analyticstracking

Favorites Welcome  livre-d-or-nouveau  (fermé)

 

 
banderolle_https_scriptes-dangereux-fausses-infos-des-navigateurs_16.10.18
 

NON-PROFIT ORGANIZATION      

Le cobalt, pétrole maudit du 21e siècle. ZOE KABILA trafic depuis des années des quantités immenses avec la CHINE. Avec la protection, et ouverture des frontières du Katanga par son frère Joseph KABILA, ancien pdt du Congo RDC, à côté de sa sœur JAYNET KABILA. D'autre part, l'URANIUM était expédié, ramassé à main nus. ZOE KABILA, est de retour pour continuer équiper un trafic d'armes à l'Est, et Sud Katanga pour créer une guerre, et faire fuir les civiles et se servir comme durant 22 ans. C'est une famille psychiquement atteinte.

A mon avis, la recherche d’un « vaccin » contre le Coronavirus COVID-19, et une démarche qui ne prends pas en compte la plupart des propriétés de ce virus, et obtiendrons une sorte de « pause », tout en gardant, et en ayant mis en activation un virus de plus. Et ce n’est pas possible d’incriminer la nature, alors que des nouveaux virus, toujours plus intelligents, et plus dangereux voient le jours

LE COBALT, PÉTROLE MAUDIT DU 21E SIÈCLE.

VÉHICULE ÉLECTRIQUE , ALLEMAGNE ,  AFRIQUE , RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO , L'USINE AUTO

Je respecte les imminentes personnalités scientifiques qui travaille d'arrache pieds, comme souvent et à chaque fois, pour endiguer cette épidémie du COVID-19.

Une folie sans nom. Les vols des minerais ao Congo RDC par KABILA et KAGAME (Rwanda), ainsi que tout autre métaux, uranium, « terres rares », COBALT. C’est triste qu’ils aient créé des conflits fictifs durant 22 ans, en éliminant les civils par des mouvements machiavélique, dépendant des endroits ou surgissaient les matières à ramasser avec des grandes pelle mécanique, manuelles, ou par des creuseurs à main nus. LA COURSE DES TEST AVEC LE COBALT AFIN DE DIMINUER LA LOURDEUR DU POIDS DES BATTERIES DES VOITURES ÉLECTRIQUES, ET AUTRES POSSIBILITÉS DANS UN CAFOUILLAGE QUI SORT AUJOURD’HUI DANS CES MAUVAISES PRATIQUES, PAR LE CORONAVIRUS COVID-19, QUI EST DE PROVENANCE NON ANIMALE.

ANALYSE : Le cobalt,pétrole maudit du 21e siècle. RDC

Congo-RDC-le-cobalt-petrole-maudit-du-21e-siecle-Une-Quantite-Enorme

 

©The Washington Post/Getty Images

UNE DES « VÉRITÉS », ET CONSTATATION CONTRADICTOIRES, EST DANS LE COMPORTEMENT DES MOLÉCULES D'UN TYPES INTELLIGENTS, QUI A UNE DESTINATION RECHERCHE EN LABO, MAIS NON TESTE AVEC ASSEZ DE RIGUEUR, ÉLECTRONIQUE, MAGNÉTIQUE, ET BIOLOGIQUE, LIÉ À CERTAINS ÉLÉMENT DE L'HUMAIN, ET DE LA NATURE, AIR, etc.

 

COBALT_Congo-RDC-petrole-maudit-du-21e-siecle_trafic_avec-la-chine-KABILA_ZOE-et-Joseph-EnormeQuantite-et-Uranium-COVID-19

Le cobalt, pétrole maudit du 21e siècle. ZOE KABILA trafic depuis des années des quantités immenses avec la CHINE. Avec la protection, et ouverture des frontières du Katanga par son frère Joseph KABILA, ancien pdt du Congo RDC, à côté de sa sœur JAYNET KABILA. D'autre part, l'URANIUM était expédié, ramassé à main nus. ..

 

coronavirus_Chine-malgre-fin-du-confinement-en-tres-peux-de.temps_des-contamines-et-morts_region-COVID-19 Chine-Virus-nano-atomes-i_exemple-de-reaction-de-fission-nucleaire_sous-l.effet_impact-d.un_neutron P-8

La Chine a agit depuit octobre 2019, et testé divers éliminations du Coronavirus-COVID-19. Tous les coronavirus de cet ère industrielle, sont issus de la radioactivité, même si accidentellement, les chinois ont simplement rajouté à leur morphologie des propriétés de certains hôtes du règne animales. Ce qui ne tient nullement debout, parce que, vivant avec une diversité d’autres animaux, aucune transmission ne s’effectue. Mais la radioactivité détruit tous les tissus de humains, animaux, détruit le vivant comme il n'y a qu'elle qui sait le faire, par rapport à d'autres matières non modifiées chimiquement, et jamais forcées à des fusions, éclatement, ou soumit aux contraintes réductrices en des microparticules, ou encore nanoparticules.

Ceci est une vue personnelle, et ne constitue pas une étude des scientifiques, ni des milliers de cellules de test en diverses déclinaisons, qui en fait travaille sur le rendu des matières constituées dans la surface, croutes terrestres, et couches successives, eau, environnement forestier, air. Je ne suis pas scientifique, j'ai fait des études et obtenu des diplômes d'études supérieures. Mon âge est plus de la soixantaine, plus, et plus quand même ;-((

Cette pandémie d'une maladie infectieuse émergente, est la pandémie de maladie à coronavirus de 2019-2020, appelée COVID-19 apparut de manière très RAPPROCHÉ par des vagues successives venant de Chine ON LE SAIT à Présent de chine, à mon avis sont des fuites des tests en minerais pour l’électronique, surtout pour les batteries des voitures électriques, etc. associations des molécules, et atomes, nanoparticules, qui débute en DÉBUT NOVEMBRE 2019, ET SUREMENT D’AUTRES PAYS. D’APRÈS LES QUESTIONS QUE SE POSE LES OBSERVATEURS ITALIENS EN MALADIES INFECTIEUSES, ON PEUT SE PERMETTRE DE SUPPOSER QUE D’AUTRES PAYS ÉTAIENT DÉJÀ DANS LE MÊME CAS. LES SPÉCIALISTES ITALIENS, ET HÔPITAUX MÉDECINS ONT REMARQUÉ CE QU’ILS PENSAIENT ÊTRE DES PNEUMONIES, OU GRIPPES, une forme de symptômes d’une violence, et des issues sans solution, ils étaient dépourvus ! C’EST LES SYMPTÔMES DÛ AU CORONAVIRUS-COVID-19 QUI EN A FAIT LA PARALLÈLE. En déduction, presque 5 MOIS DE DÉVELOPPEMENT pour l’Italien, et SEULEMENT DEPUIS FÉVRIER, OU MARS POUR LE RESTE DU MONDE. Ceci correspond à ce que viens d’affirmer notre confrère KADIOMBO dans sa vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=7mqyeh4pVo0 (en lingala, désolé…). IL S’EST PRODUIT DES DÉBUT NOVEMBRE ET DÉCEMBRE LE MÊME PHÉNOMÈNE QU’EN ITALIE, CERTIFIÉ PAR DES MÉDECINS DE LA RDC. Ce n’est que le début, et pire, le temps joue contre le monde. LA CHINE ET WUHAN, EN CHINE CENTRALE, ONT TU L’AFFAIRE, ET N’EN ONT JAMAIS AVERTI L’OMS, car c’était DES ACCIDENTS DES TESTS À RISQUES CHIMIO ATOMIQUES RATÉES qui s’est propagée dans le monde entier, en déciment comme jamais ! Ce n’est pas un virus d’origine animale, ou, ils ont expressément voulu le faire croire, c’est assez prévisible, et connut.

Vers la page Index sur le coronavirus-COVID-19 P-1

COBALT_Congo-RDC-petrole-maudit-du-21e-siecle_trafic_avec-la-chine-KABILA_ZOE-et-Joseph-EnormeQuantite-et-Uranium-COVID-19 COBALT_Congo-RDC-petrole-maudit-du-21e-siecle_trafic_avec-la-chine-KABILA_ZOE-et-Joseph-EnormeQuantite-et-Uranium-COVID-19 P-3

Metaux-lourds-toxiques-matieres-dangereuses_electro-statique-magnetisme-concentration-Mers-Zones-ind-Centre urbainsCoronavirus-COVID-19 Metaux-lourds-toxiques-matieres-dangereuses_electro-statique-magnetisme-concentration-Mers-Zones-ind-Centre urbainsCoronavirus-COVID-19 P-2

Metaux-lourds-toxiques-matieres-dangereuses_electro-statique-magnetisme-concentration-Mers-Zones-ind-Centre urbainsCoronavirus-COVID-19Coronavirus-COVID-19_ma-conviction-citoyenne-deplacements-accumulations-zones-specifiques-influences-de-l.atmosphere-del.homme P-4

Coronavirus-COVID-19-reflexions-sur-l.elimination-de-ce-virus-multi-elements-chimiques-Biologiques-et-atomiques P-5

interdit-au-COVID-19 Deconfinements_empressement-stop_vaccins-COVID-19-domestication_vers_expiration_au_ rejet_gaz_organes-internes-humains Deconfinements_empressement-stop_vaccins-COVID-19-domestication_vers_expiration_au_ rejet_gaz_organes-internes-humainsP-8. 14.04.2020

Complément : Ma confirmation sur le comportement du COVID-19, fait comment, entre les colonies provenant des eaux, et les descentes nettes sur tout un littoral marin, les plages, ou les grands lacs, dès la zone des plages.

massive-descents-in-New-York_and-Lombardie-Italie_he-avoids-water_Le-Coronavirus-COVID-19_vient-il-par-l.air_Yes_ShortVideoMorandini-L. P-7

Complément, Ma confirmation sur le comportement du COVID-19, fait comment, entre les colonies provenant des eaux, et les descentes nettes sur tout un littoral marin, les plages, ou les grands lacs, dès la zone des plages.

Depuis quand les premières apparitions. Son déplacement, son installation au-dessus des regroupements humains. Ses préférences, et attractions. Ce qu'il évite, et se maintient loin, son parcours aérien à des milliers de kilomètres, autour de la terre entière.

Plusieures-Vagues-des-octobre-2019-il-voyage_selon-electrons-air_groupes-habitats-humains_Tout-Metaux_et_electronique-COVID-19 P - 6

Nous n'allons pas spécifier les compositions, et états moléculaires, etc. de toutes matières citées dans cette constatation en contradiction des affirmations des spécialistes sur tout le vivant, métaux ferreux, et toxiques, etc.

Mais vous devrier consulter la page Annexe sur les métaux lourds :

CONFINEMENT !!!

confinement-sauvez-des-vies-restez-chez-vous

Le Coronavirus COVID-19 a une mauvaise interprétation des matières inconnues dans leur actions de réactions...EN BAS DE PAGE SVP. Merci.

Le cobalt, pétrole maudit du 21e siècle. ZOE KABILA trafic depuis des années des quantitées immenses avec la CHINE. avec la protection, et ouverture des frontières du Katanga par son frère Joseph KABILA, à côté de sa soeur Jaynet Désirée Kabila ancien pdt du congo RDC. D'autre part, l'URANIUM était expédié, ramassé à mains nus. ZOE KABILA, est de retour pour continuer équipé d'un trafic d'arme à l'Est, et Sud Katanga pour créer une guerre, et faire fuir les civiles et se servir comme durant 22 ans. C'est une famille scientifiquement atteinte psychique

La République démocratique du Congo, qui produit 65 % du cobalt mondial, ne compte pas perdre le marché de ce nouveau pétrole. Il y a des chiffres officiels et ceux des pillages, de ZOE KABILA et son frère Joseph ancien chef d'État du RDC, ne figure nul part. Et TROP, CA CREE DES TESTS PAR MILLIERS, PUIS DES ERREURS, ET LE CORONAVIRUS-COVID-19 est né par l'es actes de l'homme, des chinois, échappé des installations confinées des laboratoires d’essai ! Mais son dans la production de la Chine, et autres mafieux. Les guerres à l’est de la RDC, par millions, par KABILA et KAGAME. Dieux nous est témoin. Les millions de tonnes de « terres rares, cobalt, uranium », ils vont les payer en tonne de problèmes. C’était ce que l’homme n’a jamais fait depuis que Dieu a créé l’univers. AIDEZ-NOUS SEIGNEUR, AIDEZ TOUT LE VIVANT DE LA TERRE. PITIÉ, NOUS SOMMES TOUS VOS ENFANTS.

Coronavirus-COVID-19 : Prudence cependant, cette hypothèse semble maintenant remise en question par des scientifiques chinois : le patient zéro n'aurait eu aucun lien avec le marché de Whuan.

Mes convictions et remarques sur le coronavirus-COVID-19. Il y a peut être des termes qui m'échape, mais, le suivit de ces recherches trop poussés, est assez compréhensible.

     
AVANT PROPOS CI-DESSOUS : (Coronavirus-COVID-19 : Prudence cependant, cette hypothèse semble maintenant remise en question par des scientifiques chinois : le patient zéro n'aurait eu aucun lien avec le marché de Whuan.)

Le Coronavirus COVID-19 a une mauvaise interprétation des matières inconnues dans leur actions de réactions, et concerne les résultats des tests sur des nouveaux minerais, "terre rares", Cobalt pour les batteries auto, etc.

ANALYSE

Le cobalt, pétrole maudit du 21e siècle

 
Utilisation et sources d'émission

Le cobalt est une substance élémentaire qui n'est pas trouvée dans la nature sous forme de métal mais plutôt sous forme d'arséniures, de sulfures ou d'oxydes. La carrolite, la cobaltite, la smaltite, l'érythrite et l'hétérogénite sont quelques-uns de ces minéraux. On le trouve aussi dans certains minerais de cuivre, de nickel, d'argent, de plomb ou de fer, dont il est un sous-produit.

Il y a peu d'utilisations du cobalt métallique. Le cobalt est surtout utilisé sous forme d'alliage, tels que :

  • des alliages magnétiques, dont les aimants permanents d'actuateurs, de moteurs et de générateurs et les films métalliques déposés sur les bandes d'enregistrement vidéo
  • des alliages résistants à la chaleur, utilisés surtout pour les pièces de moteur d'avion, comme les pales et les déflecteurs de turbine
  • des alliages résistants à l'usure, dont les stellites, utilisés entre autres pour fabriquer des outils de coupe et pour le surfaçage de renfort
  • des alliages spéciaux, tels que le Vitallium, un alliage dentaire, l'Elgeloy, un alliage servant à faire des ressorts et certains alliages pour les implants chirurgicaux.

 



Milieu transparent : une notion relative
Dans l'absolu, il est impossible de qualifier un milieu de transparent. La transparence dépend en effet des fréquences et donc des longueurs d’onde auxquelles on soumet le milieu.
Ainsi, la fréquence d'oscillation naturelle du verre se situe autour de 3,1012 HzLe verre est-il transparent dans le spectre du visible ? Oui. Toutefois, il perd cette transparence pour devenir opaque lorsqu'il est soumis aux fréquences de l'ultraviolet.

Le cobalt entre aussi dans la composition d'aciers magnétiques et d'aciers inoxydables. Il est employé en galvanisation pour son apparence, sa dureté et sa résistance à l'oxydation.

Il existe de nombreux composés de cobalt, dont des sels organiques (par exemple, acétate ou naphténate de cobalt), des sels inorganiques (par exemple, chlorure, nitrate ou sulfate de cobalt) ou des complexes organométalliques (tétracarbonyle de cobalt et hydrocarbonyle de cobalt). Plusieurs composés de cobalt sont la base de pigments bleus pour la porcelaine, le verre, la poterie, les tuiles, les émaux de même que pour certaines encres d'imprimerie.

Le cobalt est aussi un composant de la vitamine B12 et est donc un élément essentiel de la nutrition humaine et animale.

 

"On a vu quelqu’un trouver du
cobalt dans son jardin. Des
voisins sont arrivés pour
creuser.
" Congo RDC trafic ZOE KABILA-CHINE. Test par milliers pour batteries auto.

 

Congo RDC trafic ZOE KABILA-CHINE. Test par milliers pour batteries auto.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


SERGE QUOIDBACH | 26 avril 2019 19:30

©The Washington Post/Getty Images
En début de semaine, Umicore lançait un avertissement sur ses résultats. Et pointait les mines de cobalt en République démocratique du Congo. Des mines "artisanales" dont on sait qu’elles emploient des enfants dans des conditions inhumaines. Et qu’elles abreuvent le marché explosif des batteries pour voitures électriques.

Les minerais précieux sont souvent recouverts d’une boue gluante. C’est encore plus vrai pour le cobalt, singulièrement dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), véritable cloaque à ciel ouvert et petit eldorado pour les seigneurs de guerre. Les mines dites "artisanales" y pullulent. Une expression polie pour évoquer des exploitations échappant à tout contrôle, où travaillent des enfants dans des conditions dangereuses et insalubres. Certaines entreprises peu regardantes en profitent, appâtées par des prix au rabais. D’autres sont plus respectueuses, mais doivent dès lors subir les virevoltes des prix sur les marchés officiels. C’est le cas d’Umicore UMI-1,38% . Ce mardi, 8 heures du matin, le groupe belge envoie un communiqué dans lequel il annonce une révision à la baisse de ses revenus et bénéfices, suscitant la stupeur auprès des investisseurs et des analystes financiers. Le titre dévisse de 17% en Bourse. En cause: l’évolution de la demande pour les cathodes de batteries rechargeables, particulièrement en Chine et en Corée, mais aussi "une baisse sensible du prix du cobalt et l’afflux de cobalt provenant de l’exploitation minière artisanale", a indiqué Umicore dans un communiqué. Depuis ses sommets, en mars 2018, le prix du cobalt s’est effondré de plus de 60%.

L’explication n’a guère rassuré. 

Le lendemain, le titre perd encore plus de 4%. Jeudi, devant leurs actionnaires, les dirigeants du groupe font tourner les slides pour expliquer la situation, chiffres à l’appui. "Sur une production mondiale de 130.000 tonnes de cobalt en 2018, nous explique Christopher Smith, directeur communication d’Umicore, 65% proviennent de RDC dont un tiers sort des mines artisanales. En tout, vous pouvez estimer que 20% de la production mondiale vient de gens qui creusent des trous dans la terre ou dans les rivières." "On a vu des cas où quelqu’un avait trouvé du cobalt dans son jardin", nous raconte Guillaume Albasini, analyste suisse indépendant mandaté par la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) le 15 avril dernier pour faire un état des lieux de l’utilisation de ces minerais pour la production de batteries. "Des voisins sont arrivés pour creuser et, petit à petit, on a vu des trous apparaître dans toute la ville." En RDC, la fortune est à portée de bêche. Il y aurait 200.000 "creuseurs" actifs, dont 40.000 enfants, selon l’Unicef.

Ruée vers l’or

Il faut dire que le cobalt a tout d’une ruée vers l’or. Son prix a grimpé jusqu’à 94.800 dollars la tonne en mars de l’année passée. Une hausse de 190% en un peu plus d’un an. Et chacun, petits et grands, veut sa part d’un gâteau qui ne cesse de grandir. Révolution verte oblige, le cobalt est devenu l’un des minerais les plus convoités au monde. On l’utilise dans les batteries lithium-ion des smartphones, ordinateurs portables, mais aussi, et surtout, des voitures électriques. Le cobalt garantit une autonomie supérieure, là où ses concurrents meilleur marché ne remplissent plus les exigences du marché. "Et on assiste à un boom fulgurant dans la vente de voitures électriques", continue Guillaume Albasini. Surtout en Chine. "L’année passée, on en a plus produit là que dans le reste du monde. Les chiffres sont encore faibles en termes absolus, mais les croissances sont colossales, 78% pour la Chine, 79% pour les Etats-Unis." Devant un tel engouement, la tentation de la RDC est grande d’en capter davantage. Le 24 novembre dernier, le gouvernement congolais a décidé de classer le cobalt comme "substance minérale stratégique", aux côtés du coltan et du germanium, et fait monter la redevance pour les droits de production de 3,5% à 10%.

Le cobalt garantit une autonomie supérieure, là où ses concurrents meilleur marché ne remplissent plus les exigences du marché. "Et on assiste à un boom fulgurant dans la vente de voitures électriques".  ZOÉ et joseph KABILA sont actif dans la région du KATANGA ou l’uranium se ramasse au sol. Des personnages scientifiquement malades psychique. Actif dans cette région depuis 20 ans, les chinois ont amassé sans aucune précaution des tonnes d’uranium, de cobalt, et autres « terres rares » Le cobalt garantit une autonomie supérieure, là où ses concurrents meilleur marché ne remplissent plus les exigences du marché. "Et on assiste à un boom fulgurant dans la vente de voitures électriques",

Plus de la moitié des mines congolaises de cobalt sont détenues par des Chinois, comme ici, près du centre minier de Kolwezi, où des travailleurs congolais reçoivent leur paie sur le marché de Musompo.  ©Corbis via Getty Images

Mais la belle envolée s’est arrêtée, brutalement. Vu la hausse des prix, les fabricants de batterie ont constitué des stocks, créant un effet d’emballement sur des prix déjà tendus. Jusqu’à saturation, arrêt des commandes et pression sur les prix, cette fois à la baisse. Depuis ses plus hauts, le cours du cobalt a chuté de plus de 60%, évoluant aujourd’hui à peine au-dessus des 30.000 dollars la tonne. Et chez Umicore, c’est la soupe à la grimace. "Il n’y a pas de couverture possible sur le cobalt, témoigne Christopher Smith d’Umicore. La hausse a été bénéfique pour nous à court terme, mais à long terme, ces mouvements sont plutôt négatifs. On aurait tout intérêt à avoir des prix stables."

Et la pression continue. En mars dernier, la Chine a modifié sa politique de subventions allouées à l’achat de voitures électriques. Entrée en vigueur ce mois-ci, mais déjà annoncée depuis quelque temps, la prime a été réduite de moitié (25.000 yuans, environ 3.300 euros) pour les véhicules ayant une autonomie de 400 kilomètres minimum. Pour les autonomies inférieures, elle disparaît tout simplement. "C’est une coupure importante pour nous, concède Christopher Smith. Mais la législation reste en vigueur." "La décision chinoise va surtout toucher les voitures d’entrée de gamme, analyse Guillaume Albasini, avec des batteries lithium-fer-phosphate de faible autonomie, de l’ordre de 150 à 200 kilomètres. Cela ne va pas affecter les batteries au cobalt. Au contraire, il y aura un switch vers les nickel-cobalt-manganèse." Et donc, à nouveau, une plus forte demande pour les producteurs de ce minerai, et une hausse des prix à moyen terme. Selon les projections de Benchmark Mineral Intelligence, consultant de référence en la matière, la demande mondiale de cobalt sera multipliée par six d’ici 2028. La Commission européenne annonce carrément une pénurie dès 2025. Pour les analystes de Citigroup, l’échéance est même deux ans plus tôt.

Bill Gates dans les mines

Le petit passage à vide chinois n’impressionne en tout cas personne. "La demande est trop forte", nous confirme Vivas Kumar, consultant pour Benchmark Mineral Intelligence. Kumar en sait quelque chose: il était, il y a quelques jours encore, responsable de l’approvisionnement en batteries lithium-ion auprès du constructeur Tesla"La politique de subsides chinoise tend surtout à assurer la compétitivité du marché." La voracité de l’empire du Milieu n’a pas de limite. Il est et reste l’acteur majeur dans la chaîne d’approvisionnement de par la présence de ses entreprises à toutes les étapes de la chaîne de valeur (mines, raffinage, batteries, voitures électriques). "80% du cobalt dans sa forme chimique sont transformés dans des usines chinoises, nous explique son collègue Caspar Rawles chez Benchmark Mineral Intelligence. La Chine est un marché gigantesque." Les producteurs peuvent donc dormir sur leurs deux oreilles. Et inciter d’autres à se lancer dans l’aventure. Le mois passé, une coalition de milliardaires emmenés par Bill GatesJeff Bezos et Michael Bloomberg a investi dans Kobold Metals, une start-up surnommée le "Google Maps de la croûte terrestre". Kobold Metals a lancé ses algorithmes de data à la recherche de nouveaux gisements de cobalt. Elle a racheté plusieurs concessions en Amérique du Nord. Selon la société de négoce Darton Commodities, il y aurait environ 50 projets de ce genre dans le monde, principalement en Australie et au Canada.

L’un des paris est de trouver des alternatives au quasi-monopole de la RDC, jugée trop instable et peu fréquentable. D’ailleurs, certains s’en détournent déjà. Cette semaine, le constructeur BMW a annoncé qu’il ne s’approvisionnerait plus qu’au Maroc et en Australie pour s’assurer que le cobalt fourni "n’est plus produit par des enfants""Les constructeurs allemands investissent des milliards dans les véhicules électriques, commente Guillaume Albasini. Ils ne veulent pas d’un nouveau scandale." "En général, estime également Vivas Kumar, notre ex-Tesla, ils se rendent compte qu’une éthique irréprochable est une caractéristique importante pour leurs clients." L’annonce coïncide avec celle du London Metal Exchange. La Bourse de référence pour les métaux, dont le cobalt, a décidé de bannir d’ici 2022 les sociétés qui ne parviendront à prouver leur lutte contre l’exploitation des enfants ou la corruption. Elles devront suivre les lignes directrices établies par l’OCDE sur les chaînes d’approvisionnement.

De son côté, Umicore se dit serein. "Nous suivons la charte d’approvisionnement de l’OCDE et notre activité est auditée par le cabinet PWC, nous dit Christopher Smith. En plus, nous menons sur place des contrôles de nos fournisseurs. C’est unique au monde." Dans une étude de 2017, Amnesty International a épinglé plusieurs géants industriels, les accusant de ne pas "faire le nécessaire face aux allégations de travail des enfants dans les chaînes d’approvisionnement en cobalt pour les batteries". En tête, MicrosoftLenovo et RenaultTesla, figure de proue des voitures électriques, se situe dans la catégorie intermédiaire dite de "mesures modérées prises". "J’ai rencontré un responsable de Tesla. Il m’a dit qu’il visitait personnellement chaque mine pour ne pas avoir de surprise, nous explique Guillaume Albasini. Quelle est la meilleure certification? Difficile à dire."

Une Tesla commandée par le gouvernement provincial du Lualaba pour la troisième conférence minière de RDC, en septembre 2018, à laquelle participait le président congolais d’alors, Joseph Kabila.  ©ZUMAPRESS.com

"J’ai rencontré un responsable de Tesla. Il m’a dit qu’il visitait personnellement chaque mine pour ne pas avoir de surprise, nous explique Guillaume Albasini. Quelle est la meilleure certification? Difficile à dire."

Interdire les mines artisanales?

(Personne ne l'a jamais évoqué en 22 ans…). Des secrets de polichinelle tout le long !

Trafigura ne se pose pas ces questions (le groupe minier suisse vient de prendre le contrôle du Belge Nyrstar). Le 8 octobre dernier, dans une allocution devant un parterre de négociants en matières premières au London Metal Exchange, son patron Jeremy Weir affichait une posture plus ambiguë. "On nous le rappelle quotidiennement, faire de l’exploitation en RDC pose plein de problèmes. L’un des défis concerne le rôle des mines artisanales, de petite taille, appelées ASM (artisanal and small-scale mining, NDLR). Eh bien je vais être très clair sur les risques et les autres problèmes liés aux ASM. Il serait évidemment préférable que nous puissions assurer nos approvisionnements par le biais des sociétés industrielles. Mais le fait est que nous ne sommes pas dans cette situation confortable. La réalité est que des centaines de milliers de personnes en RDC gagnent leur vie en travaillant dans le secteur des ASM. C’est illégal dans bien des cas; c’est non régulé et peut-être très dangereux. Mais on ne peut pas s’en passer."

"Il y a une opposition entre Glencore, qui utilise des usines officielles, et Trafigura qui veut officialiser les mines artisanales et les nettoyer du travail d’enfantsanalyse Guillaume Albasini. Interdire les mines artisanales est très complexe: on en ferme une, une autre s’ouvre à côté. Certaines zones artisanales se trouvent autour des mines officielles avec un certain contrôle pour qu’elles ne soient pas sous la coupe des bandes armées. En outre, l’avantage des mines artisanales, c’est qu’elles peuvent réagir très vite à la demande. Il n’y a pas de solution facile."

Congo-RDC-le-cobalt-petrole-maudit-du-21e-siecle-batterie-tesla-trafic-zoe-kabila-et-joseph-Une-Quantite-Enorme3 Certaines zones artisanales se trouvent autour des mines officielles avec un certain contrôle pour qu’elles ne soient pas sous la coupe des bandes armées. En outre, l’avantage des mines artisanales, c’est qu’elles peuvent réagir très vite à la demande. Il n’y a pas de solution facile." Congo RDC, trafic miniers par KABILA.

Dans la foulée de son annonce cette semaine, le LME a d’ailleurs déclaré qu’il se montrerait plus indulgent pour les petites structures actives dans le cobalt, pour ne pas les pénaliser face aux géants comme Glencore qui détient un quart de la production mondiale. Elles auront donc plus de temps pour se conformer aux règles internationales.

L’Arabie saoudite du cobalt

L’éthique retrouvée des constructeurs et la recherche active d’autres gisements auront-elles un impact négatif sur la production au Congo? Pas sûr. "Je doute que des acteurs comme BMW puissent réellement se passer du cobalt congolais, nous dit Caspar Rawles. C’est avant tout du marketing." "La RDC a la quantité en termes de réserve, mais aussi une très bonne qualité de minerais par rapport à ses concurrents, continue Guillaume Albasini. On dit souvent que le Congo est l’Arabie saoudite du cobalt. Mais même l’Arabie n’a pas une telle part de marché." Une position de taille qui continuera à faire la pluie et le beau temps chez notre acteur belge, Umicore.

 

Les déplacements, et accumulations dans des régions spécifiques du Coronavirus COVID-19

Coronavirus. « Le Covid-19 ne disparaîtra pas après l’épidémie » Mieux connaître ce virus nous permettra de vivre avec, dit François Renaud, spécialiste de l’évolution des pathogènes. Car on ne pourra pas totalement l’éradiquer. Pourquoi le rythme des crises liées aux virus émergents augmente-t-il ? Il ne s’agit pas seulement de crises sanitaires liées aux virus. L’antibiorésistance, qui concerne les bactéries, sera un défi majeur de la prochaine décennie. Une des raisons est la croissance démographique. Il y a 60 ans, nous étions 2,5 milliards, nous sommes aujourd’hui 7,5 milliards. Automatiquement, la modification de l’environnement, la baisse de biodiversité, notre démographie, font que nous sommes en contact avec de plus en plus de nouveaux potentiels pathogènes. Le virus Covid-19 a-t-il muté ou une seule souche est-elle responsable de la maladie ? Il a déjà beaucoup de variabilité, il mute sans cesse. Mais savoir si des mutations changeront ses caractéristiques infectieuses, bien malin qui peut le dire à ce jour. Cependant, la recherche d’un vaccin a été vite lancée. Le problème qu’on a eu avec le VIH, c’est qu’au moment où on a voulu travailler sur un vaccin, le virus était déjà très diversifié.....Que pensez-vous de cette étude chinoise qui fait un lien entre cas graves et groupe sanguin ? Tout est possible, mais je suis méfiant. Beaucoup d’études sont actuellement publiées sans avoir le recul nécessaire. Si on parlait d’un parasite s’attaquant au sang, ok, mais là ? Il faut se méfier des corrélations. Actuellement, on va vers >les beaux jours, l’herbe pousse et le taux de mélanine augmente dans notre épiderme. Cela signifie-t-il que la pousse de l’herbe fait bronzer ? Coronavirus-le-covid-19-ne-disparaitra-pas-apres-l-epidemie_François-Renaud_biologiste-CNRS
     

1-La Corée du Sud, est entourée de la mer Jaune, et le Mer du Japon. Mais les valeurs des composantes de l’air provenant de leur l’évaporation, ne rencontre pas d’activateurs au-dessus du pays. De plus, il y a un phénomène de rejet du Coronavirus COVID-19, suivant le courant qui le transporte par effet magnétique, rapidement, libérant le ciel de la Corée du sud.

Les particules ferreuses, et de métaux en tous genres qui sont légions dans l’air, ainsi que les poussières produit dans les régions à concentration humaine, et de fabrication. Toute cette pollution constante du sol aux nuages, facilitent une liaison sol, air (nuage comme élément de transport, air, direction du vent) pour le Coronavirus COVID-19.

climatologie-climat-couche-ozone-1

2-L’Italie, tout comme la Sicile, est également dans la même configuration, d’un côté la Mer Méditerranée, et de l’autre, la Mer Tyrrhénienne. Le Coronavirus COVID-19 dispose, ici, grâce aux propriétés dans l’air, provenant des mers, un activateur, qui lui permet la descente très rapide par un échange, qui le fait se mettre dans l’espace de vie, ou, il y aurait un stabilisateur, le maintenant au-dessus de nos têtes.

Coronavirus. « Le Covid-19 ne disparaîtra pas après l’épidémie »

Mieux connaître ce virus nous permettra de vivre avec, dit François Renaud, spécialiste de l’évolution des pathogènes. Car on ne pourra pas totalement l’éradiquer.

 

Par effet toujours électro statique, ou perte d’une de ses propriétés, il tombe dans notre l’espace vitale. On peut dire en gros depuis les nuages bas, 100 mètres du sol, et s’attache à certains objets, ou et, vu qu’il est aérien, et que les humains dégagent une substance, qui tout comme l’air au-dessus des nuages, sont un réceptacle programmé pour être infecté.

   

3-Corse, entourée, encerclée par la Mer Méditerranée. Donc il se passe les mêmes effets d’échange de fonctionnalité, qui fait descendre le Coronavirus COVID-19, vers le sol.

   

4-Le Japon a hérité d’une maigre poussière de Coronavirus COVID-19, qui se dissipait grâce aux courants le faisant chuter dans la mer, vu son temps de vie peut être à court, depuis le début de son apparition en Chine, mais les mers dans ces régions ont fonctionné, et ne possèdent pas les éléments pour faire stationner le Coronavirus COVID-19, au-dessus de ces pays, et mettre en route l’échange d’effets de descente au sol.

   

5-La Chine selon mes estimations, aurait « lancée », « propulser », ou tentait de libérer cette matière peut être dans un tube un côté, si vous voulez « positif », et l’autre négatif. Maintenant, il se pourrait qu’il faille observer la trajectoire de cet élément de nature minéral, comme le Cobalt, mélangé à un, ou plusieurs activateurs, et stabilisateurs de température, pour éviter des étincelles, ou carrément une explosion.

 

Vers la page Index sur le coronavirus-COVID-19 P-1

COBALT_Congo-RDC-petrole-maudit-du-21e-siecle_trafic_avec-la-chine-KABILA_ZOE-et-Joseph-EnormeQuantite-et-Uranium-COVID-19 COBALT_Congo-RDC-petrole-maudit-du-21e-siecle_trafic_avec-la-chine-KABILA_ZOE-et-Joseph-EnormeQuantite-et-Uranium-COVID-19 P-3

Metaux-lourds-toxiques-matieres-dangereuses_electro-statique-magnetisme-concentration-Mers-Zones-ind-Centre urbainsCoronavirus-COVID-19 Metaux-lourds-toxiques-matieres-dangereuses_electro-statique-magnetisme-concentration-Mers-Zones-ind-Centre urbainsCoronavirus-COVID-19 P-2

Metaux-lourds-toxiques-matieres-dangereuses_electro-statique-magnetisme-concentration-Mers-Zones-ind-Centre urbainsCoronavirus-COVID-19Coronavirus-COVID-19_ma-conviction-citoyenne-deplacements-accumulations-zones-specifiques-influences-de-l.atmosphere-del.homme P-4

Coronavirus-COVID-19-reflexions-sur-l.elimination-de-ce-virus-multi-elements-chimiques-Biologiques-et-atomiques P-5

interdit-au-COVID-19 Deconfinements_empressement-stop_vaccins-COVID-19-domestication_vers_expiration_au_ rejet_gaz_organes-internes-humains Deconfinements_empressement-stop_vaccins-COVID-19-domestication_vers_expiration_au_ rejet_gaz_organes-internes-humainsP-8. 14.04.2020

Chine_coupable_cree-COVID-19-nano-Atomes_La-petite-histoire-grandes-impostures-scientifiques-2016-05-03 coronavirus-caricature-drapeau-chinois-un-journal-danois-provoque-colere-chine_Chine-Virus-nano-atomes-par-l.hommeCoronavirus_Chine-mensonges-et-manoeuvres-cachees-sur-l.origine-du-COVID-19-Non-Animale_des-contamines-et-morts_evacues-discretement P-9

15.04.2020

 

coronavirus_Chine-malgre-fin-du-confinement-en-tres-peux-de.temps_des-contamines-et-morts_region-COVID-19 Chine-Virus-nano-atomes-i_exemple-de-reaction-de-fission-nucleaire_sous-l.effet_impact-d.un_neutron P-8

La Chine a agit depuit octobre 2019, et testé divers éliminations du Coronavirus-COVID-19. Tous les coronavirus de cet ère industrielle, sont issus de la radioactivité, même si accidentellement, les chinois ont simplement rajouté à leur morphologie des propriétés de certains hôtes du règne animales. Ce qui ne tient nullement debout, parce que, vivant avec une diversité d’autres animaux, aucune transmission ne s’effectue. Mais la radioactivité détruit tous les tissus de humains, animaux, détruit le vivant comme il n'y a qu'elle qui sait le faire, par rapport à d'autres matières non modifiées chimiquement, et jamais forcées à des fusions, éclatement, ou soumit aux contraintes réductrices en des microparticules, ou encore nanoparticules.

Complément, Ma confirmation sur le comportement du COVID-19, fait comment, entre les colonies provenant des eaux, et les descentes nettes sur tout un littoral marin, les plages, ou les grands lacs, dès la zone des plages.

Depuis quand les premières apparitions. Son déplacement, son installation au-dessus des regroupements humains. Ses préférences, et attractions. Ce qu'il évite, et se maintient loin, son parcours aérien à des milliers de kilomètres, autour de la terre entière.

Complément : Ma confirmation sur le comportement du COVID-19, fait comment, entre les colonies provenant des eaux, et les descentes nettes sur tout un littoral marin, les plages, ou les grands lacs, dès la zone des plages.

massive-descents-in-New-York_and-Lombardie-Italie_he-avoids-water_Le-Coronavirus-COVID-19_vient-il-par-l.air_Yes_ShortVideoMorandini-L. P-7

 

Plusieures-Vagues-des-octobre-2019-il-voyage_selon-electrons-air_groupes-habitats-humains_Tout-Metaux_et_electronique-COVID-19 P - 6

19-Avr-2020    


LOMAGMAN EDITORIAL

 

[ Accueil ] [ news salons ] [question_cariste] [logiciel entrepot]  [ nouveautes index ] [ plan de site ] [ contactez nous ] [ sommaire ] [ service  formation ] [ physique electro ] [ gestion de stock ] [ chariot engins ] [ stockage ] [ manutention ] [ materiel outil ] [ les transports ] [ recherche ] [ edito du site ] [ urgences secours ] [ condition de travail ] [ liens et livres ] [ convertisseur calc ] [ humour blague ] [ animations video ]

LOMAGMAN ASSOCIATION

[ Remonter ] [ gestionstock baseswms ] [ documentation_gestionstock ] [ tenue de stock ] [ formule wilson ] [ optimisation_quantitecommande_eoq ] [ approvisionnement ] [ systemes aps ] [ introduction sigmasix ] [ layout implantation amenagement ] [ outils qualite partie1 ] [ financement chariot ] [ guide liensnormalisation ] [ production ] [ kaizen ] [ index_cpfr_industrie_distribution ] [ wms_documentation_anglophone ] [lesstandards_demanutention]  [barycentremethode_logistique1]  [courriel_vos_emails ] [quiz_plein_latete.php]

La Newsletter Inscription ici -

Liens publicitaires

Site Internet apprenants à but de recherche entraide étudiants et travailleurs.

Livre d'or FERME

Lomag Man .Org

Imprimer

Contactez-nous

Inscrivez-vous à la newsletter ici !

 
 

Site Internet ouvert en 2002 - 2019  Lomag Man .Org est une création S.K.  Laissez un commentaire (Livre d'or FERME)