-coréennes après que la RPDC a menacé de se retirer du Traité de non-prolifération nucléaire. 3 Finalement, le plan a été abandonné en faveur de la négociation. Pourquoi? Premièrement, l'armée nord-coréenne est une force formidable de 1 million de soldats, soutenue par 8 autres millions de réservistes. Il a le double de la main d'oeuvre, plus d'armure et sensiblement plus d'artillerie que les forces sud-coréennes et américaines dans le théâtre. Si des combats à grande échelle éclataient, la capitale sud-coréenne, située à seulement 35 milles de la zone démilitarisée, pourrait être détruite par l'artillerie nord-coréenne. La guerre ne se déroulerait pas dans le désert comme l'attaque de 1991 contre l'Irak, mais dans la banlieue ou au centre de Séoul, produisant des millions de réfugiés et un nombre stupéfiant de morts. Deuxièmement, même le gouvernement sud-coréen de droite n'était pas désireux de faire la guerre. Il s'inquiétait de l'énorme coût économique de l'effondrement de la RPDC. De plus, Certains membres de l'armée de la République de Corée n'étaient pas opposés à ce que la Corée du Nord développe des armes nucléaires, estimant qu'ils en hériteraient en cas de réunification. Et une guerre totale entraînerait probablement la Chine de l'autre côté, avec des conséquences incalculables.

Donc, encore une fois, les plans d'attaque américains ont été archivés, mais la menace est restée. L'administration Clinton a négocié un «cadre convenu», promettant un approvisionnement régulier en mazout et la livraison de deux réacteurs à eau légère en échange de l'abandon par la Corée du Nord de ses efforts d'enrichissement en plutonium. Cependant, les fonds pour les réacteurs n'ont jamais été affectés, et l'approvisionnement en pétrole a été bientôt coupé. En réponse, la Corée du Nord a commencé un programme d'enrichissement d'uranium et a finalement quitté le Traité de non-prolifération, un pacte édenté visant à garder un monopole de destruction massive entre les mains des puissances impérialistes dominantes, principalement les États-Unis. Au moins deux essais réussis, en octobre 2006 et avril 2009. Il dispose d'une gamme de fusées à courte, moyenne et longue portée capables de délivrer des ogives nucléaires. En bref, La dissuasion nucléaire de la Corée du Nord existe et est crédible. Pourtant, malgré cela, les dirigeants sud-coréens et américains ont fortement accentué leurs pressions sur le Nord au cours des deux dernières années. Encore une fois, la question doit être posée: pourquoi?

Du côté américain de l'équation, Barack Obama a souligné à plusieurs reprises que la Corée du Nord était une «menace» sur laquelle il fallait se concentrer. Dans son livre 2006 Audacity of Hope , Obama a demandé: « Pourquoi envahir l' Irak et non la Corée du Nord ou la Birmanie? » (Il a ensuite « clarifié » ce à dire qu'il ne prônait pas l' invasion de la Corée du Nord.) Dans un article Affaires étrangères(Juillet-Août 2007), le candidat Obama a appelé à une "forte coalition internationale pour empêcher l'Iran d'acquérir des armes nucléaires et d'éliminer le programme d'armement nucléaire de la Corée du Nord ... En face de ces menaces, je ne retirerai pas l'option militaire. "Embourbé dans une guerre perdue en Afghanistan, l'administration Obama n'est pas en position de mener une autre guerre en Asie du Nord-Est. Pourtant, il accentue systématiquement la pression militaire et économique sur la RPDC dans la conviction évidente que la «fin de partie» pour la Corée du Nord est proche.

En Corée du Sud, les gouvernements relativement libéraux de Kim Dae-jung (1998-2003) et de Roh Moo-hyun (2003-2008) ont poursuivi une «politique du soleil» d '«engagement» avec le Nord. Mais après une décennie de démission, au cours de laquelle les libéraux n'ont jamais osé toucher l'armée, la droite est revenue sous le président Lee Myung-bak, sous la forme du Grand Parti national. C'est l'instrument politique du commandement militaire, qui a gouverné la Corée du Sud de manière ininterrompue jusqu'à la fin des années 1990, et le puissant chaebol les conglomérats (Samsung, Hyundai, LG, etc.) qui dominent l'industrie et la finance. Lee incarne parfaitement cette fusion capitaliste de militaristes et d'industriels, installée à Hyundai par le dictateur-président, le général Park Chung-hee. Dans la campagne de 2007, Lee a accusé ses prédécesseurs d '"apaisement" du Nord. Depuis son arrivée au pouvoir, il a montré une hostilité incessante envers la RPDC, coupant l'aide et sabotant des sabres à chaque occasion. Au cours de l'été 2009, lors d'une réunion de syndicalistes gauchistes coréens, japonais et américains, les Sud-Coréens nous ont informés qu'après des consultations à Washington et à Tokyo - dont les résultats n'ont pas été publiquement annoncés - le président sud-coréen Lee s'était engagé. un cours de provocations qui pourrait mener à la guerre avec le Nord.

http://www.lomag-man.org/embargo-americains-sanctions-otan-onu-TRUMP/Bombardements-US-COREE-N/Pierre-Levy-comme-les-autres-la-Coree-du-Nord-a-le-droit-de-se-premunir-contre-les-agressions-des_TRUMP-USA.mp4 Pierre-Levy-comme-les-autres-la-Coree-du-Nord-a-le-droit-de-se-premunir-contre-les-agressions-des_TRUMP-USA. Kim-Jong-Un-exige-un-equilibre-des-forces-avec-USA_La-CDN-proche-objectif-nucleaire15.09.17 (2)

Le président sud-coréen Lee Myung-bak a enfilé une veste en cuir pour l'image d'un homme dur. Montré avec le général américain Walter Sharp, commandant des forces américaines en Corée, lors d'exercices conjoints provocateurs dans la mer Jaune, le 29 novembre. En cas d'hostilités, les États-Unis commandent officiellement l'armée de la République de Corée. (Photo: Yonhap) 
Le président sud-coréen Lee Myung-bak a enfilé une veste en cuir pour l'image d'un homme dur. Montré avec le général américain Walter Sharp, commandant des forces américaines en Corée, lors d'exercices conjoints provocateurs dans la mer Jaune, le 29 novembre. En cas d'hostilités, les États-Unis commandent officiellement l'armée de la République de Corée.

Le régime de droite à Séoul agit de manière agressive pour pousser la Corée du Nord au bord du gouffre, en supposant qu'avec suffisamment de pression, la RPDC implosera. C'est ce qui se cache derrière les exercices militaires provocants de tir direct sud-coréen à sept miles de la côte nord-coréenne. Une dépêche diplomatique "confidentielle" de l'ambassadrice américaine en Corée du Sud, Kathleen Stephens, datée du 12 janvier 2009, publiée par Wikileaks cette semaine, rapporte que Lee est "tout à fait à l'aise avec sa politique nord-coréenne et ... prêt à quitter les relations inter-coréennes congelé jusqu'à la fin de son mandat, si nécessaire. Nous estimons également que les conseillers et les partisans les plus conservateurs de Lee considèrent l'impasse actuelle comme une véritable opportunité de pousser et d'affaiblir davantage le Nord, même si cela peut impliquer une brimade considérable.

Un télégramme de Wikileaks de l'ambassadeur Stephens (22 février 2010) cite Chun disant que "la RPDC ... s'était déjà effondrée économiquement et s'effondrerait politiquement deux ou trois ans après la mort de Kim Jong-il". Le ministre Cui Tiankai et un autre haut responsable de la République populaire de Chine ont estimé que la Corée devrait être unifiée sous le contrôle de la République de Corée, et qu'ils étaient "prêts à" faire face à la nouvelle réalité "que" la RPDC avait peu de Chun a fait valoir que la Chine n'accueillirait pas les forces américaines au nord de la zone démilitarisée, mais a rejeté la perspective d'une éventuelle intervention militaire de la RPC en cas d'effondrement de la RPDC. les intérêts se trouvent maintenant avec les États-Unis, le Japon et la Corée du Sud - pas la Corée du Nord. "

Les observateurs de Saner ont ridiculisé ces rapports en déclarant que «la plupart des informations contenues dans les notes de service ne sont rien de plus que des commentaires désoeuvrés ou des vœux pieux» (Barbara Demick, «Le soutien de Pékin à la réunification de la Corée n'est pas si clair malgré les fuites de câbles " Los Angeles Times, 30 novembre). Pour la Chine, une armée de 1 million de personnes est supprimée, ce qui constitue le principal obstacle entre elle et les forces américaines de première ligne, serait suicidaire sur le plan militaire. De plus, la contre-révolution à sa porte constituerait une menace directe pour l'Etat ouvrier déformé chinois - quelque chose que les impérialistes (et un bon nombre de gauchistes) qui pensent que la Chine est déjà devenue capitaliste ne peuvent pas saisir. Le refus de la Chine de condamner la Corée du Nord à la suite des récents incidents, mettant en colère Hillary Clinton, montre que les dirigeants staliniens de Pékin ont une certaine compréhension de cette réalité. Mais les Etats-Unis et leurs alliés sud-coréens peuvent croire que leur bavardage à propos de l'acquiescement de la Chine à une prise de contrôle sud-coréenne du Nord est exact et agissent en conséquence. Si c'est le cas, les chances d'une nouvelle agression militaire contre la RPDC ont fortement augmenté,

Le leader nord-coréen Kim Jong Il (à droite) et son fils Kim Jong Un, son héritier présomptif, avec des généraux nord-coréens passant en revue les troupes, le 10 octobre 2010. (Photo: Xinhua)Le leader nord-coréen Kim Jong Il (à droite) et son fils Kim Jong Un, son héritier présomptif, avec des généraux nord-coréens passant en revue les troupes, le 10 octobre 2010.

Les stratèges américains ont souvent prédit l'effondrement imminent de la Corée du Nord dans le passé. En 1997, un groupe d'experts de la CIA a conclu que «le régime de Kim ne peut pas rester viable» - en raison de la détérioration de sa situation économique - «au-delà de cinq ans». «Une fin proche de la Corée du Nord - Peut-être.»)   De même, un article de Robert Kaplan a rapporté que «Moyen-et Moyen-haut- Corée», et une série d'autres documents de l'administration Clinton sous le titre sceptique, Des officiers américains basés en Corée du Sud et au Japon prévoient une fusion de la Corée du Nord »(« When North Korea Falls », The Atlantic , octobre 2006). 4 L'opinion répandue parmi les libéraux impérialistes est depuis longtemps que l'économie nord-coréenne est un désastre, et maintenant que Kim Jong Il, malade, a présenté son fils Kim Jong Un comme héritier, ils voient une crise de succession. Ce point de vue est également repris par les réformateurs sociaux-démocrates tels que l'Organisation socialiste internationale (ISO), qui écrit de la Corée du Nord que «son économie est au bord de l'effondrement» ( Socialist Worker , 29 novembre). 5

L'exactitude de cette image est ouverte à la question. Un certain nombre de rapports récents du Nord indiquent que les marchés fonctionnent, la population se débrouille comme elle l'a fait pendant des années sous la sanction de l'ONU, la plupart des biens de consommation sont produits localement et alors qu'il y a encore des pénuries alimentaires an. Au fil des ans, il y a eu de nombreuses annonces prématurées de l'effondrement de la Corée du Nord. En fait, les dépêches publiées par WikiLeaks en 2009 et début 2010 ressemblent étrangement aux analyses diplomatiques et de renseignement américaines depuis la dernière fois que le pouvoir a changé de mains à Pyongyang, en 1994, lorsque Kim Jong Il a succédé à son père, Kim Il Sung. Et tous les analystes s'accordent à dire que la bureaucratie nord-coréenne ne montre «aucun signe de perte de volonté politique pour maintenir le cap» (analyse de la CIA, 1998). Contrairement aux staliniens du bloc soviétique, les dirigeants de la RPDC ne peuvent se faire d'illusions sur le fait qu'ils pourraient devenir les leaders d'une Corée du Nord capitaliste. Ils sont confrontés à une Corée du Sud capitaliste économiquement et militairement puissante, dont les dirigeants sont penchés sur la vengeance - sorte de cubainGusanos avec le pouvoir de l'Etat - et préfèrent voir les dirigeants de la RPDC abattu que de faire toute sorte de marché.

La fin de la Corée du Nord est discutable. Ce qui est vrai, c'est que le régime stalinien n'a finalement pas d'issue. Ce qui est posé, c'est une lutte pour la réunification révolutionnaire.

Pour la réunification révolutionnaire de la Corée: 
Révolution politique au Nord, Révolution sociale au Sud

Il est impossible d'apprendre quoi que ce soit au sujet de la Corée du Nord par la presse bourgeoise, qui a diabolisé le pays et le régime de Kim comme aucun autre. Même des publications impérialistes sérieuses comme le London Economist (27 novembre) écrivent des absurdités telles que: «Aucun gouvernement ne soumet son peuple à un régime aussi barbare de peur, de répression et de faim.» De même pour des déclarations comme «La Corée du Nord est le pays le plus pauvre dans le monde. "Comme plus pauvre que la Somalie? (Dans la mesure où ces affirmations absurdes sont destinées au sérieux, ils sont boniments statistiques, en comparant la Corée du Nord, où le logement, le transport et la nourriture sont distribués par des mécanismes sociaux, avec les pays sur la base d' un marché capitaliste. Ainsi , selon l' économisteEn 2008, le salaire moyen en Corée du Nord était de 1 dollar US par mois , ce qui était une impossibilité. Personne ne lisait que ce pays était un pays industriel moderne où les gens travaillent dans les usines et les bureaux. , ont des téléviseurs et des magnétoscopes, vivent dans des tours d'habitation, jouent dans des parcs, circulent dans les métros et sur des trolleybus fabriqués localement, etc.

"Le pays le plus pauvre du monde"? Wonsan en septembre 2008. "Les États-Unis tentent de faire tomber la Corée du Nord en effondrement", The Internationalist No. 15, janvier-février 2003 "Le pays le plus pauvre du monde"? Wonsan en septembre 2008. (Photo: Shih-Tung Ngian) 

Et qui soumet la population nord-coréenne à la faim? En premier lieu, il y a des affirmations sauvages selon lesquelles 2 millions ou même 3 millions de personnes seraient mortes (ce dernier chiffre de la démoniaque Corée du Nord - basher Jasper Becker) dans les famines à la mi-fin des années 1990. Il y avait certainement une faim généralisée à l'époque, environ 60% des enfants nord-coréens de moins de 5 ans souffraient d'insuffisance pondérale. Mais tandis que les Centers for Disease Control (CDC) du gouvernement américain répandent des mensonges flagrants selon lesquels la consommation alimentaire est tombée à moins de 1000 calories par jour, l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture estime l'apport calorique entre 2 100 et 2 200 peine de famine massive. Comme nous l'avons écrit,

"Contrairement à la propagande impérialiste sur la réduction de la population nord-coréenne à l'herbe, en raison du rationnement alimentaire, il n'y a eu aucun rapport crédible de famine massive, comme dans tout pays capitaliste confronté à des pénuries alimentaires drastiques."

- "Les États-Unis tentent de faire tomber la Corée du Nord en effondrement", The Internationalist No. 15, janvier-février 2003

Oui, il y a eu une famine et une malnutrition généralisée dans les années 1990, mais les rapports de millions de Nord-Coréens qui meurent de faim sont de pure invention. Les pénuries alimentaires sont le résultat d'une combinaison de mauvais temps (de graves inondations ont rendu une grande partie des terres agricoles inutilisables) et de coupures de pétrole et de marchés d'exportation suite à l'effondrement contre-révolutionnaire de l'Union soviétique, principal partenaire commercial de la Corée du Nord. source d'aide. Avant cela, la RPDC avait une agriculture productive et hautement mécanisée, utilisant des tracteurs et des engrais industriels. Avec l'arrêt de l'approvisionnement en énergie, la production industrielle s'est arrêtée et les tracteurs sont restés inactifs dans les champs. Et oui, il y avait quelqu'un qui essayait délibérément d'affamer le peuple nord-coréen: c'était l'impérialisme américain sous Bill Clinton,

Nous les trotskystes de la Ligue pour la Quatrième Internationale ne sommes pas des fans du régime stalinien nord-coréen. Comme nous l'avons écrit: «La dynastie Kim est certainement l'une des variétés nationalistes les plus bizarres du stalinisme sur la planète. Le «culte de la personnalité» en Corée du Nord rivalise avec celui de Staline ou de Mao. Par pure capricieuse et intrusive, les Kims rivalisaient avec la famille Ceausescu en Roumanie, bien que la chute sanglante de ce dernier fût due en grande partie à ses efforts pour rembourser les prêts des banquiers occidentaux, plongeant le pays dans les ténèbres par manque d'énergie. le régime bureaucratique du Parti des travailleurs coréens est exactement le contraire de celui des impérialistes et de leurs alliés sud-coréens. Ces derniers veulent se débarrasser des Kims et du KWP pour restaurer le capitalisme; en revanche,

La réforme de la monnaie de la Corée du Nord en novembre 2009 a déclenché des troubles populaires, anéantissant les économies de nombreux fonctionnaires.  (Photo: Shih-Tung Ngian)

En abolissant l'exploitation capitaliste et en établissant une économie collectivisée, la RPDC a pu faire d'énormes progrès pour se remettre de la dévastation totale de la guerre de Corée. Pyongyang et d'autres villes ont été reconstruites à partir de zéro, avec des logements et des installations modernes. Jusqu'au milieu des années 70, les travailleurs nord-coréens avaient un niveau de vie plus élevé que ceux du sud de la DMZ, les capitalistes coréens ayant accumulé des capitaux grâce à une surexploitation impitoyable des travailleurs sud-coréens sous le régime militaire. Mais finalement, comme le soulignaient déjà Marx et Engels dès 1847 et comme le soulignait le dirigeant bolchevik Léon Trotsky dès le début des années 1920, il n'est pas possible de construire le socialisme dans un isolement national par rapport au marché mondial (capitaliste). Une société sans classes ne peut être construite que sur la base de l'abondance, sinon, le «vouloir est généralisé» et une sorte de régime de police surgira pour décider de la distribution des biens rares. C'est l'origine de l'État bureaucratique dégénéré (dans le cas de l'Union soviétique) et des États ouvriers déformés. Si le «socialisme dans un pays» ne pouvait pas durer dans le cas de l'URSS avec ses vastes ressources, il ne fonctionnerait certainement pas dans un minuscule pays comme la Corée du Nord, privée d'intrants vitaux.

That is why the very real gains from the overthrow of capitalism in North Korea – which lay the basis for a rationally planned economy – can only be defended by extending the revolution to the South, and to the industrial powerhouse of imperialist Japan. This requires a proletarian political revolution to oust the bureaucracy, whose capricious mismanagement undercuts the social gains in order to protect its privileged status. An authentic, Leninist-Trotskyist communist party is needed to establish a regime of egalitarianism and revolutionary workers democracy, based on councils (soviets) that can recall officials at any time. In a divided land like Korea, such an upheaval in the North can only succeed if it goes hand in hand with a social revolution in the capitalist South, to break the power of the kill-crazed militarists and expropriate the profit-crazed chaebols and other capitalists. A political revolution in Pyongyang would also send a powerful stimulus to the Chinese workers to rise up and smash the growing danger of counterrevolution as capitalist exploitation takes root and spreads.

Pendant ce temps, avec la Corée du Nord ayant été soumis à d'innombrables massacres par les États-Unis et ses marionnettes du Sud; avoir déjà vécu une guerre d'annihilation américaine qui a englouti la moitié nord de la péninsule; et ayant été à plusieurs reprises menacé d'une attaque nucléaire par les États-Unis, il n'est guère surprenant que la RPDC cherche à développer des armes nucléaires en légitime défense, comme elle l'a fait prudemment. En tant que communistes internationalistes, les trotskystes défendent l'acquisition par la Corée du Nord d'un moyen de dissuasion nucléaire et soulignent que l'actuelle hystérie de la guerre rend d' autant plus urgente la défense de   la Corée du Nord contre l'impérialisme et la contre-révolution . ■



Les Etats-Unis se préparent pour leur prochaine invasion. Reconstitution dramatique des scènes militaires américaines et sud-coréennes de l' 
atterrissage d'Inchon en 1950, avec 14 000 hommes, le 15 septembre.
 (Photo: AP)  


1 Les rapports ont ensuite été publiés sous la forme d'un livre de Choe, Hanley et Mendoza, Le pont de No Gun Ri: un cauchemar caché de la guerre de Corée (Henry Holt, 2001).

2 Cité dans Bruce Cumings, «Corée: les menaces nucléaires oubliées», Le Monde Diplomatique , décembre 2004.

3 Voir notre article «Défendre la Corée du Nord contre le chantage nucléaire et les menaces de guerre!», The Internationalist No. 15, janvier-février 2003 pour une analyse détaillée.

4 Kaplan n'est pas seulement un autre journaliste libéral. Son livre, Balkan Ghosts (1993), aurait influencé les deux guerres de Bill Clinton sur la Yougoslavie (1995 et 1999). Il est actuellement membre du Conseil de la politique de défense du Pentagone.

5 Le parrain intellectuel de l'ISO, Tony Cliff, a rompu avec la Quatrième Internationale trotskyste en déclarant l'Union soviétique à être « capitalisme d'Etat » au début de la guerre froide anti-soviétique, puis en 1950 en refusant de défendre la Corée du Nord contre la Les forces impérialistes dirigées par les États-Unis dans la guerre de Corée.

Nucléaire iranien: Donald Trump annonce le retrait des Etats-Unis de l'accord.

Enfin-au-bout-d.UNE-ANNEE-et-Demi_l-europe-prepare-la-contre-attaque_Mais-il-faut-CHANGER_BANNIR les-USA-de-Nombreux-Organes


Ci dessous, voici donc l'illustration de la "Pyramide de Maslow version TRUMP"...tous seul ! mais abrupte, et difforme, sans ingénieries, ni spécialistes financiers et autres secteurs de reconstruction de grosses usines, ainsi que le personnel qu'il faut dans tous les secteurs professionnels, les voies d'accès, assurer le bonheur de tous, ainsi que le bien être à long terme.

Trump_taxes_l.acier-l.aluminium_de-l.U.E.-Canada_Mexique_Charte-des-droits-humains_Promesses-de-Campagne-Productive-realiste_selon-Trump...

acier-aluminium_TRUMP_section232_TradeExpansionAct1962_irrecevable_manque-d.analyse_pyramide-de-Maslow


entretien-entre_Kim-et-Trump_lors-du-Sommet-a-Singapour-le-12.6.2018-ainsi-sont-fait-les-Attentes_non-de-l.air-45_2016-terrosimes_mais_du-21em-Siecle

TRUMP_les-vraies-Etats-Therapeutiques_cache-a-ses-Medecins-puis_a-M.Pompeo-Une-Anxiete_depuis-la-derniere-ultimatum_de-et_pour-voir_Kim_Jong-Un Ce sommet n'aura jamais lieu !!

Secret connut que de Donald TRUMP lui-même : Il a une peur qui a une emprise paralysante sur la plupart de ces organes internes, et externes, qui l'oblige à se terrer pour les grandes rencontres avec des homologues d'Etats, tel que on l'a vu récemment pour Kim Jong-Un. Secret connut que de Donald TRUMP lui-même : Il a une peur qui a une emprise paralysante sur la plupart de ces organes internes, et externes, qui l'oblige à se terrer pour les grandes rencontres avec des homologues d'Etats, tel que on l'a vu récemment pour Kim Jong-Un. Trump-Kim-Jong-Un-aura-le-feux-et.la-fureur-ET-LA_FUHRERSecret connut que de Donald TRUMP lui-même : Il a une peur qui a une emprise paralysante sur la plupart de ces organes internes, et externes, qui l'oblige à se terrer pour les grandes rencontres avec des homologues d'Etats, tel que on l'a vu récemment pour Kim Jong-Un. Trump-Kim-Jong-Un-aura-le-feux-et.la-fureur-ET-LA_FUHRERTrump-Kim-Jong-Un-aura-le-feux-et.la-fureur-ET-LA_FUHRER

Un modèl et rejeton 100% des origines de la suprémacie créée entre 1943 et 1960...Mike Pompeo et les Etats-Unis de TRUMP, menace D.ECRASER L'IRAN par des sanctions et une campagne de pression de forcer les Alliés EUROPEENS, à l'obéissance..., sinon, ils seront etouffés à leur tour dans tous les domaines. Y COMPRIS LES ENTREPRISES, LA TERRE ENTIERE !! Un modèl et rejeton 100% des origines de la suprémacie créée entre 1943 et 1960...Mike Pompeo et les Etats-Unis de TRUMP, menace D.ECRASER L'IRAN par des sanctions et une campagne de pression de forcer les Alliés EUROPEENS, à l'obéissance..., sinon, ils seront etouffés à leur tour dans tous les domaines. Y COMPRIS LES ENTREPRISES, LA TERRE ENTIERE !! Un modèl et rejeton 100% des origines de la suprémacie créée entre 1943 et 1960...Mike Pompeo et les Etats-Unis de TRUMP, menace D.ECRASER L'IRAN par des sanctions et une campagne de pression de forcer les Alliés EUROPEENS, à l'obéissance..., sinon, ils seront etouffés à leur tour dans tous les domaines. Y COMPRIS LES ENTREPRISES, LA TERRE ENTIERE !! Alien! Mike-Pompeo-discours-ANXIOGENE-hautain_les-USA_Menace-D.ECRASER_L.IRAN_des-sanctions-et-campagnes-de-pressions-et-sur-les-ALLIES_CNNPol

TRUMP_CNN-Twitter_Comedian-Stuttering_John-Melendez_claims-he-En L'avion présidentiel, Air force ZERO de Trump Donald-Trump_piege_par-un-canular_telephonique_un-humoriste_John-Melendezet-usurpe_Robert-Menendez-senateur-M.B-tip-top300618 04.07.18 Ses micro secondes "divinatoires" pour "palper" si son interlocuteur est sérieux, ou d'un pays de merde, ne l'aide pas, il semble... ;-((

TRUMP agit exactement comme les colons de l'époque de l'extérmination des indiens et de la traite et meutre des noirs dans l'exclavagiste.

EN DIRECT - Nucléaire iranien : Obama dénonce la "grave erreur" de Trump

Accord nucléaire iranien : Rohani accuse Trump de "guerre psychologique"


Sommet_1_Trump_Poutine_a_Helsinki_faiblesse-honte-folie-l-attitude-de-trump_unanimement-condamnee-par-tous_aux_USA-16.7.18

Sommet_2_vague-indignation_CIA-FBI-Democrates_propos-infantils_de-trump_qui-montrait-les-muscles_KO_face-a-Poutine-17.7.18

 

Empires-USA_OTAN-ONU_Repugnants

 

USA: La présentatrice vedette de la chaîne MSNBC en larmes en découvrant l'existence de camps pour enfants de migrants au Texas - VIDEO USA: La présentatrice vedette de la chaîne MSNBC en larmes en découvrant l'existence de camps pour enfants de migrants au Texas - VIDEO Le journal anglais Guardian a relayé un certain nombre de ces vidéos. L’une d’entre elle est un enregistrement sonore sous-titré des échanges entre les enfants séparés et les agents de l’Etat qui tentent, en vain, de les rassurer. Une fillette appelle « papa » pendant qu’un autre enfant demande s’il peut rejoindre sa tante. « Est-ce que vous allez appeler ma tante pour qu’elle vienne me chercher ? Et après, ma maman pourra venir très vite ? ». Ils demande aussi en dernière tentative, que vienne même leur grand père (Abuelo)… Sa phrase s’achève par des sanglots, malgré le ton rassurant des agents de l’administration.Page 8 usa-Rachel-Maddow-presentatrice-msnbc-en-larmes-decouvrant-les-camps-pour-enfants-de-migrants-au-texas-Trump-Diaboliquequand-les-usa_et-TRUMP_mettent-des-jeunnes-enfants-en-cage-non-repertories-separes-des-parents_issue-retrouvailles-incertains

You, we are not alone .... Nous avons tous un héritage commun, mondial, à préserver, par accutumance, venant de ceux qui nous ont succédé, sans leur prêter la charge de notre responsabilité, depuis des millainaires.SOMMET_FAIT !!

entretien-entre_Kim-et-Trump_lors-du-Sommet-a-Singapour-le-12.6.2018-ainsi-sont-fait-les-Attentes_non-de-l.air-45_2016-terrosimes_mais_du-21em-Siecle

terroriste-attack-pompiers-thermite_thermate_explosives_wtc_911. tours jumelle-new york 09.11.201Spécial Think To The lasts Présidents of United States, Obama, Bush père et fils, Clinton et Carter, because, they See, and protect people, Against HELL, And Many Enemies Without a Face ! 20 years of terrorism, and a World Anxiety Day Forever ...Dont Forget; You, we are not alone .... Nous avons tous un héritage commun, mondial, à préserver, par accoutumance, venant de ceux qui nous ont succédé, sans leur prêter la charge de notre responsabilité, depuis des millénaires

Spécial Think To The lasts Présidents of United States, Obama, Bush père et fils, Clinton et Carter, because, they See, and protect people, Against HELL, And Many Enemies Without a Face ! 20 years of terrorism, and a World Anxiety Day Forever ...Dont Forget; Le président Donald Trump a fait parvenir un message vidéo alors que ses prédécesseurs, Obama, Bush père et fils, Clinton et Carter sont montés sur scène au Texas afin de lever des fonds pour les victimes des ouragans. You, we are not alone .... Nous avons tous un héritage commun, mondial, à préserver, par accoutumance, venant de ceux qui nous ont succédé, sans leur prêter la charge de notre responsabilité, depuis des millénaires. You, we are not alone .... Nous avons tous un héritage commun, mondial, à préserver, par accutumance, venant de ceux qui nous ont succédé, sans leur prêter la charge de notre responsabilité, depuis des millainaires.

Le-chef-diplomatie-russe-lavrov-kim-jong-un-pyongyang-recu-le_Un-Monde-De-conscience-et-D.Intelligence.php-31.5.18

Le-chef-diplomatie-russe-lavrov-kim-jong-un-pyongyang-recu-le_Un-Monde-De-conscience-et-D.Intelligence.php-31.5.18Le-chef-diplomatie-russe-lavrov-kim-jong-un-pyongyang-recu-le_Un-Monde-De-conscience-et-D.Intelligence.php-31.5.18


OTAN-ONU_Nullite-anciennete-hors-d.epoque_DICTATS_articles-reformateurs-ignores_profits-aux-USA-TRUMP_ImperialismeMagouilles

trump-traite-plusieurs-pays-africains-de-pays-de-merde_superiorite-du-temps-des-colons

Sommet_2_vague-indignation_CIA-FBI-Democrates_propos-infantils_de-trump_qui-montrait-les-muscles_KO_face-a-Poutine-17.7.18

3.-Trump-veux-vendre-des-armes-ce-qui-le-pousse-a-quitter-des-accords-internationaux

L'Union européenne a fait savoir qu'elle annoncerait le 18 mai 2018 des mesures visant à contrecarrer les effets du retrait des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien, en exhumant un texte datant de 1996 BOXER ! Suites infos 2018

OTAN, ONU, POUR LE 1/4 DU MONDE VIEILLISSANTS, IMPERIALISME, ET MODE OPERATOIRE BASEE QUE SUR CONFLITS SUR CONFLIS INCROYABLEMENT VOUE A UN SEUL PAYS: LES ETATS UNIS DE TRUMP ! OTAN-ONU_Nullite-anciennete-hors-d.epoque_DICTATS_articles-reformateurs-ignores_profits-aux-USA-TRUMP_ImperialismeMagouilles

Aider-Emmanuel_Macron_UE_Intelligente_AGIR-VITE_Ni.Peurs-faiblesse_aux-Allies-Dictats-puissances-etats-agressifs-prix-charlemagne_DE

 

Page Annexe : TRUMP_Submerge_traites-partenaires-allies-relations-conventions-cooperations_Organes-internationaux_corriger-creer-EXPONNENTIELS

Bref les embrassades perpétuelles entre TRUMP et MACRON, aucun des deux n'ose prendre position sur ce chaos !! ca n'apporte rien aux rapports diplomatique, c'est tout à fait le contraire, parce que les deux se mettent dans une posture qui les ovligent à inventer chacun de son côté des contre vérité" JAMAIS VU SUR LA TERRE !! ET IL FAUT ARRETER DE PARLER DE CHEF D'ETAT DE LA PLUS GRANDE NATION, c'est leur qualificatif. De nos jours ça ne veut plus rien dire, ON EST BIENTOT 8 MILLIARDS SUR TERRE. il faut lui rentrer dedans, pas de peur ou complésence, il n'est rien !! il ne tient aucun monde dans ses mains, c'est les anciennes diplomaties qui dispatraitrons petit à petit !!! gun-violence-archive-2018-etats-unis. Selon le site Gun Violence Archive qui recense toutes les violences commises par arme à feu aux Etats-Unis, le pays a déjà connu depuis le 1er janvier 19 593 incidents qui ont causé la mort de 4 856 personnes et fait 8 674 blessés.C'EST UN TERRORISTE !!

Bref les embrassades perpétuelles entre TRUMP et MACRON, aucun des deux n'ose prendre position sur ce chaos !! ca n'apporte rien aux rapports diplomatique, c'est tout à fait le contraire, parce que les deux se mettent dans une posture qui les ovligent à inventer chacun de son côté des contre vérité" JAMAIS VU SUR LA TERRE !! ET IL FAUT ARRETER DE PARLER DE CHEF D'ETAT DE LA PLUS GRANDE NATION, c'est leur qualificatif. De nos jours ça ne veut plus rien dire, ON EST BIENTOT 8 MILLIARDS SUR TERRE. il faut lui rentrer dedans, pas de peur ou complésence, il n'est rien !! il ne tient aucun monde dans ses mains, c'est les anciennes diplomaties qui dispatraitrons petit à petit !!!

 


Trump mime les attentats du 13 novembre, les rescapés exigent de la diplomatie française une "condamnation ferme"

"Notre réaction, c'est le dégoût face à des clowneries inacceptables", réagit Philippe Duperron, président de l'association Treize novembre.

Bref les embrassades perpétuelles entre TRUMP et MACRON, aucun des deux n'ose prendre position sur ce chaos !! ca n'apporte rien aux rapports diplomatique, c'est tout à fait le contraire, parce que les deux se mettent dans une posture qui les ovligent à inventer chacun de son côté des contre vérité" JAMAIS VU SUR LA TERRE !! ET IL FAUT ARRETER DE PARLER DE CHEF D'ETAT DE LA PLUS GRANDE NATION, c'est leur qualificatif. De nos jours ça ne veut plus rien dire, ON EST BIENTOT 8 MILLIARDS SUR TERRE. il faut lui rentrer dedans, pas de peur ou complésence, il n'est rien !! il ne tient aucun monde dans ses mains, c'est les anciennes diplomaties qui dispatraitrons petit à petit !!! Attentats du 13-Novembre. Hollande et Valls indignés par les propos de Trump
© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/france/attentats-du-13-novembre-hollande-et-valls-indignes-par-les-propos-de-trump-05-05-2018-11950021.php#Azs77Pp5yB68VZmJ.99

l'ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve

ne digère pas pareilles "arguments du soit disant éléctorat" de Donald Trump. De la poudre aux yeux !!

(page en préparation, merci 05.05.2018)

Page Annexe:TRUMP_Zero-en-Diplomatie_Rejet-collectif-du-Monde-sur_etats-unis-coree-nord-rex-tillerson-dialogue-conditions-nucleaire-trump-kim-jong ! Une bande de rigolo, qui se sont foutu du monde durant 70 ans, avec la complicité de tous les organismes globalement, tel que: Allies_OTAN-ONU-OHCHR-IAEA-OMS-OMC-UNICEF-OIT, on peut tout faire, mafia, trafique d'armes, d'êtres humains, enfance maltraité dans le monde, des génocides à la pelle, etc. Hou là là lä lä. La gueule qu'ils tirent, finit de jouer, et 2018 sera infernal pour Trump !!!On ne joue pas avec les gens, monsieur TRUMP, et sa mauvaise politique d'amateurs...

Allies_OTAN-ONU-OHCHR-IAEA-OMS-OMC-UNICEF-l'Organisation internationale du Travail (OIT), etc. Doivent dire la vérité aux terriens, et arrêter d'envoyer l'armée de TRUMP dans n'importe quelle zone de "conflits" du monde. Ces pays s'en sortent très bien avec d'autres grandes ou petites nations amis !!

TRUMPet_Rex-Tillerson-Parler-des-massacres-des.big-fives-Des-escroqueries-sur-Bases-Militaires_hair-le_Monde-inferieur-donner-des-Lecons-a_kim-jong-Un - OTAN_NATO_North-Atlantic-Terrorist-Organisation_Escroqueries-avec-ONU-Copinage-pour-TRUMP-USA Page Annexe : TRUMP-et_Rex-Tillerson-Parler-des-massacres-des.big-fives-Des-escroqueries-sur-Bases-Militaires_hair-le_Monde-inferieur-donner-des-Lecons-a_kim-jong-Un des "diplomaties désuets de TRUMP, Rex Tillerson, REX-T, alias Tyrannosaurus Rex, T_REX Rex-Tillerson_Rex-T-machaoire-qui-part-de cote_T-Rex-machoire-broyeuse-os. Rex-Tillerson_Checretaire-d.Etat-des-CHEtats-Unis_menton-en-vrille-droite2.- Eradiquer systématiquement les Big Five, conrrompre, et diffamer les pays qui détiennent ces 5 Grands, et agir avec force contre quiconque, menacer, ET EMMENER DES TROPHES PAR MILLIERS. IL DOIT Y AVOIR AU SEUL ETATS UNIS DES MILLIONS DE TROPHES RAMENER DE L'AFRIQUE ET AUTRE CONTINENT PAR VOLE GRAVE ET DEVANT ENTRAINER A DES TRIBUNAUX MONDIALS DES PEUPLE TERRIEN. CES AMERICAINS FINIRONT COMME KADHAFI, POURCHASSE, NU DANS LA RUE. CA VIENDRA ILS DEVRONT PAYER UN JOUR !! la suite TRUMP, Tillerson, ni ses généraux ne peuvent prétendre parler de météo avec KIM Jung Un, parce que ils ne sont dans aucune dynamique sur la protection de l'environnement, la terre qui se dégrade, et un avenir sombre pour nous les vraie terriens !! 3.-..à suivre

Page Annexe: L’empire des USA d'un départ malchanceux. Des alliés à leur solde, ayant peur, et les inventions et mensonges constants des américains sur des supposés invasions des COMMUNISTES, et de la Russie !! Prise en mains de la destinée du monde avec des projections du future d’un monde sombre, mais vraiment inconcevable, sous esclavage des pays de l'Est, ou un retour d'un HITLER imaginaire...des inventions, dépenses militaires énormes, au-delà de ce que devait préconiser la paix. TRUMP_Les-Peurs-Du-Communisme_Comportement-Mentale-Des-Dirigeants-Americains_de-guerres-et-Mensonges_70-ans-d.erreures-des-USA-Allies_OTAN-ONU-OHCHR-IAEA  L’empire des USA d'un départ malchanceux. Des alliés à leur solde, ayant peur, et les inventions et mensonges constants des américains sur des supposés invasions des COMMUNISTES, et de la Russie !! Prise en mains de la destinée du monde avec des projections du future d’un monde sombre, mais vraiment inconcevable, sous esclavage des pays de l'Est, ou un retour d'un HITLER imaginaire...des inventions, dépenses militaires énormes, au-delà de ce que devait préconiser la paix. Les américains préfèrent à chaque déplacement anodin du bloc de l'est, imaginer des conspirations et vues d'un monde détruit. Une paranoïa incroyable qui en a rendu plus d'un cliniquement malade! Triste Pays, ils avaient tout pour rassembler les terriens, et ce n'est pas un rêve, parce que leur politique était basé sur des coups de répliques envers les espions, les pays dangereux qui auraient des intentions d'occuper le reste du monde, etc... Voir ce document en séquences Vidéos. TRUMP_Les-Peurs-Du-Communisme_Comportement-Mentale-Des-Dirigeants-Americains_de-guerres-et-Mensonges_70-ans-d.erreures-des-USA-Allies_OTAN-ONU-OHCHR-IAEA POUR VISIONNER LES EXTRAITS DE VIDEOS, IL FAUT ALLER SUR LA PAGE DU SITE: Cette Page: TRUMP_Les-Peurs-Du-Communisme_Comportement-Mentale-Des-Dirigeants-Americains_de-guerres-et-Mensonges_70-ans-d.erreures-des-USA-Allies_OTAN-ONU-OHCHR-IAEA. Vidéo: Vous disposez de 3 sources pour lire cette Vidéo: 1.-<source src="....Getbucket.mp4">///2.-<source src="....Getbucket.webm">///3.-<source src="...Getbucket.ogv">


Monde: Les Etats-Unis annoncent leur retrait de l'UNESCO

12.10.2017

Commentaire: à mon avis, les Etats Unis préparent leur déscente en un "enfert" qui se métamorphose en arrière plan, et avec une mutation qui vas d'elle même guider les instances internes gouvernnementaux, et Donald TRUMP, surtout la présidence future dans 4 ans dans une tempête de remise en ordre des foutoires qu'installe en ce moment cet Etat.

etats-unis-annoncent-leur-retrait-unesco_TANT-MIEUX-LE-MONDE-SE-PORTERA-BIEN-MIEUX-QUE-AVEC-TRUMP-ET-SES-CAPRICES-MORTIFERES-13.10.17RFI

Les USA de TRUMP peuvent se retirer de toutes autres groupements mondiaux, ce sont des structures viellissantes. Et les USA peinent à avouer les dimensions gargantesques déployées depuis 70 ans autour du monde, en plus des groupes d'espions, d'équipements, sol, air, satelittes, et encore plus, sans trouver des attaquent "d'Alliens " venus d'une exoplanète lointaine qui envahiraient la terre. Minées par des vielles pratiques de "politiques à papy". Ils vont laisser la planete en Chaos total, après leurs exagérations et rôles dans "le gendarme du monde" qui a donné l'éffet totalement inverse et pervers de cet exercice d'équilibrisme, qui n'est plus dans ce nouveau monde. On est plus en 1945, ou 1960 ! en plus leur bases militaires et les employés et militaires, flottes navales impressionnantes, doivent être entretenuent. Dès qu'un éléphant pète dans la fôret vierge africaine, ou TRUMP qui pète depuis l'extérieure des USA, les US font décoller des bombardiers, y envoient des portes avions, des chasseurs F15, et des troupes au sol... afin de s'occuper, et justifier que tous les pays sont encore de l'époque des batailles barbares, qu'ils "assurent", selon eux la "paix" entre les bonobos, et les gorilles des montagnes entre le Ruanda, le Congo RDC, et le Bourundi, enfin à défaut de n'avoir pas obtenus de guerres avec l'Iran, La Birmanie, la Coré du Nord, le Vénézuela, LA RUSSIE, le Chine, La RDC, le Mexique, enfin la liste des ennemis recherchés, et provoqués avec des menaces d'interventions armées est longue. depuis l'extérieure des USA, les US font décoller des bombardiers, y envoient des portes avions, des chasseurs F15, et des troupes au sol... afin de s'occuper, et justifier que tous les pays sont encore de l'époque des batailles barbares, qu'ils "assurent", selon eux la "paix" entre les bonobos, et les gorilles des montagnes entre le Ruanda, le Congo RDC, et le Bourundi, enfin à défaut de n'avoir pas obtenus de guerres avec l'Iran, La Birmanie, la Coré du Nord, le Vénézuela, LA RUSSIE, le Chine, La RDC, le Mexique, enfin la liste des ennemis recherchés, et provoqués avec des menaces d'interventions armées est longue. EN PLUS, TRUMP DOIT S'OCCUPER DES ATTAQUES SUR SON PROPRE PEUPLE, QUELQUE SOIT LA PERSONNALITE, UNE PERSONNE, ET ATTAQUE D'UNE INSTITUTION PAR JOUR. Ca ne lui coûte rien, ni à l'Etat, en plus ne nouit pas au "bon fonctionnement éfficace" des USA.

Il faut donc justifier ces interventions virtuelles, mais en monde réel, pour entretenir tout ce bazard. On se rends bien tout de suite compte que c'est des décisions qui ont étaient prisent dans des climats disproportionnées, sans contradiction, ni de l'ONU, ni de l'OTAN, ni des "Alliés". c'est un déployement pour detruire 3 planètes de la taille de la terre!!! Le ridicule ne tue pas. Il faut arrêter ce massacre psychologique sur les habitants de leur propre pays, les USA, par TRUMP et son équipe, qui vont droit dans le mur, ou un focé insurmontable. il faut laisser tomber ce pays, ne pas croire que vous obtiendrez des avantages sur les découvetes scientifiques, ni sur le voyage vers Mars, ni  tout aures domaines, le reste de la terre vas se redimentionnée de manière non agressive, et avec des partenaires respectant les us et coutumes des un et des autres, sans mensonges et malices continues dans une "garderie, comme à la Maison Blanche".

Pour Stephen Hawking, il ne nous reste plus que 100 ans pour échapper à l’extinction

c'est plutôt l'extinction des USA, par eux-même. Ils ne pourront plus y échapper.


 

.Le Japon: Xi-Jinping. Conseil de l'ONU sur la Corée du Nord: La Chine prône le dialogue, les États-Unis disent stop aux "demi-mesures"

Le ministre russe des Affaires étrangères a qualifié de contre-productif et dangereux le durcissement des sanctions contre la Corée du Nord. Avec des mises en garde du chef de la diplomatie Russe Sergei Lavrov

Les informations sur les dernieres manoeuvres des test d'une bombe H, Nord Coréen, par le dirigeant, Kim Jong-Un, de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), le 03.09.2017 et du 15.09.2017

MIKE PENCE, DEGAGE DES pays de l'europe de l'est, TU VAS ENCORE CREER UNE ZONE DE TENSION ET LA MORT, LES GUERRES, VOUS ETES DES INCAPABLES, VOUS AGISSEZ SANS SCRUPULE, ET LES USA D'APRES GUERRE NE SONT PLUS UTILES, VOUS NE PRENEZ QUE DES FAUX CHEMINS!! BILAN= "0"

EN COLOMBIE. Juan Manuel Santos a demandé dimanche au vice-président américain Mike Pence, en visite en Colombie, d'exclure une intervention militaire des Etats-Unis au Venezuela.

"J'ai dit au vice-président Pence que la possibilité d'une intervention militaire ne doit pas être envisagée", a déclaré le président colombien.

"Ni la Colombie ni l'Amérique latine - depuis le sud du Rio Grande jusqu'à la Patagonie - ne sauraient être d'accord" avec une telle intervention, a-t-il ajouté.

L'évocation vendredi par Donald Trump d'une "option militaire" américaine dans la crise vénézuélienne a suscité une vague de réprobation en Amérique latine. ET PAF, QUE LES US ARRÊTENT DE FAIRE DES TROUBLES ET SE FATIGUENT DEPUIS NEUFS MOIS A DES RECHERCHES DES DIPLOMATIES NON EFFICACES ET COMPLÈTEMENT UBUESQUES, ET DES INCOMPÉTENCES DANS TOUT LES ÉCHELONS, ET TOUT LES ORGANES DE L'ETAT DES USA DE TRUMP  !!!!!!!!!

actu_news-2-infos-monde politique, environnement, le tout TRUMP, etc...

----------------------

 

cette colonne en bas! version PDF.

 

Bombardements-Americains_Nord-Coreen_Guerre-qui-n.a-jamais-Cessee_un-Genocides-diabolique-1945-1953-15pg

voila-pourquoi-la-coree-du-nord_rasee-du-monde-en-tres-grande-partie_deja_deteste-autant-les-etats-unis-1950–1953_12.8.17

l.armee-secrete-de-la-CIA-Laos-Vietnam-Bombardements-Genocides-massifs-sur-civiles

laos-les-bombes-americaines-font-encore-des-victimes_12.9.16

fin-Seconde-Guerre-mondiale_la-CIA-OTAN-le-MI-6-britannique-creent-des-armees-secretes-anti-communistes_Tibet-Vietnam-Laos_Cambodge


(page en preparation, merci. 29.07.2018) http://www.lomag-man.org/ - Webmestre@lomag-man.org (c)Webmestre-lomagman.org

http://www.lomag-man.org/embargo-americains-sanctions-otan-onu-TRUMP/Bombardements-US-COREE-N/Coree-Du-Nord_Guerre-Jamais-Finie_2-Corees-freres-desuni_des-fin-1800-1.mp4Coree-Du-Nord_Guerre-Jamais-Finie_2-Corees-freres-desuni_par_meprises-de_L.OTAN-USA-1 et 2

http://www.lomag-man.org/embargo-americains-sanctions-otan-onu-TRUMP/Bombardements-US-COREE-N/Coree-Du-Nord_Guerre-Jamais-Finie_2-Corees-freres-desuni_par_meprises-de_L.OTAN-USA-2.mp4Coree-Du-Nord_Guerre-Jamais-Finie_2-Corees-freres-desuni_par_meprises-de_L.OTAN-USA-1 et 2

 
     

L’historien Bruce Cumings décrit la campagne de bombardement comme " probablement l’un des pires épisodes de violence américaine déchaînée contre un autre peuple, mais c’est certainement celui que les Américains connaissent le moins" .

La campagne, menée de 1950 à 1953, a tué 2 millions de Nord-Coréens, selon le Général Curtis LeMay, chef du Commandement aérien stratégique et organisateur du bombardement de de Tokyo et d’autres villes japonaises. En 1984, LeMay a déclaré au Bureau de l’Histoire de l’Armée de l’Air que le bombardement de la Corée du Nord avait « tué 20 pour cent de la population« .

D’autres sources citent un nombre légèrement inférieur. Selon un ensemble de données élaboré par des chercheurs du Centre for the Study of Civil War (CSCW) et de l’International Peace Research Institute, Oslo (PRIO), la « meilleure estimation » des décès de civils en Corée du Nord est de 995 000, avec une estimation basse de 645 000 et une estimation élevée de 1,5 million.

Bien que la moitié des estimations de LeMay, le CSCW/PRIO estime que 995 000 morts dépassent encore le nombre de victimes civiles de toute autre campagne de bombardement, y compris les bombardements alliés de villes allemandes pendant la Seconde Guerre mondiale, qui ont fait entre 400 000 et 600 000 morts, les bombardements incendiaires et nucléaires de villes japonaises, qui ont causé entre 330 000 et 900 000 morts ; et les bombardements en Indochine entre 1964 et 1973, qui ont causé entre 121000 et 361000 morts au cours de Operation Rolling Thunder, Operation Linebacker, and Operation Linebacker II (Vietnam) ; Operation Menu and Operation Freedom Deal (Cambodia), and Operation Barrel Roll (Laos).
Le lourd bilan des bombardements en Corée du Nord est d’autant plus...La suite

 

Le Laos, vietnam, bombardements-des-usa_en-coree_je-ne-viens-pas-pour-la-democratie-elle-viendra-vers-vousILS NE SE SONT PAS PRIVE LES AMERICAINS, LE PANTAGON, COMME VEUT REFAIRE DONALD TRUMP A L'HEURE ACTUEL,.DES GUERRES PARTOUT, HABITATS CIVILS DECIME CCOMME LES VILLES, LEURS CCULTURES DES CHAMPS INCENDIES, COMME TOUT, BOMBARDEMENT PAR L'AGENT ORANGE ET HERBICIDES...PIRE QUE HITLER, PARCE QUE IL Y AVAIT PLUSIEURS FRONTS, PAYS, ET DES PETITS PAYS NON VRAIMENT ARMES, MAIS QUI AVAIT LEUR HONNEUR, MALGRES TEL OU TEL RAISONS.

Histoire du Japon #1 : le bombardement de Kumagaya durant la seconde guerre mondiale
Le 14 Août 1945 se déroulait au Japon une opération de bombardement militaire orchestré par les USA. Cette opération est assez peu connue et je vais aujourd'hui vous raconter ce qu'il s'est passé. Une petite série basée sur l'histoire du Japon !

Le Plan Secret US de Bombardement Atomique du Vietnam et du Laos

BANGKOK – L’Armée de l’Air US voulait utiliser des armes nucléaires contre le Vietnam en 1959 et 1968, et contre le Laos en 1961, pour anéantir les guérillas communistes, selon des documents secrets de l’Armée de l’Air US, récemment déclassifiés

http://www.lomag-man.org/embargo-americains-sanctions-otan-onu-TRUMP/Bombardements-US-COREE-N/extermination-Coree-Nord-terre-brulee-villes-population-incendie-par-USA-OTAN_anigif.gif

Extermination-Coree-Nord-terre-brulee-villes-population-incendie-par-USA-OTAN

enfants-brules-orphelins-bombardement-seccrete-americaine-CIA-au-Laos-VietnamPhoto Guerre du Vietnam 1964 - 1975

Extermination-Coree-Nord-terre-brulee-villes-population-incendie-par-USA-OTAN

 

Les gendarmes du monde

On constate que des interventions militaires dans le monde entier ont une longue tradition pour les USA qui n'ont pas seulement utilisé leurs forces dans le cadre de missions internationales, mais très souvent, trop souvent, ont mobilisé leurs troupes sans aucun mandat, dans le seul but d'imposer leurs intérêts dans d'autres pays, notamment en Amérique Latine qu'ils considèrent comme leur 'arrière-cour' et où ils sont intervenus à tout bout de champ:



On constate que des interventions militaires dans le monde entier ont une longue tradition pour les USA qui n'ont pas seulement utilisé leurs forces dans le cadre de missions internationales, mais très souvent, trop souvent, ont mobilisé leurs troupes sans aucun mandat, dans le seul but d'imposer leurs intérêts dans d'autres pays, notamment en Amérique Latine qu'ils considèrent comme leur 'arrière-cour' et où ils sont intervenus à tout bout de champ: «La doctrine de 'sécurité nationale' a amené Washington à soutenir les dictatures les plus dures et à combattre, par l'intervention directe ou indirecte, les diverses tentatives nationales de modifier l'ordre établi. La lutte 'contre le communisme' a interdit tout espoir de changement, hier à Saint Domingue, au Chili, au Nicaragua, au Salvador, plus récemment en Haïti.» (Le Monde Diplomatique) 
Pour comprendre ce comportement en soi déjà exécrable, il faut voir que l'histoire des Etats-Unis est fondée depuis ses origines sur une série de mythes justificateurs d'une politique totalitaire, car elle repose sur la prétention des Américains WASP (White Anglo-Saxon Protestant) d'être «le peuple de Dieu» – «God's Own Country», comme le dit la devise US –, dont le «destin» est d'apporter sa «civilisation» au reste du monde. 
Cette prétendue «civilisation» repose sur le fait que, quand les puritains anglais du «Mayflower» ont débarqué au Massachusetts en novembre 1620, ils se soient considérés comme les «Envoyés de Dieu», «le Peuple élu» qui avait trouvé la «Terre promise». Le premier gouverneur de leur colonie, John Winthrop, a même été comparé à Moïse, et pour ces «Elus», il s'est agi d'étendre le règne de Dieu jusqu'aux confins de la terre.
Cette façon de voir a eu comme premier résultat, l'extermination des Indiens, d'après l'exemple de Josué dans l'Ancien Testament qui a anéanti Amalécites et Cananéens. Des millions d'autochtones ont perdu ainsi la vie et les survivants étaient confinés dans des réserves.


(Historian David Stannard is of the opinion that the indigenous peoples of America (including Hawaii) were the victims of a "Euro-American genocidal war." While conceding that the majority of the indigenous peoples fell victim to the ravages of European disease, he estimates that almost 100 million died in what he calls the American Holocaust.)

Japon-annees-30-45-aide-par-USA-medecins_sous_protections_invraisemblables-tortures-de-guerre


Les faits:

Des débuts au 20è siècle 

1785: L'ordonnance sur la vente des terres de l'Ouest ouvre la voie jusqu'au Pacifique à l'appropriation des terres volées aux Indiens. 
1823: Proclamation de la Doctrine Monroe: «Aux Européens le Vieux Continent, aux Américains le Nouveau». Grâce à elle, les Etats-Unis évinceront l'Espagne et l'Angleterre de tout le continent américain, à l'exception du Canada, et le mettront en tutelle, tout en s'accaparant en même temps de ses richesses: mines, pétrole, forêts, propriétés foncières, produits agraires (voir «La United Fruit Company» du «Canto General» de Pablo Neruda). 
1845: Mexique. Les USA annexent le Texas. Rupture des relations diplomatiques. L'armée US déclenche une guerre victorieuse après deux ans. Plus de la moitié du territoire mexicain passe aux mains des Américains. Cette partie deviendra les Etats suivants: Californie, Nouveau-Mexique, Arizona, Nevada, Utah et Colorado (partiellement) . 
1852-53: Argentine. Les «Marines» débarquent et s'installent à Buenos-Aires pour protéger les «intérêts» américains face à une révolution. 
1853: Nicaragua. «Protection» des citoyens et intérêts américains pendant des troubles politiques. 
1853-54: Japon. Plan «d'ouverture du Japon». Expédition du contre-amiral américain Perry qui, avec des navires de guerre, force le Japon à ouvrir ses ports aux Etats-Unis. Perry opère ensuite la même démonstration de force dans les îles de Bonin, afin d'obtenir des facilités commerciales. 
1854-55: Nicaragua. Le condottiere américain William Walker, appelé par les libéraux, entre au pays. Autoproclamé président du Nicaragua en 1856, il perd le contrôle du pouvoir en 1858. Pour «venger» une offense faite au ministre-résident américain au Nicaragua, les USA détruisent la ville de Greytown (San Juan del Norte).
1855: Uruguay. Les marines américaines et européennes débarquent pour «protéger» les intérêts américains au cours d'une tentative de révolution à Montevideo.
1859: Chine. Intervention américaine destinée elle aussi à «protéger» les intérêts américains à Shanghai.
1860: Honduras. Tentative de coup d'Etat du susnommé William Walker qui se solde par sa défaite à Trujillo. Walker est fusillé, mais les compagnies fruitières américaines mettent main basse sur les terres fertiles de la côte nord. Finalement, les trois compagnies US: Standard Fruit, Cuyamel Fruit et United Fruit, se partagent 75% des bananeraies du pays qui représentent 66% des exportations honduriennes. 
1887: 50% des terres indiennes sont retirées aux indigènes. 
1889: Pago-Pago. Annexion de cette île au sud de Hawaï. 
1890: Argentine. Attaque des Etats-Unis. 
1891: Haïti. Invasion pour écraser une révolte des noirs. 
1891-92: Haïti. Annexion et m ise en place d'un gouvernement provisoire sous l'autorité de Sanford D. Dole. 
1894: Nicaragua. Prise de la ville de Bluefields. 
1894-95: Soutien du Japon dans sa guerre contre la Chine et continuation de l'occupation de ce pays jusqu'en 1900. 


1894: Philippines. Invasion par Pershing qui, auparavant, avait massacré les Apaches en 1886 et les Sioux en 1890. Raison: Les Philippines soutenaient l'Espagne. 
1894: Annexion de Guam. 
1895-98: Annexion de Hawaï et de Porto Rico. 
1895 : Reprise de la lutte d'indépendance de Cuba sous l'impulsion de l'écrivain et patriote José Marti. Les USA soutiennent cette lutte pour mieux en profiter plus tard. 
1896-1910: Continuation de la guerre US contre l'Espagne dans toute l'Amérique latine. 
1898: Philippines. L'Espagne vend l'archipel aux USA, les Philippins se soulèvent, les USA envoient 70.000 militaires qui mettront trois ans pour mater l'insurrection: plus 600.000 victimes. 
1898: Invasion de Cuba à la suite de l'explosion inexpliquée du navire de guerre «Maine» dans le port de La Havane. Sous prétexte de libérer l'île de la tutelle espagnole, les USA imposent la possibilité d'investissements financiers et le droit d'intervention dans les affaires intérieures du pays. La Havane devient la capitale latino-américaine du jeu, de la prostitution et de la corruption. La base de Guantanamo est «louée» aux USA en 1903 et devient la sinistre base militaire que nous connaissons aujourd'hui. 

Première moitié du 20 e siècle 

1903: Honduras. Opération militaire pendant la révolution. 
1903: République Dominicaine. Entrée des soldats US pour «protéger» les intérêts américains. 
1903: Colombie. Les USA fomentent une «révolution», à l'issue de laquelle ils créent de toute pièce la République de Panama. 


1904: Afin de justifier après coup les forfaits US, Theodore Roosevelt, le président au gourdin, interdit aux puissances européennes d'intervenir face aux agressions américaines et s'attribue un pouvoir de police international. 
1904-05: Corée. Infiltration des USA pendant la guerre entre la Russie et le Japon. 
1906: Cuba. Les USA matent une insurrection des Cubains. L'île reste sous autorité américaine jusqu'en 1909. 
1907: Honduras. Opération militaire d'assaut. 
1907: Nicaragua. Intervention, suivie par un nouvel assaut en 1910 et en 1912 par l'occupation du pays par les «Marines», le nationaliste José Santos Zelaya refusant les exigences américaines. 
1907: République Dominicaine. Etablissement d'un «protectorat». 
1908: Panama. Pendant les élections générales, l'armée US entre au pays. Même scénario en 1912, où elle prend le contrôle de l'isthme. 
1909-13: Philippines. Pershing, promu général, y retourne pour achever la «pacification». 
1912: Cuba. Nouvelle insurrection. Attaque de La Havane pour sauvegarder les intérêts US. 
1912: Honduras. Nouvelle occupation qui durera jusqu'en 1932. 
1914: Haïti. Occupation. 


1914: Mexique. Intervention dans la guerre civile mexicaine avec l'attaque de Veracruz Llave pour protéger l'«arrière-cour US». Emiliano Zapata et Pancho Villa transforment le combat d'indépendance en lutte armée contre les Etats-Unis et leurs vassaux mexicains. 
1915: Haïti. Transformation du pays en «protectorat» qui passe l'année suivante sous commandement militaire US pour 19 ans. 
1916: Pershing commande une expédition punitive au Mexique contre Villa et Zapata qui avaient attaqué la ville de Columbus au Nouveau Mexique. Zapata sera assassiné en 1919, Villa en 1923.
1916 : Nicaragua. Les USA établissent une base navale dans le golfe de Fonseca et louent la Grande et la Petite Ile de Corn. Protestations des pays d'Amérique latine et guérilla anti-américaine au Nicaragua. 
1916: République Dominicaine. Nouvelle intervention et maintien des troupes américaines pour huit ans. 
1917: Le président Woodrow Wilson intervient au Costa Rica pour des concessions pétrolières, réoccupe le Panama, annexe le canal et s'assure de ses énormes bénéfices. Il ne sera rétrocédé au Panama qu'en 1999. 
1919: L'Amérique refuse de ratifier le Traité de Versailles et d'adhérer à la Société des Nations. 
1921: Le président Warren G. Harding lance la devise: «America first» (Amérique avant tout): «Sauvegarder l'Amérique d'abord, penser à l'Amérique d'abord, exalter l'Amérique d'abord». 
1924: Saint Domingue. Réoccupation sanglante. 
1924: Cuba. Election de Gerardo Machado y Morales qui établit un régime de terreur toléré par les USA jusqu'en 1933, où le président Franklin D. Roosevelt contraint le dictateur à l'exil. 
1924: Nicaragua. Guerre civile. Intervention US. Augusto César Sandino refuse toute négociation tant que des troupes américaines se trouvent sur le territoire national. Celles-ci quittent le pays en 1925 pour y revenir un an après avec un corps expéditionnaire de 5.000 hommes. 
1930: République Dominicaine. Rafael Leonideas Trujillo Molina s'empare du pouvoir par une révolte militaire et met en place une dictature qui dure 31 ans. Son soutien constant: les USA. 
1933: Nicaragua. Les troupes Américaines ne parviennent pas à liquider la guérilla de Sandino. Celui-ci est assassiné en 1934 par la garde nationale d'Anastasio Somoza García, entraînée par les Américains. 
1937: Nicaragua. Avec le soutien US, Somoza prend le pouvoir. Il instaure une véritable dynastie dictatoriale qui se maintiendra plus de 40 ans. Le père, assassiné en 1956, sera suivi de ses deux fils, Luis Somoza Debayle, mort en 1967, et Anastasio Somoza Debayle, renversé par les sandinistes en 1979. 
1941: Entrée en guerre des Etats-Unis contre les puissances de l'Axe après l'attaque de Pearl Harbor. 
1945: Yalta. Partage du monde. 
1945: Hiroshima et Nagasaki. Lancement de deux bombes atomiques. 250.000 victimes dont 30.000 prisonniers coréens. 



Après la Seconde guerre mondiale 

1945: Les USA ouvrent les portes des camps où, depuis le début de la guerre avec le Japon, ils détenaient 110.000 Américains d'origine nippone. 
1945-49: Chine. Bombardements US intensifs pour contrer l'avance des troupes de Mao. 250 avions de combat déversent 100.000 kilos d'explosifs. 
1945-53: Philippines. Colonie américaine, les Philippines accèdent à l'indépendance en 1946, en concédant aux USA un droit illimité d'exploitation des ressources naturelles du pays au titre de dommages de guerre. Les exactions US ne s'arrêtent pas pour autant: Jusqu'en 1992, les USA conservent 23 bases militaires et participent à la répression des communistes et des musulmans. 
1947: Mars. «Doctrine Truman» réaffirmant le soutien américain aux peuples «libres» et l'aide au maintien de régimes démocratiques menacés par le communisme. «Je crois que les Etats-Unis doivent pratiquer une politique d'aide aux peuples libres qui résistent actuellement aux manoeuvres de certaines minorités armées ou à la pression extérieure.» (Truman) 
1947: Grèce et Turquie. Application de la doctrine Truman par l'octroi d'une aide de 400 millions de dollars. 
1947-49: Grèce. Intervention dans la guerre civile. Livraison de 74.000 tonnes de matériels militaires et d'armements et envoi de 250 «conseillers militaires». Première utilisation du napalm pour lutter contre l'Armée Démocratique de la Grèce et le gouvernement provisoire défiant l'usurpation du pouvoir par les forces de droite et d'extrême droite. Le soutien US assure à ces dernières la victoire en 1949. Les Etats-Unis déclarent vouloir «aider la Grèce à sauvegarder son régime démocratique» (sic!) et détermineront pendant près de trois décennies la politique grecque.
1950: Porto Rico. Les troupes américaines qui y stationnent en permanence, écrasent un mouvement d'indépendance. 
1950-53: Guerre de Corée. Sous le commandement et avec la participation déterminante des USA, des troupes de Nations Unies multinationales aident la Corée du Sud dans le combat contre la Corée du Nord communiste. Deux millions de coréens trouvent la mort au cours de cette guerre. 
1952: Porto Rico se voit accorder le délicieux statut «d'Etat libre associé aux Etats-Unis».
1953: Iran. Un coup d'Etat, orchestré par la CIA, est mené par l'armée et les grands propriétaires fonciers après la nationalisation des compagnies pétrolières iraniennes. La CIA renverse le premier ministre Mohammed Mossadegh. L es USA vont soutenir le Chah Reza Pahlévi pendant 25 ans. Le despote devra s'enfuir en 1978 devant la révolution islamique. 
1953: Cuba. Soulèvement d'un jeune avocat du nom de Fidel Castro contre le régime dictatorial de Batista qui se maintient grâce à ses conseillers US. Après un emprisonnement et un exil, Castro retourne en 1956 dans l'île pour reprendre le combat contre le dictateur. 
1954: Guatemala. Bombardements et renversement du gouvernement légal. Invasion de l'armée du colonel Carlos Castillo Armas appuyée par la CIA. Arrêt des réformes des gouvernements Arévalo et Arbenz, les plus démocratiques que le Guatemala ait jamais connus. 
1954: Paraguay. Avec l'aide américaine, le général Alfredo Stroessner prend le pouvoir et le gardera jusqu'en 1989. Il s'agit là de la plus longue dictature d'Amérique latine. 
1958: Liban. Des milliers de «Marines» sont envoyés au Liban pour empêcher le renversement du gouvernement proaméricain et protéger les intérêts américains dans cette riche région. 
1959: Cuba. Batista démissionne le 1 er janvier, Castro prend le pouvoir. 
1960: Cuba. Castro exproprie les capitaux américains, approximativement un milliard de dollars. Washington réagit avec un embargo qui dure toujours.
1960: Guatemala. Nouveaux bombardements. 
1960: Indonésie. Bombardements. 


1961: Congo. Assassinat de Patrice Lumumba par la CIA. 
1961: Libéria. Intervention américaine. 
1961-62: Cuba. Après l'invasion ratée de la Baie des Cochons par une troupe d'exilés cubains formée aux USA, ceux-ci imposent le retrait de fusées soviétiques de Cuba par un blocus naval: Le monde est à deux doigts de la Troisième Guerre Mondiale. 
1962: Liban. Nouvelle intervention. 
1962: Laos. Premières incursions.
1963: Irak. La CIA assiste au coup d'Etat militaire. 
1964: Brésil. Coup d'Etat militaire contre le président Goulart, la CIA tirant les ficelles. 
1964: Panama. Les «Marines» qui protègent les intérêts américains du canal de Panama écrasent une révolte visant à nationaliser ce secteur stratégique. 
1964-75: Vietnam. Les USA aident le Vietnam du Sud pro-occidental à combattre les unités Vietcong, puis à lutter contre le Vietminh, utilisant tout leur arsenal militaire, chimique inclus, pour venir à bout du mouvement révolutionnaire d'indépendance. L'intervention s'achève par la débâcle des USA: 50.000 soldats américains morts et plusieurs millions de victimes vietnamiennes. 
1965: Indonésie. Organisation d'une révolte militaire et renversement de Sukarno. 50.000 communistes et adeptes de la gauche sont massacrés (voir le film: «The Year of Living Dangerously» de Peter Weir). La dictature sanguinaire de Suharto est installée. Sa longue et meurtrière carrière d'homme de paille américain culminera au Timor Oriental. 
1965-66: République Dominicaine. Intervention de 5.000 GI sous le couvert de l'«Organisation des Etats Américains». La bataille de Saint-Domingue fait près de 10.000 victimes. 
1967-69: Guatemala. Troisième intervention par bombardements. 
1967-74: Grèce. Appui technique et logistique du coup d'Etat de la junte des colonels réalisé d'après les plans «Prométhée» de l'OTAN. 

1967: Bolivie. Intervention des Américains. Assassinat d'Ernesto «Che» Guevara par les troupes gouvernementales sur ordre de la CIA. 
1968: My-Laï. Massacre de 300 villageois. 
1969: Bombardements secrets du Cambodge sur instigation de Nixon et Kissinger. 
1970: Laos et Cambodge. Avec le soutient des mêmes larrons, Lon Nol renverse Sihanouk au Cambodge. Bien qu'officiellement non en guerre avec le Cambodge et le Laos, les USA y effectuent depuis des années des attaques aériennes et d'innombrables massacres de populations. L'invasion devient maintenant officielle. Bombardements de Hanoi. 
1970: Oman. Epaulées par les «conseillers» américains, les troupes iraniennes tentent d'envahir le sultanat à la suite d'une révolution de palais. 
1971: Bolivie. Création d'une «Assemblée du Peuple»; courte période de pouvoir de la gauche. La CIA donne son soutien logistique au coup d'Etat mené par le général Meza. Sa dictature durera jusqu'en 1978. 


1973: Chili. Fomentation et mise en œuvre du coup d'Etat par l'intermédiaire de la CIA et de la firme ITT. Mort du président élu démocratiquement, Salvador Allende. Sous l'égide de Kissinger, le fourbe, un appui soutenu est fourni à la sanglante dictature de Pinochet, conseillé par la CIA. 
1973: Uruguay. Avec l'aide des USA, une dictature militaire s'établit pendant douze ans, au cours desquels les Tupamaros et l'activité politique de gauche disparaissent (voir «Etat de Siège» de Costa-Gavras). 
1974: Chypre. A la fois le coup d'Etat contre Mgr Makarios, instigué par les Colonels grec,s et L'invasion de l'île par les troupes turques se fait avec l'accord tacite des Etats-Unis. 
1974-76: Angola. Guerre civile entre la République Populaire d'Angola, aidée par Cuba et l'URSS, et la République Populaire et Démocratique d'Angola, aidée par la CIA. D'innombrables victimes dans la population civile. 
1975: Ethiopie. Soutien par les USA du pouvoir militaire contre l' Erythrée . 
1975: Amérique du Sud. Organisation de putschs en Equateur et au Pérou. 
1975: Timor Oriental. Invasion par l'Indonésie de Suharto avec l'aval de Gerald Ford et du sinistre Henry Kissinger… en visite à Djakarta la veille de l'invasion. 200.000 Timorais massacrés, c'est-à-dire, un tiers de la population. 
1976: République de Guinée (Conakry). Putsch avorté de la CIA contre Sékou Touré, selon les Américains trop tourné vers l'URSS et la Chine . 
1976-83: Argentine. Etablissement de la dictature militaire des Videla, Viola et Galtieri avec l'appui de la CIA. Arrestations, tortures, assassinats, disparitions par milliers. Plus de 30.000 victimes. 
1979: Nicaragua. La CIA dirige la guerre contre les Sandinistes. 
1979: Salvador. La CIA y multiplie les opérations clandestines et appuie Roberto D'Aubuisson dans la fondation des «escadrons de la mort». 
1980: Iran. Echec du sauvetage des otages américains. La guerre entre l'Iran et l'Irak devient ensuite une aubaine insoupçonnée pour les industries d'armements. Les USA prodiguent leur soutien à un certain… Saddam Hussein, seul capable selon eux d'endiguer la progression de la révolution de Khomeiny. 200.000 victimes civiles iraniennes. 
1980: Bolivie. Nouveau coup d'Etat sanglant mené par Meza avec l'aide de la CIA.
1980: Honduras. Début de la période où le pays sert de plaque tournante pour les Américains qui cherchent à déstabiliser ses voisins: Guatemala, Salvador, Nicaragua. 


1980-90: Salvador. Les USA s'engagent militairement aux côté de l'oligarchie au pouvoir et des «escadrons de la mort» pour contrer la guérilla de gauche. En 1980, l'archevêque Oscar Romero est assassiné par des hommes proches d'Aubuisson et de la CIA. En dix ans, la guerre civile fait 100.000 morts. 
1981: Nicaragua. Décrétant que le gouvernement sandiniste fait peser sur l'Amérique centrale une menace communiste, Reagan annonce sa volonté de faire tomber ce gouvernement légal et suspend toute aide bilatérale. 
1982: Nicaragua. Aidés par les USA, les Contras pénètrent au Nicaragua par le Honduras . 
1982-84: Liban. Comme partie d'une troupe multinationale, des «Marines» interviennent dans la guerre civile entre Musulmans, Chrétiens et Palestiniens qui fait rage depuis 1975. Les troupes phalangistes soutenues par les USA et Israël envahissent le pays, expulsent et massacrent les Palestiniens (Sabra et Chatila). Les Américains se retirent après l'attentat sur l'ambassade US à Beyrouth. 
1983: Grenade. Afin de détourner l'opinion internationale de leur embourbement au Liban, les USA envahissent la minuscule île de Grenade sous le prétexte de garantir la sécurité de quelques citoyens américains. Le «Wall Street Journal» qualifiera cette agression «d'invasion des banques», l'île étant un paradis pour la fraude financière et l'évasion fiscale.


1983: Irak. Le soutien de Reagan et Bush à Saddam Hussein va si loin que Donald Rumsfeld, qui coordonnait les relations entre le président US et Saddam, est envoyé en personne à Bagdad où il a rencontré le dictateur et l'a pourvu en cultures chimiques et bactériologiques.
1986: Nicaragua. Le scandale de l'Irangate révèle que le produit financier des ventes clandestines d'armes américaines à l'Iran a servi à financer les Contras. 
1986: Libye. Avec les bombardements aériens de Tripolis et Bengasi qui font des centaines de victimes parmi les civils et les officiels, les USA réagissent aux attaques terroristes (Lockerbie), pour lesquelles le chef d'état libyen Muammar El Gaddafi est rendu responsable. 
1986: Après la chute de «Bébé Doc», les USA continuent leur vieille tradition en intervenant à Haïti pour «protéger leurs intérêts». 
1989: Panama. Des troupes d'invasion US capturent Manuel Noriega enchevêtré dans des trafics de drogue… Pendant des années, celui-ci a été de connivence avec la CIA. 26.000 soldats envahissent le pays sous couvert de le faire comparaître devant les tribunaux américains. Des milliers de civils périssent sous les bombardements, 20.000 demeurent sans abri. 
1991: Irak. Dans l'opération «Tempête du Désert», une alliance multinationale conduite par les USA, expulse des troupes irakiennes du Koweït voisin. On parle de 130.000 morts civils en Irak. L'Irak est placé sous embargo qui dure toujours. 
1991: Haïti. Ayant occupé le pays de 1915 à 1934 et soutenu les effroyables dictatures de François et Jean-Claude Duvalier de 1957 à 1986, les USA incitent au renversement par coup d'Etat du premier président élu du pays, le père Aristide. Parmi les militaires impliqués, figure le colonel François, formé dans la même académie militaire américaine que les dictateurs Noriega et d'Aubuisson. 
1993: Somalie. L'action militaire d'une troupe d'élite US dans le cadre de la mission de secours des Nations Unies «Restore Hope» contre le quartier général du rebelle Aidid échoue. 
1993-95: Bosnie. Interventions légale et illégale dans la guerre civile. 
1994-96: Haïti. Les Etats-Unis interviennent militairement pour remettre en scelle le Président déchu et s'installent de nouveau. 
1995: Yougoslavie. Violents bombardements avant l'accord de Dayton. 
1997: Elaboration du «Project for the New American Century» (PNAC) qui est, d'après le «Sunday Herald» écossais, «un bleu secret pour la domination globale US». Le cerveau derrière le projet: Paul Wolfowitz. Parmi ses principaux supporters figurent: Donald Rumsfeld et Dick Cheney, deux âmes damnées de Bush Junior qui est maintenant en train de mettre en pratique, point par point, les visées du PNAC.
1997: Zaïre (Congo). La CIA aide, indirectement mais puissamment, la révolte de Kabila contre Mobutu: Un despote remplace un autre, toujours avec l'aide américaine. 
1998: Soudan. L'armée US détruit par missiles des usines pharmaceutiques supposées servir de lieux de production d'armement chimique à des fins terroristes. 
1998: Irak. Les USA et l'Angleterre reprennent leurs bombardements et se fixent comme objectif l'élimination physique de Saddam Hussein.
1999: Yougoslavie. Dans la guerre du Kosovo, la première action collective de l'OTAN renonçant à une légitimation par le Conseil de Sécurité de l'ONU, conduit la Serbie à reculer. Plus de 35.000 vols des avions de l'OTAN; des centaines de bombes à uranium appauvri sont testées par les USA.
1999 : Timor Oriental. Lors d'un référendum, 80% de la population choisit l'indépendance. Cependant, les USA continuent de soutenir la terreur des milices indonésiennes qui coûte la vie à 10.000 Timorais supplémentaires. Sous la pression internationale, ils finalement acceptent l'idée d'une force de maintien de la Paix de l'ONU. Indépendance du pays en 2002. 
2000: Colombie. Les États-Unis approuvent l'attribution d'une aide de 1,3 milliards de dollars pour soutenir la lutte du gouvernement colombien contre les guérillas des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). 
2001 ff.: Afghanistan. Après les attentats du 11 septembre, les USA commencent une guerre contre le terrorisme international qui a un soutien quasi mondial. Les attaques aériennes massives conduisent à la chute du régime des Taliban – qui avaient été formés par la CIA pour lutter contre les soldats soviétiques après l'invasion de l'URSS en 1979! –, et à la destruction des camps d'Al-Qaïda d'Oussama Ben Laden, milliardaire et actionnaire de sociétés pétrolières et lui aussi ancien agent de la CIA soutenu pendant de longues années dans sa guerre contre les communistes . Les prisonniers des Taliban et d'Al-Qaïda se voient déniés les droits reconnus par les conventions internationales, des centaines de prisonniers sont déportés sur la base militaire américaine de Guantanamo et subissent un régime d'exception contraire à la législation américaine elle-même. Les USA assurent leur mainmise sur le transit des ressources naturelles de toute la région. 
2002: Corée du Nord. Les Etats-Unis font du pays une des composantes de l'«Axe du Mal», avec l'Irak et l'Iran. 
2002: Venezuela. La CIA tire les ficelles dans les émeutes contre le président élu Hugo Chavez. Au Venezuela, il y a du pétrole. 
2002: Septembre. Proclamation de la «doctrine Bush d'hégémonie et de domination mondiale» qui reprend, en la pervertissant encore plus, la doctrine du «America first». 
2003: Irak. Soutenus par les gouvernements, mais non les peuples, de Grande-Bretagne et d'Espagne, du Portugal, du Danemark, des Pays-Bas, d'Australie, de la Bulgarie, de la Pologne, du Japon e.a., les Etats-Unis de George W. Bush déclenchent le 20 mars la seconde guerre contre Saddam Hussein, malgré une opposition de 80% de la population mondiale. 

Conclusions provisoires 

Elles sont sous forme de deux constatations et d'une interrogation ultime. 
(1.) Dans un rapport de 1976, publié le 26 avril, une commission du Sénat a révélé que les USA avaient conduit environs 900 opérations ouvertes et clandestines durant les quinze années précédentes, soit à partir de l'opération échouée contre Fidel Castro dans la Baie des Cochons. 
(2.) Dans les bombardements de vingt pays au moins après 1945, près d'un million et demi de personnes ont été tuées par les Américains. 
(3.) Il y a eu quelque trois mille victimes dans l'attentat terroriste du 11 septembre 2001. Combien de victimes innocentes y aura-t-il à la suite de l'agression terroriste des Etats-Unis contre l'Irak?

bases militaire USA dans le monde 800, avec les presences militaires.


AUTRES PAGES 2018: TOUS CES LIENS SONT BRISES !! ILS DOIVENT ETRE CORRIGEES...

TRUMP_les-vraies-Etats-Therapetiques_cache-a-ses-Medecins-puis_a-M.Pompeo-Une-Anxiete_depuis-la-derniere-ultimatum_de-et_pour-voir_Kim_Jong-Un

Mike-Pompeo_Pourquoi-quittera-t.il TRUMP_surpris-Annulation-sommet_Kim_Jung-Un_raison-therapeutique-anxiete_ultimatum_2017

Eerie-photographs-capture-the-Cold-War.s-abandoned_RUINS_2017-Dia2

Enfin-au-bout-d.UNE-ANNEE-et-Demi_l-europe-prepare-la-contre-attaque_Mais-il-faut-CHANGER_BANNIR les-USA-de-Nombreux-Organes

Aider-Emmanuel_Macron_UE_Intelligente_AGIR-VITE_Ni.Peurs-faiblesse_aux-Allies-Dictats-puissances-etats-agressifs-prix-charlemagne_DE

les-etats-unis-la-france-et-la-grande-bretagne-ont-frappe-la-SYRIE-regime-de-bachar-al-assad-manque-de-profits-des_bases-militaires-USA

france-hollande-valls-association-victimes-indignation-trump-attaques-paris-novembre2015

TRUMP-NUCLEAIRE-NORD-COREEN_Seoul-dit-non-a-Trump-qui-lui-demande-de-payer-l.arnaque-du-bouclier-antimissile_NO-THAAD

le-big-bang-serait-une-portion-de-l.univers_il-y-a-eu-avant_galaxies-matieres_des-univers-naissances-et-extinctions

TRUMP_crise-des-opiaces-_Instiguee-Par-les-Americain-Depuis-la-Guerre-afghane-coute-504-milliards-dollars-aux-USA-en-2015

trump-traite-plusieurs-pays-africains-de-pays-de-merde_superiorite-du-temps-des-colons

chaquejour-que_TRUMP_faitle-pitre-un-evennement-majeur-se-produit

lecriture-et-ses-supports-dans-lantiquite_Trump-doit-utiliser-les-couloirs-diplomatiques


AUTRES PAGES 2018: TOUS CES LIENS SONT BRISES !! ILS DOIVENT ETRE CORRIGEES...

OTAN-ONU_Nullite-anciennete-hors-d.epoque_DICTATS_articles-reformateurs-ignores_profits-aux-USA-TRUMP_ImperialismeMagouilles

TRUMP_Submerge_traites-partenaires-allies-relations-conventions-cooperations_Organes-internationaux_corriger-creer-EXPONNENTIELS

0-Une-Planete_2-TERRE_BAD_les_sangs-des-minoritees-ethniques_sauveteurs_POUR_TRUMP_USA-FIN-d.Humanite

Demantelement-de-L.OTAN-TRUMP-L.ONU-l.UNICEF-HCDH-OMS_Allies_Neo-Faschisme De-Supremacie_USA_et-Holocaustes

TRUMP_sortie-des-usa-de-l-accord-nucleaire-retablit-sanctions-contre-l-iran_Diplomatie_VIDE_et-raciste-sur-OBAMA

Donald-Trump-se-vante-davoir-resolu-la-crise-entre-les-deux-Cores_refus-dîner-medias_s.offert-veritable-meeting-decampagne_a-Detroit28418

TRUMP_Les-Peurs-Du-Communisme_Comportement-Mentale-Des-Dirigeants-Americains_de-guerres-et-Mensonges_70-ans-d.erreures-des-USA-Allies_OTAN-ONU-OHCHR-IAEA

marche-contre-les-armes-le-24.3.18_suite-fusillade-de-Parkland_en-Floride-en-Lycee_17-victimes_TRUMP-NRA-Tueurs

Bravo-Kim-jong-Un_CN_Moon Jae-in_CS_les-2-Corree_En-Conflits_guerriers_par_USA_TRUMP

JO 2018_CS_le-vice_president-americain-MIKE-PENCE-TRUMP_BOUDE_Muet_abscent-diner-olympique

Trump-vas-declencher-des-conflits-armes-guerre-mondiale-_ne-soyons-pas-naif_il-ne-s.agit-plus-de-commerce

ils-bravent-le-diable-USA-fait-l.Asie-une-poudriere_gestes-symboliques-declarations-historiques-kim-et-moon-reecrivent-l-histoire-2Coree

Coree-Du-Nord-Dans-ses-droits_Kim-Jong-Un-missile-15.09.17-contre_USA_etats-voyoux-guerriers-L.OTAN-TRUMP-L.ONU-l.UNICEF-HCDH-OMS_Allies

actus 2017:

Nucléaire iranien: Donald Trump annonce le retrait des Etats-Unis de l'accord.

L'UE AU SERVICE DE TRUMP, COMME DES ENFANTS A LA METERNELLE ! ( En bas de page, SVP, merci ) MAIS AVEC TRUMP A LA TETE DES USA, C'EST L'ETAT VOYOU !!! Les critiques, opinions, des médias, Débats...VIDEOS 1, VIDEO 2

TRUMP_les-specialistes-et-generaux-retraites-croyent-a-son-geni_envoit-des-messages-codes...a_COMMENTAIRES

 

On essaie de faire des petits billets, mais, le site ne redémarrera que vers le 07.09.2017 ;-(( Un petit avis, avant la réouverture du site... 04.09.17. LES AMERICAINS S'EN FOUTENT DES EUROPEENS, QUEL NAIVETE ...DE TOUS !!!

LES USA N'ONT PAS LE MONOPOL DE LA PROPRIETE SUR TOUT LE TERRITOIRE DE LA PLANETE. LA CORREE DU NORD ET SON LEADER KIM-JONG-UN ONT PARFAITEMENT LE DROIT DE SE PROTEGER DE CET ETAT ULTRA NEO-FASCISTE DE PUIS LES BOMBARDEMENTS D'HIROCHIMA, ET DE NAGASAKI. LES USA ONT ENVAHIT LA TERRE DE MANIÈRE DISPROPORTIONNÉE, AVEC 1000 BASES, OU PAYS POSSEDANT DES CENTRE AMERICAIN, ET A PLUSIEURES ECHELLES. IL FAUDRA SORTIR TOUTES LES ARCHIVES SELON LESQUELLES L'AMERIQUE S'EST ATTRIBUEE CES TERRITOIRES QUI FONT LE DEUX TIERE DE LA TERRE !!

>>> Des Punitions des Etats, qui vont qui créeront des nœuds exponentiels, ainsi que des retombés sur des nombreux pays en dommages collatéraux. Signes prémices à une guerre totale irresponsable ! >>> les avancees sur l'envirronnement, cop 21, etc. caduques

Les ecoutes des membres des gouvernements, et des personnalités influentes en tout domaines >>>

Les USA doivent ramasser leurs 1000 bases, et positions militaires des pays occupes illégalement

La suite, en milieu de page SVP, merci : la vidéo d'Hassan Nasrallah : en Corée du Nord, Trump va vers une guerre nucléaire mondiale, / 01/09/2017 «Dieu a noyé les néo-nazis du Texas !» : les Américains furieux contre Charlie après sa nouvelle Une, et INVOQUE LEUR SUPREMASCIE; EN RAPPELANT LEUR DEBARQUEMENT. Mais il y a eu 200'000'000 de mort depuis qu'ils se fatigue dans leur 3 èm guerre mondiasle débutée il y a 70 ans !!— RT en français

 

NOUVEAU, RETOUR SUR : Demantellement-de-L.OTAN-TRUMP-L.ONU-l.UNICEF-HCDH-OMS_Allies_Neo-Faschisme De-Supremacie_USA_et-Holocaustes (en préparation). Nous l'annontions dans une premieres pages, les doutes sur des pratiques douteuses de ces institutions, et les USA: PAGE ANNEXE: il-faut-modifier-l.otan-supprimer-les-vieux-traites-exclure-les-interventions-des-usa-pas-de-mission-reussis-50guerres-70-ans-cuba-coree-iran-amr.latine-vietnam

Nous devrons tous demander des comptes à n'importe quels organismes de niveau de protection des peuples de la terre dans tous les secteurs. Au même titre que ce qui s'est révélé sur la FIFA, et que personne ne pouvait imaginer des mafias internes, des affaires d'influences et d'argent. Donc, en prenant comme exemple la manière dont les USA on bâtit des bases, et des présences dans le monde entier au nombre impressionnant de 1'000 unités. On voit sans avoir fait l'université de Harvard, qu’il y avait des compétences, et des mécanismes rôdés pour créer un engrenage de circuits internes aux USA, sur des besoins suite à des simples exagérations de conflits afin d'ouvrir des demandes en fabrications d'armes, d'ouverture d'une base, à chaque fois. Ces modes opératoires revenaient en arrière vers l'ONU, L'OTAN, L'OMS, ? le HCDH, L'UNICEF, et les ALLIES européens, ceci pour des raisons liées à un organisme nommé, ou plusieurs, selon la "nécessité", pour élargir et recueillir l'approbation de tous, et lancer des grandes opérations d'une envergure immense, pour des centaines de milliards par objets, et des milliers de milliards à l'heure actuel depuis 70 ans. C'EST L'ARGENT DE TOUS LES PEUPLES UTILISE DE MANIERE ABUSIVE. IL Y A DES ENQUETTES A MENER DANS CES INSTITUTIONS, ET L'OUVERTURE DES ARCHIVES DE LA MAISON BLANCHE, DU PANTAGON, ET DES ARMEES US. TOUT LES PAYS DOIVENT SANS PEUR SE CONCERTER ET DEPOSER DES PLAINTES MONDIALES ET COLLECTIVES DE CONTROLE, AUSSI LES CITOYENS, OU EMPLOYES AYANT VECUS UN DE CES MEFAITS. ON DONNERA AUSSI COMME EXEMPLE SUR L'OMS, LE FAIT QUE L'ONT TROUVE TOUJOURS DES PRODUITS TOXIQUES INDESIRABLES DANS TELS OU TELS DOMAINES, OU SUBSTANCES !! POURQUOI ? voici un exemple de texte de ce lundi 11.09.2017:  Harcelement_ brulot-denonce-abus-Oms_l.Onu-protection-des-cadres-pas-des-employe-mafia-rodee-secrete-11.09.17-tdg On sait qu'il y a bien d'autres témoignages, et que des gens ont peur de les révélés, des Etats Unis, au cinq continents, et pays en grand nombre...

 

CHAUD, CHAUD, Dennis Rodman, ancienne star de NBA, s'est rendu à plusieurs reprises en Corée du Nord ces dernières années. Il y a rencontré Kim Jong-un, grand fan de basketball, avec qui il semble avoir noué une amitié sincère. L'Américain, vivement critiqué pour ses liens avec Pyongyang, a accepté de se confier sur cette relation particulière lors d'une interview surréaliste pour «Good Morning Britain»....(page en cour), Avec la courtoisie de 20minutes.ch, et merci à eux pour ce bol d'air, magnifique pour les gens de la terre, le respect des races, divergences ethniques, langues, religions, COOL  , VIDEO, et les discutions, photos, promenade à Pyongyang, avec les accompagnants de part et d'autre...08.09.17, Bientôt !!

L'Arrogance de lapolice américaine montée par les doctrines de TRUMP ! On ne tire que sur les noirs, vidéos en page. (en préparation, merci) //  Dans le dossier des syndromes de COLT: Les symptômes Psycho-Cérébraux De COLT. En tuerie de masse aux USA. 7.- police-des-usa-ne-tue-que-les-noirs-preuve-doctrine-supermasciste-raciste_Syndromes-Psycho-Cerebraux-De-COLT_du-chef-monarche-TRUMP, >>8.- Les-Policiers-des-usa-innocente-pour_PLEIN_des-meurtres-des-noirs-depuis-campagne_TRUMP_supermasciste-raciste_Syndromes-Psycho-Cerebraux-De-COLT

 

geneve-pyongyang-annonce-qu-il-ne-renoncera-jamais-a-son-arsenal-nucleaire_il-est-dans-son-epoque-c.est-aux autres de-s.adapter

8.- Les-Policiers-des-usa-innocente-pour_PLEIN_des-meurtres-des-noirs-depuis-campagne_TRUMP_supermasciste-raciste_Syndromes-Psycho-Cerebraux-De-COLT

 


 

coree-nord-enfants, droits de l'enfance, protection, alimentation, soins médicaux, scolarité, etc...ne pas confondre avec le régime, les guerres des USA, depuis 70 ans, bientôt avec tous les pays, qu'il punit, TRUMP, comme un vrai dictateur, avec ses coallitions, l'OTAN, en dehors des contextes, et inaudible, aussi l'ONU, l'OMS, l.UNICEF-HCDH, qui seront emmenés à repondre à la justice un jours pour HOLOCAUSTE de niveau mondial, et sans loi.

coree-nord-enfants, droits de l'enfance, protection, alimentation, soins médicaux, scolarité, etc...ne pas confondre avec le régime, les guerres des USA, depuis 70 ans, bientôt avec tous les pays, qu'il punit, TRUMP, comme un vrai dictateur, avec ses coallitions, l'OTAN, en dehors des contextes, et inaudible, aussi l'ONU, l'OMS, l.UNICEF-HCDH, qui seront emmenés à repondre à la justice un jours pour HOLOCAUSTE de niveau mondial, et sans loi.

Le "vice president"...des Etats Unis, Mike Pence, remit en place par Juan Manuel Santos, président de la Colombie, DE NE PAS VENIR COMME D'HABITUDE FAIRE LES ENVAHISSEURS EN AMERIQUE LATINE !! Et ça doit continuer comme ce modèle, c'est finit !!

 

 

 

 

 

 

Le TRUMP et politiques de vagabondage, de monarque mondial, essaiste, amateur, et d'incompétence de son gouvernement des "milliardaires dirigeants" 2017

actu_news-2-infos-monde politique, environnement, le tout TRUMP, etc...INDEX-3-monde_TRUMP_Allies-ONU-OTAN-Base-MilitairesLes_70-ans_de-Mensonges    actu_news2017_Catastrophe-de-TRUMP-ses-administres-Le-Pantagon_TOUT


actus 2017:

 

 

 

 

L.echec-sur-l.Obamacare-pointe_l.incompetence_de-Donald-Trump-inhumain-amerique-des-annees-1800-selonlespresses

Incoherences_SANCTIONS_EMBARGO_Tue-L.enfance-essorts-economiques-diplomatiques_imposees-par_l.otan-l.Onu-l.OMS-biffer-les-usa

Les symptômes Psycho-Cérébraux De COLT.

L.OTAN-TRUMP-L.ONU-l.UNICEF-HCDH-OMS_Allies_Neo-Faschisme De-Supremacie_USA_Control-total_et_Holocaustes-divers-Pays-et-peuples-opprimes

Donald TRUMP, on s'est TROMPE, //// donald-trump-au-moyen-orient-ERREURS-contre-l.iran_et_le-quatar-ILS-SE-SONT-TOUS-MOQUE-DES-personnages_REVEURS

1.-TRUMP-SuperMario-le-plus-haut-barrage-des-etats-unis-menace-de-s-effondrer-la-population-evacuee

TRUMP_dossier-2-organismes-infrastuctures-environnement-psychologiquement-cliniquement-foux

le-vice-president-De-TRUMP-americain-mike-pence-Muet-comme-une-Carpe-embauche-un-avocat_Affaire-Russe_PANIQUE

Pantagone_TRUMP_Armee-Navy_US_depense-l.argent-Spends_world-moneydestroyerUSS-DeweyDDG 105_Vs_philippin-porte-containers-222metres_IMPACT

Nucleaire-NordCoreen-Technologie-En-Domaine-Du-Public_Echec-de-TRUMP-Vs_Kim-Yong-Un_Tests-Missile-LonguePortee

la-Chine-s.oppose-au-deploiement-du-bouclier-antimissiles-de-TRUMP-USA-jamais-achete-par-la-coree-du-sud

TRUMP-NUCLEAIRE-NORD-COREEN_Seoul-dit-non-a-Trump-qui-lui-demande-de-payer-l.arnaque-du-bouclier-antimissile_NO-THAAD

attaque-londre_TRUMP-et_Rex Tillerson-ont-trop-ouvert-leurs-gueules-contre-lesauteurs-d.attentats

trump-et-sa-maison-blanche-anxieux-aliene-paranoiaque-l.etat-profond-d.ou-il-vient

3em-Guerre-Mondial_ORIGINAL_provoquee-par-TRUMP-nos-vies-ne-lui-appartiennent-ni-les-autres-Pays-ne-le-concerne pas a-ce-pas-ni-celle-de-la-Planete

donald-Trump_PRESIDENT_son-Intervention-pour-SAUVER-Carrier-Indiapols_echoue_termine-par600licenciements_1300-au-Mexique

Donald Trump-inspire-lescaricaturistes-d.un-medias-suisse-02.2017

Tiny-Trump-super-grand-homme-donald-trump-apprenti-gov_USA

A-rift-among-experts-over-analyzing-Trump.s-mental-health-not-have-that-need-a-capacity-to-governe-USA_An-CNN

TRUMP_debats-d.experts-sur-sa-sante-mentale-trouble-et-inquietante-pour-diriger-les-USA_Fr_CNN 19.08.2017

7.- police-des-usa-ne-tue-que-les-noirs-preuve-doctrine-supermasciste-raciste_Syndromes-Psycho-Cerebraux-De-COLT_du-chef-monarche-TRUMP

8.- Les-Policiers-des-usa-innocente-pour_PLEIN_des-meurtres-des-noirs-depuis-campagne_TRUMP_supermasciste-raciste_Syndromes-Psycho-Cerebraux-De-COLT

NOUVEAU, RETOUR SUR : Demantellement-de-L.OTAN-TRUMP-L.ONU-l.UNICEF-HCDH-OMS_Allies_Neo-Faschisme De-Supremacie_USA_et-Holocaustes (en préparation). Nous l'annontions dans une premieres pages, les doutes sur des pratiques douteuses de ces institutions, et les USA: PAGE ANNEXE: il-faut-modifier-l.otan-supprimer-les-vieux-traites-exclure-les-interventions-des-usa-pas-de-mission-reussis-50guerres-70-ans-cuba-coree-iran-amr.latine-vietnam

TRUMP_les-specialistes-et-generaux-retraites-croyent-a-son-geni_envoit-des-messages-codes...a_COMMENTAIRES

TRUMP_dossier-2-organismes-infrastuctures-environnement-psychologiquement-cliniquement-foux

 

24/08/18 8:23 PM



 
Affichage optimisé: 1024/768
La Newsletter

Recevez régulierement les derničres actualités en logistique, magasinage et manutention ainsi que les derničres brčves et nouveautés du site Lomag-man.org

Inscription ici !

Contactez-nous

Imprimer

Livre d'Or (fermé)

Log Blog (Fermé)

 Publicite
 

Free Online Html To PDF Converter html-to-pdf Convert URL to PDF    Convert Text/Html to PDF

Option 1:Intégrale, Inclus graphisme, ou: Option 2,: Bouton imprimer (ci-dessus, ou en bas de page, choisir Imprimante PDF - Sans graphisme des pages.

Imprimer  Contactez-nous 

Inscrivez-vous a la newsletter ici !

Lomag-Man.org est © Copyright 2002 - 2018 Webmaster

Blog (fermé)

Log Blog (Fermé)

Contacte